Point Hebdo : La rentrée de la BCE ?

Bonjour,

La semaine passée s’est clôturée sur une note positive malgré de nombreux événements inquiétants, les marchés démontrant ainsi une résistance notable en cette fin de mois d’août.

En effet, les investisseurs, qui se plaignaient du statu quo de la réserve fédérale la semaine dernière, ont su rester calme face à un nouveau missile lancé par la Corée du Nord par-dessus le Japon et s’écrasant dans le pacifique (la réponse américaine ayant été moins agressive qu’à l’accoutumé), ainsi que face aux conséquences de l’ouragan Harvey ayant frappé le Texas, notamment sur les cours du pétrole qui ont vu leur spread augmenter (5$ entre le WTI et le Brent, un plus haut de deux ans).

Sur la semaine, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis progresse de 0,16% tandis que le S&P 500 et le MSCI World dividendes réinvestis performent respectivement de 1,41% et 1,07%.

La semaine fut également marquée par de nombreux chiffres économiques de part et d’autre de l’atlantique. Le bilan de ces données est pour le moins positif, malgré des chiffres de l’emploi américain en légère baisse (156.000 créations d’emplois non-agricoles, contre 180.000 prévu par le consensus, taux de chômage qui s’élève à 4,4% contre 4,3% anticipé).

Le PIB Américain du second trimestre progresse lui de 3%, contre une évaluation à 2,6% et un consensus à 2,8%, ce qui permet au dollar de reprendre de la hauteur et conduit l’euro à 1,19$/€ contre plus de 1,20$/€ auparavant, un soulagement pour les sociétés européennes exportatrices. Quant à l’indice de confiance des consommateurs américain du Conférence Board pour le mois d’août, il ressort à 122,9 contre un consensus à 120,6.

Les données sur l’emploi, plutôt négatives, n’ont pas entamé l’enthousiasme des investisseurs, ces chiffres semblant éloigner la perspective d’une remontée des taux de la part de banque centrale américaine avant la fin de l’année. Cette temporisation, associée aux rumeurs selon lesquelles la banque centrale européenne ne discuterait pas de l’évolution de sa politique monétaire accommodante avant le mois de décembre, rassure les marchés.

Du côté des valeurs, la dégringolade de carrefour amène les investisseurs à se questionner sur la pérennité du business model du distributeur et de ses pairs.

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,187$, en recul d’environ 0,5% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 47$ et le Brent ressort à 52,7$. L’once d’or s’échange autour des 1.327 dollars (+2,5%).

Les tensions géopolitiques resteront à surveiller cette semaine, la Corée du Nord ayant réalisé un nouveau test de bombe à hydrogène ce week-end, le plus élaboré à ce jour pour le régime de Kim Jong un, ce qui entraîne de vives réactions de part et d’autre du monde.

Questionné sur la possibilité d’une déclaration de guerre de la part des Etats-Unis envers le pays belligérant le président Donald Trump, répond : « Nous verrons ».

L’évènement majeur de la semaine se déroulera jeudi, lors de la conférence de presse de la BCE ou devrait se traiter les sujets de la hausse de l’euro, et de l’évolution future de son programme d’assouplissement quantitatif (« quantitative easing » / QE).

A suivre cette semaine :

Mercredi :
Etats-Unis : 16h00, indice PMI Non-Manufacturier de l’ISM (Aout)

Jeudi :
Eurozone : 13h45, Décision de la BCE sur les taux d’intérêts
Eurozone : 14h30, Conférence de presse de la BCE
Etats-Unis : 17h00, Stocks de pétrole brut

Vendredi :
Japon : 01h50, PIB deuxième trimestre

Voici un point sur chacun de nos fonds :

Optimum

Les performances sont arrêtées au jeudi 31 août en raison du calcul de VL à J+2 nécessaire pour éviter le décalage entre la valorisation des futures et celle des OPCVM sous-jacents. Sur la période, la VL est en hausse de +0,03%. La stratégie d’alpha portable a un impact légèrement positif sur la performance du fonds, conduit par la surperformance des fonds investis en valeurs américaines, tel que le FCP Morgan Stanley US Advantage. La stratégie de portage obligataire permet également de gagner quelques points de bases, par l’intermédiaire des titres financiers tels que La Mondiale +5,05% et Generali Finance +4,59%. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état français et allemand nous coûtent quelques points de base. Nous n’avons pas réalisé d’opération significative cette semaine. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de +3,47% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de +0,49% sur la même période. Les encours sont de 14,1 millions d’euros.

Taux Réels Européens

Sur la semaine, la performance du FCP Taux Réels Européens est de -0.02%.
La semaine écoulée a été particulièrement riche en publications macroéconomiques concernant la conjoncture du mois d’août. D’une façon générale, ces données confirment la tendance reflationniste globale, avec des croissances nominales en accélération.
En deuxième lecture, le PIB américain du T2 sort à 3.3% annualisé. Les revenus des ménages sont bien orientés et supérieurs à l’inflation, ce qui soutient les dépenses, l’activité (PMI, ISM)  et la confiance. En fin de semaine, des statistiques décevantes sur l’emploi mitigent des données par ailleurs très solides. Enfin, l’impact instantané de l’ouragan Harvey sur le taux d’inflation via les prix de l’essence s’élève à environ 0.3%.
En Asie, les données de conjonctures (PMI) ont surpris positivement, notamment en Chine et au Japon. A noter un PIB coréen à 2.7% avec une inflation à 2.6%, soit une croissance nominale instantanée supérieure à 5% !
En Europe, la conjoncture est également dynamique (PMI), soutenue par une demande domestique en nette accélération. Dans ce cadre, le taux de chômage de la zone euro s’inscrit toujours sur ses plus bas récents (9.1%) et l’inflation reste globalement stable (1.5% et 1.2% sur l’inflation cœur). A noter l’insensibilité des PMI à l’appréciation de l’euro, ce qui tendrait à indiquer que les niveaux actuels de la monnaie unique ne pèsent que très peu sur la conjoncture.

Ces facteurs fondamentaux très rassurants plaideraient pour une hausse des marchés d’actions et des taux d’intérêts, mais c’est plutôt la stabilité qui a prévalu. Le facteur explicatif est la tension en Asie du Nord-Est. Le « cavalier »blanc nord-coréen, soutenue par la Chine et la Russie, menace directement d’importantes pièces du jeu stratégique américain, nommément la Corée du Sud et le Japon. Dans ce cadre, le « roi noir » américain devrait prendre une position très défensive en développant un bouclier puissant contre de potentielles frappes nord-coréennes et des mesures économiques contre Pékin.
La vision stratégique chinoise est plutôt celle du joueur de go. Elle vise à l’encerclement de l’adversaire. En polarisant l’attention des Etats-Unis sur son flanc oriental, l’empire du milieu peut probablement espérer se développer plus rapidement vers l’Asie centrale et le Moyen-Orient. Cette analyse ne plaide pas en faveur du scénario de catastrophe nucléaire, mais pour celui  d’une tension durable et onéreuse en Asie du Nord-Est.

Dans le contexte décrit plus haut, notamment celui de fondamentaux dynamiques, nous maintenons la  sensibilité globale du FCP vers son minimum de -2. Le fonds reste toujours défensif et structurellement construit pour des marchés reflationnistes. La partie du fonds investie en monétaire (5%) / taux flottants  (19%) / indexées inflation allemandes (15%) s’inscrit à 39% de l’actif net. A noter un investissement de 1.25% du portefeuille en « green bond » émis par la société SSE, de maturité 2025.

La performance du FCP Taux Réels Européens depuis le début de l’année est de +0.09% contre +1.50% pour son indice de référence. Les encours s’inscrivent à 39.8 mln d’euros.

Sanso Short Duration (ex. Hixance Oblig 1-3)

Dans un contexte de tensions géopolitiques, on constate la poursuite d’une légère détente des taux à court terme sur la semaine :  les taux 2 ans et 3 ans français ont abandonné 2cts à respectivement -0,51% et -0,50%. Cette petite baisse des taux s’est combinée une nouvelle fois cette semaine avec une contraction des spreads de crédit : -9bps sur le segment crossover (signatures de BBB+ à BB-), -3bps sur les émissions financières seniors et -8ps sur les émissions financières subordonnées. Le fonds Sanso Short Duration profite de ces mouvements pour progresser de +0,06% sur la semaine ce qui porte la performance depuis le début de l’année à +4,36%. Le rendement actuariel du fonds est resté stable à +1,70%. La volatilité à 1 an du fonds reste stable à 1,19%. Les encours sont de 34,4 millions d’euros.

Sanso Patrimoine (ex. Hixance Patrimoine)

Pas totalement sortis de leur torpeur estivale, les marchés financiers ont subi l’impact des tensions américano-nord coréennes en début de semaine, les investisseurs sont devenus très adverses au risque et seuls les bons chiffres d’inflation et les dernières statistiques économiques en Europe ont inversé la tendance en fin de semaine. Après avoir franchi à la baisse la barre des 5000 points, le CAC40 a fini la semaine sur une progression de +0.37% à 5123 (+ 0.16% pour l’Eurostoxx50). Côté obligataire, les taux souverains ont terminé la semaine sur un léger recul (-0.04% sur le 5 ans français) et les spreads de crédit se sont resserrés de -9bps sur l’indice Itraxx Crossover 5 ans (signatures de rating BBB+ à BB-). Pas de modification significative dans le fonds au cours de la semaine passée : notre exposition actions est passée de 16% à 19%.  Sur la semaine, la performance du fonds Sanso Patrimoine enregistre un recul de -0,05% et s’affiche ainsi à +3,66%. La volatilité du fonds sur 1 an est de 3.06%. Les encours sont de 33,4 millions d’euros.

Sanso Opportunités (ex. Amaïka 60)

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités progresse de +0,04% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 et le MSCI World dividendes réinvestis performent respectivement de +0,16% et +1,07%. Dans ce contexte de marché haussier, le fonds cède quelques points de bases en début de semaine, et se rattrape sur la fin, malgré un retard imputé à sa faible volatilité. Coté actions, nous pouvons noter la bonne performance des fonds maisons Altiflex et Maxima, qui sont les principaux contributeurs cette semaine. Nos couvertures et expositions de marché demeurent neutres sur la période. Nous n’avons pas réalisé d’opération significative cette semaine. La sensibilité aux marchés action est de 55,7%. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de +3,37%. Les encours sont de 33,7 millions d’euros.

Résilience

La VL est calculée en J+2 (comme Optimum) pour éviter le décalage entre la valorisation des futures et celle des OPCVM sous-jacents et les performances sont arrêtées au 31 août. Sur la semaine, la performance est de -0.09% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis baisse de 0.68% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) progressent de +0.36%. Nos positions sur les fonds IVO fixed Income et Tikehau 2022 sont les principales contributions positives à  la valeur liquidative. Nos positions sur les fonds Stock Picking France et Echiquier Value sont les principales contributions négatives à la valeur liquidative. L’exposition aux marchés d’actions a été réduite pour atteindre 41%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de +3.67%. Les encours sont de 19.4 mln d’euros.

Altiflex

Sur la semaine, Altiflex gagne +1.52% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros progresse de +1.07%. Regain de volatilité cette semaine sur les actions internationales, puisqu’avant de terminer nettement dans le vert, les indices ont commencé par reculer significativement lors des deux premières séances. Les tensions avec la Corée du Nord et les déclarations des différents banquiers centraux restent les principales raisons de ces mouvements. Dans ce contexte Altiflex tire son épingle du jeu grâce à sa flexibilité puisque avec la baisse initiale de cette semaine, nous sommes repassé à une position surinvestie, ce qui nous a permis de profiter pleinement de la hausse qui a suivie sur les 3 dernières séances. Le choix de valeurs contribue aussi très positivement au résultat avec notamment Andeavor aux Etats-Unis, un raffineur qui profite largement de la hausse de l’essence consécutive à l’ouragan survenu au Texas. Les fonds par contre, s’affichent légèrement en retard et freinent légèrement la progression.
Les seules opérations de la semaine ont concerné l’exposition du portefeuille avec, comme indiqué précédemment, un mouvement de sur exposition dès mardi, suivi en toute fin de semaine par un retour à une position quasiment neutre (98%).
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à +3.85% contre +0.45% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 10.8 mln d’euros.

Maxima

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima est en hausse de +0.49% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis progresse de +0.16%. A l’instar des bourses internationales, les marchés européens ont montré davantage de nervosité cette semaine mais terminent en hausse sur fonds de données macro-économiques toujours encourageantes et ce en amont d’une réunion attendue de la Banque Centrale cette semaine. Lors du repli initial, nous avons réduit la sous exposition de Maxima pour le ramener à 85%. Ce mouvement nous a permis de participer davantage au rebond qui a suivi. Par ailleurs, la sélection de titres a plutôt bien fonctionné cette semaine, notamment sur le secteur pétrolier avec OMV et Repsol qui s’adjugent toutes les deux plus de 3%. Les fonds par contre sont en retrait et freinent la performance du portefeuille avec, une fois n’est pas coutume le fonds Echiquier Value en recul de près d’1%.
L’exposition actions du portefeuille se situe dorénavant autour de 85% et marque toujours une position relativement prudente au regard de l’évolution des marchés européens.
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit à +5.24% contre +6.95% pour l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis. Les encours sont de 10.7 mln d’euros.

Sanso Megatrends (ex. Cedrus Sustainable Megatrends)

Les performances sont arrêtées au jeudi 31 août en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine du 24 août au 31 août la performance est de +0.56% contre +0.36% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année, la performance est de -0.07% contre +0.66% pour ce même indice.
La performance relative a été positivement impactée par notre exposition au secteur des biotechnologies américaines qui a enregistré une hausse de +5.9% sur la semaine contre +0.4% pour le MSCI World, notamment grâce à l’annonce du rachat de Kite Pharmaceuticals, société spécialisée dans le traitement du cancer, par Gilead Sciences. Nous avons pris nos bénéfices sur ce segment de marché en fin de semaine.
L’encours du fonds est de 63 min d’euros au 31 août 2017.

Sanso Sustainable Equities (ex. Cedrus Sustainable Equities)

Les performances sont arrêtées au jeudi 31 août en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine du 24 août au 31 août la performance est de -0.46% contre -0.27% pour l’indice de référence, le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI World. Depuis le début de l’année la performance est de +5.36% contre +6.111% pour ce même indice.
Sur la semaine la performance relative a été impactée négativement par la sous-performance du style Value sur fonds de montée des incertitudes liées au dossier nord-coréen et à la sous-performance de la zone Euro sur laquelle le fonds est surpondéré. L’encours du fonds est de 18.7 min d’euros au 31 août 2017.

Cedrus Sustainable Opportunities

Les performances sont arrêtées au Jeudi 31 août en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine, la performance est +0.12% contre +0.18% pour l’indice de référence. La performance depuis le début de l’année s’établit à -0.08% contre +0.28% pour son indice de référence (50% MSCI World / 50% Eonia Capitalisé).
Au cours de la semaine, nous avons exploité la volatilité générée par la géopolitique pour réexposer le fonds au marché actions à hauteur de 58%, compte tenu de la solidité actuelle des fondamentaux. Les encours sont de 25 mln d’euros.

Sanso Sustainable Credit (ex. Cedrus Sustainable Credit)

Les performances sont arrêtées au Jeudi 31 août en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine, la performance est -0.04%, contre +0.04% pour son son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à +1.35% contre +1.49% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate). Au cours de la semaine, nous avons exploité la volatilité générée par la géopolitique pour réduire la sensibilité  à 1.71 contre 5.7  pour l’indice de référence et considérons  que l’amélioration des conditions économiques devrait permettre à la BCE d’annoncer pour 2018 une réduction de ces achats d’actifs. Les encours sont de 78 mln d’euros.

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.

L’équipe de gestion reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.