Point Hebdo : Trump contre tous

La semaine commençait sur une note positive grâce à la retombée des tensions politiques entre Pyongyang et Washington, qui après une série de vifs propos et de menaces, avaient atteint leur pic la semaine précédente.

Mais après trois hausses consécutives, les marchés internationaux ont subi mercredi dernier les dernières péripéties du feuilleton de l’été : « Trump contre tous. ». Les investisseurs américains doutent de la capacité de leur président à contrôler ses écarts après ses propos scandaleux lors des émeutes de Charlottesville, mais pas de sa capacité à faire fuir ses plus proches collaborateurs. Plus grave pour les marchés, c’est la capacité du Président Trump à mettre en œuvre les réformes pro-cycliques promises par le candidat Trump qui est remise en cause.

A cela, se sont rajoutés les évènements tragiques de Barcelone et de Cambrils qui ont clairement pesé sur l’optimisme des investisseurs. L’Eurostoxx 50 reste tout de même positif sur la semaine et progresse de +1.16%, tandis que le Nasdaq cède -0.6%.

Sur le plan macroéconomique, la hausse excessive de l’euro inquiète la banque centrale européenne, qui redoute que cette dernière annule les effets bénéfiques de sa politique monétaire accommodante. Du côté de la Fédéral réserve aux États-Unis, c’est la baisse de l’inflation qui préoccupe, et certains acteurs songeraient déjà à interrompre la hausse des taux tant qu’il n’a pas été prouvé que cette tendance est passagère. La réunion de Jackson Hole cette semaine et les interventions des différents banquiers centraux pourraient nous aider à y voir un peu plus clair sur ce sujet.

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1.176$, en baisse d’environ -0.5% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 48.6$ et le Brent ressort à 52.5$. L’once d’or s’échange autour des 1 287 dollars (+2.2%).

À suivre cette semaine :

  • Lundi : comité de l’OPEP
  • Jeudi : Aux Royaume-Uni à 10h30 : PIB Annuel et Trimestriel
  • Vendredi : En Allemagne à 8h00 : PIB Trimestriel; FED : 16h00, discours de Janet Yellen;
    BCE : 21h00, discours de Mario Draghi

Voici un point sur chacun de nos fonds :

Optimum

Les performances sont arrêtées au Jeudi 17 août en raison du calcul de VL à J+2 nécessaire pour éviter le décalage entre la valorisation des futures et celle des OPCVM sous-jacents. Sur la période, la VL est en hausse de 0.14%. La stratégie d’alpha portable a un impact très légèrement négatif sur la performance du fonds. La stratégie de portage obligataire permet de rattraper cette baisse, notamment grâce aux titres financiers tels que Groupama SA 6.3% et Crédit Agricole 7.875%. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état français et allemand nous permettent de récupérer également quelques points de base. Nous n’avons pas réalisé d’opération significative cette semaine. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de +3.65% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0.46% sur la même période. Les encours sont de 14.37 millions d’euros.

Taux Réels Européens

Sur la semaine, la performance du FCP Taux Réels Européens est de -0.01%. Au cours de la semaine écoulée, les données fondamentales confirment toujours l’idée d’une reflation globale solide. Aux États-Unis, la production industrielle s’inscrit sur un rythme de progression annuel de 2.2%, les ventes de détails à 4.2%, le GDP « now-cast » de la Fed d’Atlanta à 3.8% et la confiance du Michigan a surpris positivement. Le PIB japonais est sorti mieux qu’attendu, à 1.1% en termes nominaux. Les données chinoises témoignent d’une croissance toujours robuste, notamment les ventes de détails (+10.4% yoy). Au Royaume-Uni, le taux de chômage baisse à 4.4% et les prix de détail progressent de 3.6%. En Zone euro, la croissance surprend positivement à 2.2% , l’inflation à 1.3% (inflation cœur à 1.2%), la production industrielle est à 2.6% yoy.
En revanche, les inquiétudes (géo)politiques se sont développées. Corée du Nord, heurts meurtriers de Charlottesville et attentats en Espagne ont contribué au développement d’un climat anxiogène. L’annonce du départ de Steve Bannon, bras droit de Donald Trump, n’a pas suffi à rassurer les marchés, ni sa volonté annoncée de changer d’attitude. Un Donald Trump version 2.0 ?
Les marchés se sont également focalisés sur les indications toujours extrêmement accommodantes des banques centrales. Les « minutes » de la dernière réunion de la BCE indiquent une inquiétude concernant la force de l’euro. Aux Etats-Unis, les rumeurs de démission de Gary Cohn, pressenti pour remplacer Janet Yellen en février prochain sont restées dans l’esprit des opérateurs.
En synthèse, les craintes (géo)politiques et les liquidités générées par les banquiers centraux continuent d’alimenter un important décalage entre la valeur fondamentale des obligations et leur valeur de marché.
Dans le contexte décrit plus haut, nous maintenons la sensibilité globale du FCP vers son minimum de -2.  Le fonds reste toujours défensif et structurellement construit pour des marchés reflationnistes. Un retour des taux 10 ans vers 0.5% nous amènerait à réduire à nouveau la sensibilité vers -2. La partie du fonds investie en monétaire (6%) / taux flottants (19%) / indexées inflation allemandes (15%) s’inscrit à 40% de l’actif net.
La performance du FCP Taux Réels Européens depuis le début de l’année est de +0.09% contre +1.40% pour son indice de référence. Les encours s’inscrivent à 39.5 mln d’euros.

Sanso Short Duration (ex. Hixance Oblig 1-3)

Sur la semaine, le FCP Sanso Short Duration progresse de 0.08%. Dans un contexte de stabilité des taux d’intérêts et de progression modeste des indices actions, le fonds bénéficie de son portage. Depuis le début de l’année, la performance du fonds s’établit à +4.32% contre -0.16% pour son indice de référence (EONIA Capitalisé). La structure du portefeuille n’a pas été significativement modifiée au cours de la semaine dernière. La volatilité du fonds à 1 an est de 1.15%. Les encours sont de 30.7 mln d’euros.

Sanso Patrimoine (ex. Hixance Patrimoine)

Les marchés financiers ont pris leur rythme estival, malgré un épisode géopolitique entre les États-Unis et la Corée du Nord venant semer légèrement le trouble sur ces derniers. La plupart des indices mondiaux corrigeaient donc en fin de semaine, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis et le CAC 40  cédant 2.8% et 2.7%. Les marchés obligataires ont également suivi la baisse, avec un renforcement de la pentification de la courbe des taux et une poursuite du mouvement de contraction des spreads. La volatilité remonte légèrement dans cette phase de correction. Notre exposition actions a très légèrement diminué au cours de la semaine pour s’établir autour de 16.5%. Avec une contribution négative des poches obligataires et actions, la performance du fonds Sanso Patrimoine enregistre une baisse de -0.49% sur la semaine et s’affiche ainsi à +3.38%. La volatilité du fonds sur 1 an est de 3.16%. Les encours sont de 35 mln d’euros.

Sanso Opportunités (ex. Amaïka 60)

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités progresse de 0.33% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 et le MSCI World dividendes réinvestis performent respectivement de +1.16% et +0,02%. Dans ce contexte de marché haussier, le fonds demeure peu volatil. Les fonds obligataires et autres titres vifs ne contribuent que marginalement à la performance hebdomadaire. Coté actions, on note la bonne performance du fonds Fidelity Fast Asia, principal contributeur cette semaine. Nos couvertures et expositions de marché demeurent neutres sur la période. Nous n’avons pas réalisé d’opération significative cette semaine. La sensibilité aux marchés action est de 55%. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de +3.64%. Les encours sont de 33.85 millions d’euros.

Résilience

La VL est calculée en J+2 (comme Optimum) pour éviter le décalage entre la valorisation des futures et celle des OPCVM sous-jacents et les performances sont arrêtées au jeudi 17 août. Sur la semaine, la performance est de +0.22% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis progresse de 0.83% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) baissent de 0.09%. Nos positions sur les fonds Sycomore Sélection PME et Echiquier Value sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos positions sur les fonds Helium Sélection et Exane Overdrive sont les principales contributions négatives à la valeur liquidative. L’exposition aux marchés d’actions a été réduite pour atteindre 46%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de +4.1%. Les encours sont de 17.6 mln d’euros.

Altiflex

Sur la semaine, Altiflex gagne 0.3% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros progresse de 0.02%. Cette relative stabilité des marchés masque une reprise de la volatilité avec une forte hausse en début de semaine, alimentée par un apaisement dans les déclarations au sujet de la Corée du Nord, puis par un repli sur le reste de la semaine consécutif aux minutes de la Réserve Fédérale soulignant le faible niveau d’inflation. A l’instar du marché mondial, Altiflex reste stable sur la semaine, profitant d’un côté de la bonne tenue des marchés émergents au travers du fonds GemEquity mais souffrant par ailleurs de la mauvaise publication de l’équipementier Foot Locker aux Etats-Unis, perdant plus de 20% sur l’annonce et près de 30 sur la semaine.
Naturellement, à 85% l’exposition du portefeuille marque toujours une certaine prudence mais n’aura pas eu d’impact significatif sur la performance cette semaine.
Quelques opérations cette semaine avec un arbitrage dans le pétrole au travers de la vente de Total et de l’achat d’OMV en Autriche et aussi dans la finance sur la zone Pacifique avec la cession de Macquarie Group au profit de Boc Hong Kong.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à +2.68% contre +0.06% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 10.8 mln d’euros.

Maxima

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima est en hausse de 0.56% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis gagne 1.17%. Comme sur les principales bourses mondiales, le marché européen s’est d’abord inscrit en hausse sur le début de la semaine pour reperdre du terrain dans les deux dernières séances, avec pour catalyseur, les minutes des banquiers centraux et aussi, les évènements de Barcelone. Dans ce contexte Maxima progresse mais sa performance a été freinée par celle des fonds détenus en portefeuille, notamment Mandarine Valeurs qui perd du terrain, mais aussi par notre sous exposition dans un marché qui reste haussier sur la semaine, ce qui est pénalisant.
Pas d’opération en portefeuille cette semaine, par conséquent, notre exposition reste à 70%, marquant toujours une position relativement prudente au regard de l’évolution des marchés européens.
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit +5.09% contre +7.01% pour l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis. Les encours sont de 10.8 mln d’euros.

Sanso Megatrends (ex. Cedrus Sustainable Megatrends)

Les performances sont arrêtées au Jeudi 17 août en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine, la performance est de +0.06% contre -0.08% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année, la performance est de +0.14% contre +0.89% pour ce même indice.
Au cours de la semaine, nous avons tout d’abord augmenté l’exposition actions globale à 99% pour la réduire à 94% en fin de semaine compte tenu de la dégradation de la situation politique à Washington qui rendra complexe les prochaines négociations sur le relèvement du plafond de la dette. L’encours du fonds est de 63 mln d’euros.

Sanso Sustainable Equities (ex. Cedrus Sustainable Equities)

Les performances sont arrêtées au Jeudi 17 août en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine, la performance est de +0.56% contre +0.57% pour l’indice de référence, le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI World. Depuis le début de l’année la performance est de +6.63% contre +6.98% pour ce même indice.
Au cours de la semaine, nous avons tout d’abord augmenté l’exposition actions globale à 99% pour la réduire à 94% en fin de semaine compte tenu de la dégradation de la situation politique à Washington qui rendra complexe les prochaines négociations sur le relèvement du plafond de la dette.  L’encours du fonds est de 19 mln d’euros.

Cedrus Sustainable Opportunities

Les performances sont arrêtées au Jeudi 17 août en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine, la performance est flat contre -0.04% pour l’indice de référence. La performance depuis le début de l’année s’établit à +0.33% contre +0.28% pour son indice de référence (50% MSCI World / 50% Eonia Capitalisé).
Au cours de la semaine, nous avons tout d’abord augmenté l’exposition actions globale à 58% pour la réduire à 50% en fin de semaine compte tenu de la dégradation de la situation politique à Washington qui rendra complexe les prochaines négociations sur le relèvement du plafond de la dette. Les encours sont de 25 mln d’euros.

Sanso Sustainable Credit (ex. Cedrus Sustainable Credit)

Les performances sont arrêtées au Jeudi 17 août en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine, la performance est -0.11%, soit 0.02% de plus que son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à +1.58% contre +1.43% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate). Nous avons réduit la sensibilité  à 2 contre 5.7 pour l’indice de référence suite à l’appréciation des marchés de taux provoquée par la situation géopolitique. Les encours sont de 78 mln d’euros.