Point Hebdo : Vix et Versa

Bonjour,

En cette première semaine de publication des résultats, les différents marchés mondiaux restent totalement hermétiques aux nouvelles, qu’elles soient bonnes ou mauvaises…

L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis performe de +0.05% sur la semaine, le CAC 40 cède -0.12%. Le S&P 500 performe de +0.16% et atteint de nouveaux sommets alors que le MSCI World dividendes réinvestis perd lui -0.17%.

Les propos du président américain sur le nucléaire en Iran, la crise politique en Catalogne, la menace nord-coréenne, les incertitudes sur les politiques monétaires, tous ces sujets ont poussés les investisseurs à éviter toute prise de risque et conduisent une fois encore la volatilité sur ses plus bas (moins de 10 points). Sur la semaine, les variations du CAC 40 à la clôture n’ont jamais excédé les 0.2%.

Une torpeur générale que même les publications de résultats n’auront pas réussi à perturber. Ces dernières sont ressorties généralement positives aux Etats-Unis, où 81% des entreprises du secteur financier ont annoncées des résultats meilleures qu’attendus, y compris du côté des grands noms comme JPMorgan, Bank of America et CitiGroup. Seule Wells Fargo déçoit légèrement, ses bénéfices impactés par une mise en provision d’un milliard de dollars pour faire face aux contentieux en cours. Ces publications positives ont tout de même peiné à convaincre les investisseurs, qui passent au crible les raisons de ces mises en provisions. « Après une longue série de records consécutifs, des bénéfices ou une partie des résultats – comme le trading obligataire dans le cas de JPMorgan – légèrement décevants, deviennent une excuse pour vendre », déclare Scott Clemons, responsable de la stratégie investissement chez Brown Brothers Harriman. Nous pouvons donc craindre que le scenario du trimestre dernier (peu de réaction aux bonnes surprises, mais lourde punition pour les surprises négatives) se répète aux Etats-Unis.

Des publications d’acteurs majeurs français tels que Carrefour, Michelin, Danone et Thales seront à suivre cette semaine.

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,184$, en hausse d’environ 1% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 51,3$ et le Brent ressort à 57$. L’once d’or s’échange autour des 1.299 dollars (+2%).

A suivre cette semaine…

Mardi :
Royaume-Uni : 10h30, IPC Annuel (Sept.)
Eurozone : 12h00, IPC Annuel (Sept.)
Royaume-Uni : 12h15, Discours de Carney, Gouverneur de la BoE

Mercredi :
Eurozone : 10h10, Discours de Draghi, Président de la BCE
Etats-Unis : 16h30, Stocks de Pétrole brut

Jeudi :
Chine : 04h00, PIB Annuel (Sept.)
Chine : 04h00, Production industrielle annuel (Sept.)

Vendredi :
Canada : 14h30, IPC Core Mensuel (Sept.)
Samedi :
Etats-Unis : 01h30, Discours de Janet Yellen, Présidente de la FED

 

Voici un point sur chacun de nos fonds :

FONDS OBLIGATAIRES

SANSO SHORT DURATION

Avec le dégonflement du risque politique en Europe (indépendance catalane et loi électorale italienne), le marché du crédit obligataire européen a connu une nouvelle semaine très favorable. Les investisseurs, encouragés par les discours très modérés des différents membres de la BCE sur l’évolution de la politique monétaire européenne, se sont rués sur le marché primaire et ont entrainé une nette contraction des spreads (-5bps sur le segment crossover, signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi. Dans le secteur financier qui a connu une évolution similaire au cours de cette dernière semaine, on notera la très belle performance de Generali.
Avec des spreads de crédit en nette contraction et des taux à court terme clairement à la baisse (-0.05% sur les 2 et 3 ans état français) , Sanso Short Duration enregistre sur la semaine une belle progression de +0.22%, ce qui porte la performance du fonds à +5,08% depuis le début de l’année. Le rendement actuariel de Sanso Short Duration est de 1.68%. Sa volatilité à 1 an reste stable à 1,17%, son ratio Sharpe est de 5.11 et ses encours sont de 36,1 millions d’euros.

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Les performances sont arrêtées au Jeudi 12 octobre en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine, la performance est +0.08%, contre +0.20% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à +1.83% contre +1.69% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate). Au cours de la semaine, nous avons augmenté la sensibilité du fonds à 2.51 et nous comptons désensibiliser le portefeuille avant le conseil de la BCE du 26 octobre. Les encours sont de 78 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de -0.15% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%. Nos positions sur Oï Brazil 2017, l’indexée allemande 2023 et Sanofi 2026 sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos couvertures sur les marchés à terme sont les principales contributions négatives à la valeur liquidative. La vocation défensive du fonds est bien sûr maintenue. La sensibilité taux est maintenue vers son minimum de -2. La part investie en titres défensifs, comme les Indexées inflations (15.5%) et titres à taux variables (19.5%) reste élevée. La poche investie en obligations  » vertes  » est proche de 10%. La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens est de -0.07%. Les encours sont de 38.3 mln d’euros.

 

FONDS DIVERSIFIÉS

OPTIMUM

Sur la période, la VL progresse de +0,11% (performance arrêtée au 12 octobre). La stratégie d’alpha portable a un impact positif sur la performance du fonds, bénéficiant de la performance des fonds investis en valeurs de la zone européenne (hors France, Italie et Espagne) et en valeurs américaines. La stratégie de portage obligataire génère elle quelques points de base sur la période, portée par les titres financiers et immobiliers tels que La mondiale 5,05% et Capelli 6,25%. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état français et allemand coûtent également quelques points de bases à la performance du fonds. Cette semaine, dans le cadre de la réorganisation de la gamme Sanso, le fond a absorbé le FCP Jaspe. Cette intégration ne change en rien la stratégie de gestion actuelle du fonds Optimum. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de +3,71% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,58% sur la même période. Les encours sont de 15,6 millions d’euros.

SANSO PATRIMOINE

Les marchés de crédit obligataire, rassurés par la volonté affichée de la BCE de ne modifier que très lentement sa politique monétaire, ont connu une belle semaine de hausse. Les taux souverains à moyen terme se sont détendus (-0.05% sur le 5 ans français) et les marges de crédit se sont aussi contractées (- 5bps sur l’indice Itraxx Crossover).
Avec une petite sous-performance de la poche actions du fonds dont l’exposition nette a été maintenue à 20%, le fonds Sanso Patrimoine enregistre, sur la semaine, une petite progression de +0,01% et s’affiche ainsi à +4,59% depuis le début de l’année. Le rendement actuariel de la poche obligataire (hors convertibles) suit la contraction des spreads et enregistre une nouvelle baisse à 2.24%. Enfin , la volatilité à 1 an de Sanso Patrimoine reste inchangée à 2.84% sur la semaine et les encours du fonds s’établissent à 32 millions d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités baisse de -0,04% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis performe de +0,05% et le MSCI World dividendes réinvestis perd -0.17%. Dans ce contexte de marché atone, le fonds reste relativement stable. Coté actions, notons la bonne performance des fonds investis dans les valeurs asiatiques, tels que les fonds Fidelity Fast Asia et Morant Wright Sakura, qui sont les principaux contributeurs cette semaine. Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue performent également de quelques points de bases sur la période. Nos couvertures et expositions de marché nous coûtent légèrement, notamment la couverture sur la dette française. Nous avons cette semaine réduit notre exposition aux valeurs bancaires européennes en cédant nos positions sur le tracker Lyxor Eurostoxx Banks. La sensibilité aux marchés action demeure aux alentours des 55%. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de +5,17%. Les encours sont de 34,16 millions d’euros.

CEDRUS SUSTAINABLE OPPORTUNITIES

Sur la semaine (arrêtée au 12 octobre), la performance est +0.96% contre +0.90% pour l’indice de référence. La performance depuis le début de l’année s’établit à +2.50% contre +2.17% pour son indice de référence (50% MSCI World / 50% Eonia Capitalisé).
Au cours de la semaine, nous avons réduit à 45% l’exposition au marché actions par la mise en place de stratégies optionnelles baissières échéance mars 2018 sur le SP500 et l’Eurostoxx50, compte tenu du faible niveau actuel de la volatilité implicite et nous maintenons un biais positif sur la zone euro (+5% versus benchmark) et négatif sur les US (-10% versus benchmark). Les encours sont de 25 mln d’euros.

RÉSILENCE

Sur la semaine (arrêtée au 12 octobre), la performance est de -0.09% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis baisse de 0.18% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) reculent de 0.72%. Notre exposition sur le dollar par les marchés à terme ainsi que nos positions sur les fonds Comgest Greater China et Stock Picking France sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos positions sur les fonds Varenne Sélection et H2O Allegro sont les principales contributions négatives. L’exposition aux marchés d’actions est maintenue à un niveau élevé à 79%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de 5.76%. Les encours sont de 19.8 mln d’euros.

 

FONDS ACTIONS

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex recule de 0.16% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en baisse de 0,17%. Une petite accalmie sur les marchés après plusieurs semaines de hausse ininterrompues. La saison des résultats aux Etats-Unis qui aura vu la semaine passée les principales banques afficher des bénéfices supérieurs aux attentes n’a pas enthousiasmé les investisseurs qui ont globalement plutôt vendu la nouvelle.
Le recul d’Altiflex est en ligne avec le marché. La performance des titres s’équilibre entre les belles progressions des australiennes Aristocrat Leisure ou BHP Steel et les déceptions sur les américaines AT&T et First Republic Bank. Les fonds ne profitent pas de la dernière séance de la semaine plutôt positive du fait de leur retard de valorisation et contribuent donc globalement négativement à la performance du portefeuille. Malgré cela, notre exposition sur les marchés émergents reste payante du fait de la bonne tenue du fonds GemEquity.
Malgré cette pause sur la tendance générale, nous restons prudents au regard de l’évolution récente des indices et conservons notre exposition autour de 85%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 6.52% contre 2.33% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 11.0 mln d’euros.

MAXIMA

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima est en hausse de 0.35% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis progresse de 0.05%. Les marchés européens sont restés très stables cette semaine, les bons chiffres macro-économiques venant rassurer les investisseurs inquiets par ailleurs du risque politique avec les différentes élections et la crise espagnole.
Maxima s’en tire plutôt bien cette semaine grâce à la bonne tenue des valeurs liées aux matières premières avec notamment ArcelorMittal, RWE et OMV qui progressent toutes de plus de 7% sur la semaine. Les résultats des fonds ont été plus mitigés, reculant tous de quelques points de base sur la semaine.
Dans cette partie du portefeuille, nous avons arbitré Mandarine Valeurs au profit du fonds Sycomore Sélection Responsable dont la gestion intègre avec succès des critères extra financiers au niveau de la sélection de valeurs. Par ailleurs, le titre SEB a été cédé et Aegon aux Pays-Bas a été allégé.
Nous continuons à penser que la progression récente des indices marque une certaine exagération et qu’il convient de conserver le niveau de prudence actuel avec une exposition inférieure à 80%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit 7.68% contre 12.07% pour l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis. Les encours sont de 14.6 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

Sur la semaine du 05 octobre au 12 octobre la performance est de -0.52% contre -0.72% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année, la performance est de 4.16% contre 4.54% pour ce même indice.

Au cours de la semaine les fonds Vontobel New Power et Pictet-Security ont surperformé le MSCI World de 1% et 0.7% respectivement bénéficiant pour Vontobel de son exposition aux valeurs industrielles de la zone Euro et pour Pictet-Security de son positionnement sur le segment des technologies de l’information. A contrario la thématique de la santé a légèrement sous-performé, les investisseurs continuant de privilégier les segments de marché bénéficiant de la bonne dynamique macro-économique.

L’encours du fonds est de 65.5 ME au 12 octobre 2017.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine du 05 octobre au 12 octobre la performance est de -0.27% contre -0.24% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année, la performance est de 10.26% contre 11.03% pour ce même indice.

Au cours de la semaine les valeurs bancaires de la zone Euro ont été pénalisées par la publication des résultats de leurs homologues américaines qui ont déçu le marché. Le Lyxor ETF Euro Stoxx Banks a ainsi sous-performé l’Euro Stoxx de 1.4%. A contrario le fonds OFI RS Euro Smart Beta dont le positionnement est plus défensif et qui est davantage exposé aux petites et moyennes valeurs a surperformé ce même indice de 0.3%.

L’encours du fonds est de de 19.6 ME au 12 octobre 2017.

 

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.

L’équipe de gestion reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.