Point Hebdo : Un vent violent souffle sur l’euro ?

Bonjour,

Les marchés restent stables en moyenne sur la semaine passée, malgré les craintes géopolitiques concernant la Corée du Nord et les menaces météorologiques des ouragans Harvey et Irma en Amérique.

Sur la semaine, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis progresse de 0,12% tandis que le S&P 500 et le MSCI World dividendes réinvestis cèdent respectivement -0,59% et -1,21%.

La semaine a démarré sur fond de tensions politiques après le sixième essai nucléaire nord-coréen mené le 3 septembre (le plus important à ce jour). Ce nouveau test thermonucléaire entraîne de nouvelles sanctions drastiques de la part des membres du conseil de sécurité de l’ONU. Sanctions incluant un embargo pétrolier « progressif ».

Les inquiétudes de catastrophes naturelles pesèrent également sur les marchés américains. L’ouragan Irma (de catégorie 5), faisant suite à Harvey au Texas, progressant dangereusement vers la Floride. L’état de catastrophe naturelle a été déclaré dimanche soir par le Président Trump.
Les Marchés américains se maintiennent tout de même à moins de 2% en deçà de leur record historique, et démontrent ainsi une bonne résistance face aux risques outre-Atlantique.

Le point d’orgue de la semaine se déroula jeudi, lors de la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne. L’institution, bien que conservant en l’état ses taux directeurs, ainsi que la dotation mensuelle de 60 milliards d’euros sur son programme de rachat d’actifs, affirme que des discussions quant au calibrage de son assouplissement quantitatif se dérouleront lors de la réunion d’octobre. Une hausse du volume, ou une prolongation de la durée du programme demeureraient possibles.

Lors de la conférence de presse suivant la réunion, Mario Draghi a déclaré que la volatilité sur le marché des changes était une source d’incertitudes, mais indique que le conseil des gouverneurs a remonté à 2,2% sa projection de croissance 2017.

Ces déclarations ont poussé le change euro/dollar au-dessus des 1,20 $/€ pour la deuxième fois au cours de la semaine. La remontée de la monnaie unique pèse sur les entreprises exportatrices, mais la remontée des objectifs de croissance procure un soutien notable pour ces dernières.

Du côté des chiffres macroéconomiques, l’indice PMI de l’activité globale en zone euro se replie marginalement à 55,7 (légèrement en dessous de ses points hauts de trois mois), mais reste tout de même sur un niveau démontrant la solidité de l’économie européenne.

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,2029$, en hausse d’environ 1,4% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 47,55$ et le Brent ressort à 53,7$. L’once d’or s’échange autour des 1.346 dollars.

A suivre cette semaine :

Mardi :
Royaume-Uni : 10h30, IPC Annuel (Aout)
Etats-Unis : 16h00, rapport JOLTS – Nouvelles offres d’emploi (Juillet)

Mercredi :
Royaume-Uni : 10h30, Evolution du nombre de demandeurs d’emploi (Aout)
Etats-Unis : 16h30, Stock de pétrole brut

Jeudi :
Chine : 04h00, Production industrielle Annuelle (Aout)

Voici un point sur chacun de nos fonds :

Optimum

Les performances sont arrêtées au jeudi 7 septembre en raison du calcul de VL à J+2 nécessaire pour éviter le décalage entre la valorisation des futures et celle des OPCVM sous-jacents. Sur la période, la VL est en baisse de -0,10%. La stratégie d’alpha portable a un impact légèrement positif sur la performance du fonds, conduit par la sur performance des fonds investis en valeurs françaises tels que les FCP Sycomore FranceCap et Moneta Multicaps. La stratégie de portage obligataire cède 1 point de base sur la période, la plupart des titres restant neutres. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état français et allemand viennent compenser cette perte. Nous n’avons pas réalisé d’opération significative cette semaine. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de +3,37% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de +0,51% sur la même période. Les encours sont de 14,1 millions d’euros.

Taux Réels Européens

Sur la semaine, la performance est de -0.21% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de +0.04%.  Nos positions sur l’Allemagne indexée inflation 2026 , le Chili 2023 et la Croatie 2022 sont les principales contributions positives à  la valeur liquidative. Nos positions courtes sur les calls Bund octobre 161.5, sur les calls Bobl octobre 131.25 et sur les contrats BTPs sont les principales contributions négatives à la valeur liquidative. L’exposition aux marchés de taux est maintenue vers son minimum de  -2. La part investie en liquidité (5%), Indexées inflations (15%) et titres à taux variables (19%) reste élevée. Conformément à son processus de gestion fondamental discrétionnaire, le fonds est positionné pour la reflation. La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens  est de -0.12%. Les encours sont de 38.9 mln d’euros.

Sanso Short Duration

Tensions géopolitiques et réunion de la BCE ont principalement alimenté les mouvements de la semaine dernière. Le discours très prudent de Mario Draghi quant à la normalisation de la politique monétaire a entrainé les taux souverains de la zone euro à la baisse : ainsi les taux 2 ans et 3 ans français ont abandonné 4cts à respectivement -0,55% et -0,54% . Le marché du crédit obligataire a connu une accélération de ses volumes sur le marché primaire, des volumes absorbés sans problème par des investisseurs toujours clairement positionnés à l’achat. Sur la semaine, les spreads de crédit sont restés très stable à 234bps pour l’indice crossover (signatures de BBB+ à BB-) et 120bps pour l’indice des émissions financières subordonnées. Dans ce contexte, le fonds Sanso Short Duration progresse très légèrement : +0,02% sur la semaine ce qui porte la performance depuis le début de l’année à +4,37%. Le rendement actuariel du fonds
monte légèrement à +1,76%. La volatilité à 1 an du fonds reste stable à 1,19%. Les encours sont de 34,4 millions d’euros.

Sanso Patrimoine

Dans un marché toujours sous contrôle des banquiers centraux, et plus spécifiquement conditionné cette semaine par le discours très prudent de Mario Draghi, on a observé une accélération de l’activité des investisseurs à la fois sur les marchés actions et les marchés obligataires. Sur le marché obligataire, le marché primaire a été particulièrement actif avec un volume de près de 11 milliards € sur les émissions corporates dont la composante « green »  a compté pour 13% du total.  Peu de variation au final au cours de la semaine sur les indices boursiers (-0.19% pour le CAC40 et + 0.11% pour l’Eurostoxx50) et sur les spreads de crédit (les indices Itraxx Crossover et financiers), les seuls mouvements significatifs du marché se sont concentrés sur les taux souverains de la zone euro (-0.04% sur le 5 ans français) et sur les changes (EUR/USD qui passe de 1.1860 à 1.2030). A noter que notre exposition actions est passée au cours de la semaine de 19% à 22%. Enfin, sur la semaine, la performance du fonds Sanso Patrimoine enregistre un recul de -0,05% et s’affiche ainsi à +3,61% depuis le début de l’année. La volatilité du fonds sur 1 an est de 3.04%. Les encours sont de 33,3 millions d’euros.

Sanso Opportunités

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités baisse de -0,26% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis performe de +0,12%  et le MSCI World dividendes réinvestis baisse de -1,21%. Dans ce contexte de marché mitigé, le fonds reste stable en début de semaine, mais cède quelques points de base la veille de la réunion de la Banque Centrale Européenne. Coté actions, notons la bonne performance des fonds investis dans les valeurs à petites capitalisations françaises, qui sont les principaux contributeurs cette semaine. Nos couvertures et expositions de marché nous coûtent tout de même quelques points de bases sur la période. Nous n’avons pas réalisé d’opération significative cette semaine. La sensibilité aux marchés actions est de 55,8%. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de +3,10%. Les encours sont de 33,5 millions d’euros.

Résilience

La VL est calculée en J+2 (comme Optimum) pour éviter le décalage entre la valorisation des futures et celle des OPCVM sous-jacents et les performances sont arrêtées au 7 septembre. Sur la semaine, la performance est de +0.25% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis progresse de +0.77% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) baissent de -0.71%. Nos positions sur les fonds Stock Picking France et Echiquier Value sont les principales contributions positives à  la valeur liquidative. Nos positions sur les marchés à terme sont les principales contributions négatives à la valeur liquidative. L’exposition aux marchés d’actions est stable à  41%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de +3.94%. Les encours sont de 19.5 mln d’euros.

Altiflex

Sur la semaine, Altiflex recule de -1% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en baisse de -1.21%. Une semaine de baisse sur les actions internationales qui sont toujours pénalisées par les tensions géopolitiques et les incertitudes sur la poursuite du resserrement monétaire de la Réserve Fédérale. Altiflex affiche un recul similaire à celui du marché, avec quelques baisses sensibles comme Equifax aux Etats-Unis qui a souffert de rumeurs de Hacking de son site ou de Teck Resources au Canada qui a subi quelques prises de bénéfices. Les fonds détenus en portefeuille ont par contre permis de compenser en partie la sous performance des titres.
Les seules opérations de la semaine ont consisté à céder notre position sur Exxon au profit du promoteur CBRE Group et du constructeur DR Horton. L’exposition du portefeuille est restée stable à 98% et marque donc une certaine neutralité sur l’évolution du marché mondial.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à +2.50% contre -0.16% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 10.8 mln d’euros.

Maxima

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima est en hausse de 0.3% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis progresse de +0.12%. A l’instar du Statu Quo de la Banque Centrale, les marchés européens sont restés sans tendance cette semaine, les investisseurs n’étant ni rassurés par les propos de Mario Draghi, ni inquiets de la hausse de l’Euro et d’une publication d’indicateurs d’activité pour la première fois en baisse depuis de nombreux mois.
Calme plat dans ce contexte au sein du portefeuille de Maxima qui profite d’un côté de la bonne tenue des titres pharmaceutiques mais subit de l’autre, la fébrilité des investisseurs sur les financières. Les fonds par contre se comportent assez bien vis-à-vis de leur référence respective. Nous n’avons pas réalisé d’opération dans le portefeuille cette semaine, par conséquent, l’exposition actions reste autour de 85% et marque toujours une position relativement prudente au regard de l’évolution des marchés européens.
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit +5.26% contre +7.07% pour l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis. Les encours sont de 10.7 mln d’euros.

Sanso Megatrends

Les performances sont arrêtées au jeudi 07 septembre en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine du 31 août au 07 septembre la performance est de -0.65% contre -0.71% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année, la performance est de -0.72% contre -0.05% pour ce même indice.
La performance relative a été positivement impactée par notre exposition aux thèmes de l’efficacité énergétique et de la santé, le fonds Vontobel New Power et le Lyxor ETF MSCI World Healthcare surperformant le MSCI World de +1.0% et +1.3% respectivement. Au cours de la semaine nous avons liquidé notre position sur les biotechnologies suite à la bonne performance enregistrée ces dernières semaines et renforcé notre exposition au bois qui bénéficie de la dynamique économique positive au niveau mondial.
L’encours du fonds est de 62.6 min d’euros au 07 septembre 2017.

Sanso Sustainable Equities

Les performances sont arrêtées au jeudi 07 septembre en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine du 31 août au 07 septembre la performance est de -0.05% contre +0.22% pour l’indice de référence, le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI World.
Depuis le début de l’année la performance est de +5.31% contre +6.34% pour ce même indice.
Sur la semaine la performance relative a été impactée négativement par la sous-performance du style Value et des valeurs bancaires, deux segments impactés par la montée des tensions sur le dossier nord-coréen et par la force de l’euro relativement au dollar qui conduit les investisseurs à anticiper une BCE accommodante et des taux restant bas plus longtemps qu’imaginé il y a quelques semaines.
L’encours du fonds est de 18.7 min d’euros au 07 septembre 2017.

Cedrus Sustainable Opportunities

Les performances sont arrêtées au Jeudi 7 septembre en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine, la performance est -0.47% contre -0.36% pour l’indice de référence. La performance depuis le début de l’année s’établit à -0.55% contre -0.08% pour son indice de référence (50% MSCI World / 50% Eonia Capitalisé).
Au cours de la semaine, nous avons augmenté à 60% l’exposition au marché actions, compte tenu de la solidité actuelle des fondamentaux. Les encours sont de 25 mln d’euros.

Sanso Sustainable Credit

Les performances sont arrêtées au Jeudi 7 septembre en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine, la performance est -0.08%, contre +0.268% pour son son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à +1.27% contre +1.76% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate). Au cours de la semaine, nous avons exploité la volatilité générée par la géopolitique pour réduire la sensibilité  à 1.46 contre 5.7  pour l’indice de référence. Les encours sont de 78 mln d’euros.

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.

L’équipe de gestion reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.