Point Hebdo : Krach ou pas Krach ?

Une semaine de hauts et de bas pour cette mi-octobre, les investisseurs ne sachant pas s’ils doivent se focaliser sur le regain de tensions politiques en Espagne entre Madrid et la Catalogne, ou la réforme fiscale de Donald trump.

L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis performe de +0.04% sur la semaine (+0.05% la semaine dernière), le CAC 40 progresse de +0.39%. Le S&P 500 performe de +0.88% à l’instar du MSCI World dividendes réinvestis qui progresse également de +0.80%.

La plus grosse baisse de la semaine s’est déroulée le 19 octobre, journée anniversaire du krach de 1987 (où les indices mondiaux avaient perdu 23% en une séance). Mais ce repli demeure limité avec une baisse de 0.29%, causé principalement par l’ultimatum du Premier ministre espagnol, qui menace de suspendre l’autonomie de la région catalane par invocation de l’article 155 de la constitution. Si cet article venait à être invoqué, la Catalogne déclarerait en réponse son indépendance de façon unilatérale.

Les différents indices européens résistent tout de même, notamment grâce aux bons résultats d’entreprises (sur les 28 sociétés du Stoxx600 qui ont publié, 7 ont surpris positivement, et 10 ont publié en ligne).

La bourse de Tokyo fut également portée par les espoirs de victoire du parti de Shinzo Abe lors des élections de ce week-end et l’indice Nikkei a affiché vendredi sa treizième séance consécutive de hausse, la plus longue série depuis 1961, et se pose sur des records historiques datant de 1996.

Du côté des États-Unis, les marchés américains terminent une nouvelle fois sur de nouveaux records, portés par les bons résultats des entreprises (sur les 55 publications du S&P500, 26 ont surpris positivement, et 22 ont publié en ligne), ainsi que par les avancées sur la réforme fiscale, soutenue par un vote positif du sénat concernant l’adoption d’une résolution sur le budget 2018.
Le Dow Jones clôture ainsi pour la première fois au-dessus des 23.000 points (20.000 au 08.02.2017).

Le secrétaire d’état au trésor américain, Steve Mnuchin, met tout de même en garde sur un potentiel Krach boursier en cas d’échec du projet de réforme fiscal.

Quelles étaient les caractéristiques de marché des différents krachs boursiers passés ? :

(Données sur marché américain)

*Survalorisation sur le marché de l’immobilier plus que sur les marchés actions

 

Les investisseurs se concentreront cette semaine sur les nouvelles publications d’entreprises, qui se feront nombreuses, et porterons une attention particulière aux décisions de la BCE et le discours de Mario Draghi ce jeudi, qui devrait amener de nouvelles informations sur l’évolution du QE de l’institution européenne dans les prochains mois.

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,179$, en repli d’environ 0,3% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 51,7$ et le Brent ressort à 57,5$. L’once d’or s’échange autour des 1.280 dollars (-1,7%).

A suivre cette semaine…

Mardi :
Allemagne: 09h30, PMI Manufacturier (Oct.)
Royaume-Uni : 12h15, Discours de Carney, Gouverneur de la BoE

Mercredi :
Allemagne : 10h00, IFO Climat des affaires (Oct.)
Royaume-Uni : 10h30, PIB Trimestriel et Annuel (T3)
Canada : 16h00, Décision de la BoC sur les taux d’intérêt
Canada : 17h10, Discours de Poloz, gouverneur de la BoC

Jeudi :
Eurozone : 13h45, Décision de la BCE sur les taux d’intérêt
Eurozone : 14h30, Conférence de presse de la BCE

Vendredi :
Etats-Unis : 14h30, PIB Trimestriel (T3)

Voici un point sur chacun de nos fonds :

FONDS OBLIGATAIRES

SANSO SHORT DURATION

La tension observée sur les taux européens à l’approche de la réunion de la BCE de jeudi prochain n’a que très peu impacté la partie la plus courte de la courbe des taux (+ 0,02% à 3 ans). Hormis une nouvelle tension sur certains titres espagnols, le marché du crédit obligataire est resté très demandé tout au long de la semaine. L’ indice Itraxx Crossover, indice des signatures BBB+ à BB- sur lequel le fonds est majoritairement investi, s’est légèrement resserré (-1bp). Le secteur financier a, quant à lui, bénéficié des anticipations de remontée des taux et les spreads sur les emprunts subordonnés se sont contractés de 2bps.
Avec son exposition à court terme, le fonds Sanso Short Duration se trouve bien positionné et enregistre sur la semaine une nouvelle progression de +0,19%, ce qui porte la performance du fonds à +5,27% depuis le début de l’année. Le rendement actuariel de Sanso Short Duration est de 1,62%. Sa volatilité à 1 an reste stable à 1,17%, son ratio Sharpe est de 5,30 et ses encours sont de 36,2 millions d’euros.

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Sur la semaine arrêtée au 19 octobre, la performance est de +0.13%, contre +0.27% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à +1.96% contre +1.96% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate). Au cours de la semaine, nous avons comme prévu réduit la sensibilité à 2.12 et nous comptons sur opportunité continuer de désensibiliser le portefeuille avant le conseil de la BCE du 26 octobre. Les encours sont de 78 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de +0.06% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%. Nos positions de couvertures sur les marchés à teme sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos positions sur les indexées inflation allemandes sont les principales contributions négatives à la valeur liquidative. A quelques jours d’une réunion BCE très attendue, la vocation défensive du fonds est maintenue. La sensibilité taux est maintenue vers son minimum de -2. La part investie en titres défensifs, comme les Indexées inflations (15.75%) et titres à taux variables (18%) reste élevée. La poche investie en obligations « vertes » est proche de 10%. La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens est de 0%, alors que son indice de référence progresse de 1.79%. Les encours sont de 38.3 mln d’euros.

 

 

FONDS DIVERSIFIÉS

OPTIMUM

Sur la période, la VL demeure stable (+0.00%, Performance arrêtée au 19 octobre). La stratégie d’alpha portable a un impact négatif sur la performance du fonds, impactée par la sous-performance des fonds investis en valeurs de la zone européenne. La stratégie de portage obligataire génère elle quelques points de base sur la période, notamment portée par les titres Akuo Energy 5,5% 2020 et 2021, producteur d’énergie renouvelable. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état français et allemand coûtent également quelques points de bases à la performance du fonds. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de +3,71% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,59% sur la même période. Les encours sont de 15,6 millions d’euros.

SANSO PATRIMOINE

Le fonds Sanso Patrimoine enregistre, sur la semaine, un léger retrait de -0,09% et affiche donc une performance de +4,50% depuis le début de l’année. Avec une exposition nette actions stable à 21%, on notera principalement la sous-performance d’Unilever dont les résultats du Q3 ont largement déçu les investisseurs. Concernant le portefeuille obligataire, le rendement actuariel (hors convertibles) reste stable à 2,26%, la maturité moyenne est de 3,88 ans et la sensibilité de 2,93%. Enfin, la volatilité à 1 an de Sanso Patrimoine reste inchangée à 2,83% sur la semaine et les encours du fonds sont de 32 millions d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités progresse de +0,03% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis performe de +0,04% et le MSCI World dividendes réinvestis progresse de 0.80%. Coté actions, le principal contributeur de la semaine est le FCP Altiflex, dépassant de loin les autres fonds détenus en portefeuille, qui sont sur la période, stables ou en baisse. Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue performent, eux, de quelques points de bases sur la période. Nos couvertures et expositions de marché nous permettent également de dégager quelques points de performance, notamment la couverture sur la dette française. Nous n’avons pas réalisé d’opérations significatives cette semaine. La sensibilité aux marchés action demeure aux alentours des 54%. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de +5,20%. Les encours sont de 34,34 millions d’euros.

CEDRUS SUSTAINABLE OPPORTUNITIES

Sur la semaine arrêtée au 19 octobre, la performance est de +0.09% contre +0.21% pour l’indice de référence. La performance depuis le début de l’année s’établit à +2.59% contre +2.38% pour son indice de référence (50% MSCI World / 50% Eonia Capitalisé).
Au cours de la semaine, nous avons marginalement réduit à 43% l’exposition au marché actions et nous maintenons un biais positif sur la zone euro (+4% versus benchmark) et négatif sur les US (-11% versus benchmark). Les encours sont de 25 mln d’euros.

RÉSILENCE

Sur la semaine arrêtée au 19 octobre, la performance est de +0.10% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis progresse de 0.41% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) de 0.93%. Nos positions sur les fonds Comgest Greater China, Varenne Sélection et Stock Picking France sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Notre couverture sur le dollar par les marchés à terme est la principale contribution négative. L’exposition aux marchés d’actions a été réduite à 68%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de 5.86%. Les encours sont de 19.8 mln d’euros.

 

 

FONDS ACTIONS

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex progresse de 1.05% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en hausse de 0,80%. Ce résultat a été largement tiré par la performance du marché américain lui-même très positivement impacté par l’accélération des publications trimestrielles et de nouveaux espoirs de l’adoption de la réforme fiscale avant la fin de l’année.
Dans ce contexte, Altiflex a bénéficié des excellents résultats d’United Healthcare, d’AbbVie et du fournisseur de logiciel Adobe Systems, cette dernière progressant de plus de 14% sur la semaine. Les fonds sont quant à eux restés en retrait, ne bénéficiant pas dans leur valorisation du rebond de vendredi. A noter toutefois, quelques prises de bénéfices sur la strategie émergente qui s’inscrit recul cette semaine. Enfin, notre couverture pèse aussi sur les résultats dans ce contexte de marché haussier.
Nous sommes toujours prudents au regard de l’évolution récente des indices et conservons notre exposition autour de 85%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 7.64% contre 2.74% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 11.1 mln d’euros.

MAXIMA

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima est en baisse de 0.19% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis progresse de 0.04%. Encore une semaine sans relief sur les marchés européens qui ne parviennent pas à suivre la tendance américaine. Pourtant, les résultats des entreprises européennes sont, à l’instar des sociétés américaines, plutôt bien orientés, mais les investisseurs restent concernés par la remontée des risques politiques avec non seulement la Catalogne mais aussi d’autres résultats d’élections locales ayant souvent pour point commun un rejet populaire de l’intégration européenne.
Maxima s’inscrit dans cette incertitude. Les titres en portefeuille évoluent dans des fourchettes très étroites, de -4.5% sur Caixabank, en première ligne pour la Catalogne à +3.6% pour Ahold qui se reprend après de nombreux mois assez décevants. Les fonds détenus en portefeuille éprouvent aussi quelques difficultés à tirer leur épingle du jeu et sont en recul moyen de 0.5%. A noter toutefois, l’intégration d’un nouveau fonds spécialisé dans des sociétés impliquées dans des activités liées à la protection de l’environnement.
L’exposition très prudente du portefeuille n’a pas contribué à la performance cette semaine. Nous continuons à penser que la progression récente des indices marque une certaine exagération et qu’il convient de conserver le niveau de prudence actuel avec une exposition inférieure à 80%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit 7.48% contre 12.11% pour l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis. Les encours sont de 14.7 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

Sur la semaine du 12 octobre au 19 octobre la performance est de 0.12% contre 0.42% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année, la performance est de 4.27% contre 4.98% pour ce même indice.

Au cours de la semaine les fonds multithématiques tels que FP Wheb Sustainability ou Pictet-Megatrends ont sous-performé le MSCI World, les écarts avec cet indice allant de -0.3% à -1.4%. A contrario le Lyxor ETF MSCI World Healthcare a surperformé le MSCI World de 0.6%, notamment grâce à une publication supérieure aux attentes de Johnson & Johnson. Nous avons mis à profit la contreperformance des fonds multithématiques pour les renforcer de 4%. En contrepartie nous avons allégé nos positions sur les thématiques de la santé et du bois.

L’encours du fonds est de 65.7 ME au 19 octobre 2017.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine du 12 octobre au 19 octobre la performance est de -0.17% contre 0.01% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année, la performance est de 10.07% contre 11.09% pour ce même indice.

Au cours de la semaine nous avons été pénalisé par la sous-performance des fonds Sycomore Sélection Responsable et Roche Brune Zone Euro Actions qui perdent 0.3% sur l’indice de référence ainsi que par l’exposition aux valeurs bancaires. Nous avons introduit plusieurs nouvelles positions en portefeuille, Schroder ISF Euro Equity, Sycomore France Cap et Erasmus Small Caps Euro qui font toutes partie des fortes convictions de notre équipe de sélection de fonds. Nous avons également réinvesti sur Sycomore Eco Solutions qui bénéficie toujours de la bonne dynamique économique de la zone Euro.

L’encours du fonds est de 19.6 ME au 19 octobre 2017.

 

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.

L’équipe de gestion reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.