Point Hebdo: Un an plus tard

Un an plus tard

La plupart des places boursières mondiales, à l’exception des marchés asiatiques, clôturent en baisse sur cette première semaine du mois de novembre.
L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis baisse ainsi de -2.60% sur la semaine, le CAC 40 cède -2.47%. Le S&P 500 baisse de -0.16% à l’instar du MSCI World dividendes réinvestis qui cède également -0.59% sur la semaine. Le Topix quant à lui performe de +0.35%.

Cette correction, survenant après des points hauts nous ayant ramenés sur les niveaux de janvier 2008, serait principalement imputée aux évolutions du projet de réforme fiscale de Donald Trump et à l’incapacité du congrès américain à se mettre d’accord sur ce dernier.
Le sénat envisagerait notamment, dans sa proposition de réaménagement du projet, de repousser la baisse des impôts sur les sociétés d’un an, à l’instar de certaines autres mesures.
Les investisseurs commenceraient donc à abandonner l’idée de l’instauration de cette réforme pour 2018, ce qui entraîne évidemment une baisse significative sur les prévisions de croissance des entreprises.

Les différents indices de la place américaine ayant progressé, records après records, de plus de 20% depuis les élections (+23.7% pour le S&P, +29% pour le Dow Jones), le faible bilan du président en poste, un an après sa victoire, vient donc essouffler cette dynamique haussière.

En Europe, les signaux économiques ressortent positifs. L’indice PMI Composite de l’activité globale en eurozone dépasse son estimation et ressort à 56. L’économie française affiche sa plus forte croissance depuis 6 ans et demi, et prend également la tête du classement des pays européens par indices PMI.

Soutenue par la hausse des prix des matières premières, c’est toute la zone euro qui voit sa croissance se consolider.

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,166$, en hausse d’environ 0.5% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 57,1$ et le Brent ressort à 63,63$. L’once d’or s’échange autour des 1.275 dollars.

 

A suivre cette semaine…

Lundi :
Etats-Unis : 12h00, Rapport Mensuel de l’OPEP
Japon: 18h45, Discours de Kuroda, Gouverneur de la BoJ

Mardi :
Chine : 03h00, Production industrielle (Annuelle)
Allemagne : 08h00, PIB Trimestriel et Annuel
Royaume-Uni : 11h00, Discours de Carney, Gouverneur de la BoE
Etats-Unis : 11h00, Discours de Yellen, Présidente de la FED
Eurozone : 11h00, Discours de Draghi, Présidente de la BCE

Mercredi :
Japon : 00h50, PIB Trimestriel
Etats-Unis : 14h30, IPC Core Mensuel (Oct.)

Jeudi :
Royaume-Uni : 13h00, Décision de la BoE sur les taux d’intérêts
Eurozone : 11h00, IPC Annuel (Oct .)

Vendredi :

Etats-Unis : 09h30, Discours de Draghi, Présidente de la BCE

Voici un point sur chacun de nos fonds :

 

SANSO SHORT DURATION

Avec des taux orientés à la hausse sur le court terme ( +0.02% sur les 2 et 3 ans état français) et un fort mouvement d’élargissement des spreads (+22bps sur l’indice Itraxx Crossover, +2bps sur les financières seniors et -11 bps sur les subordonnées financières), Sanso Short Duration a enregistré sa première performance hebdomadaire négative depuis le mois de septembre : -0,13%  ce qui porte la performance du fonds à +5,60% depuis le début de l’année. On notera sur le marché du crédit la mauvaise performance du secteur des telecoms (Altice en tête) et la montée des risques idiosyncratiques ( Astaldi, Teva, Avis, Steinhoff). Le rendement actuariel de Sanso Short Duration remonte à 1,53%, sa maturité moyenne est de 2,25 ans. Enfin la volatilité du fonds à 1 an reste stable à 1,17%, son ratio Sharpe est de 5,68 et ses encours sont de 38,2 millions d’euros.

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Les performances sont arrêtées au Jeudi 9 novembre en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine, la performance est +0.08%, contre -0.03% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à +2.44% contre +2.59% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate). Au cours de la semaine, nous avons marginalement réduit la sensibilité à 1.45.  Les encours sont de 78 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de + 0.16% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de + 0.04%.  Nos positions de couvertures sur les marchés à terme sont les principales contributions positives à  la valeur liquidative. Nos positions sur la dette privée de notation investissement sont les principales contributions négatives à la valeur liquidative. La dynamique de la croissance mondiale s’affirme en un cycle vertueux : baisse du chômage=> hausse de la demande domestique => hausse des investissements => hausse de la productivité => hausse de la croissance nominale=> baisse du chômage… Pas de ralentissement à craindre dans ce contexte !  La sensibilité taux est maintenue vers son minimum de -2. La part investie en titres défensifs, comme les Indexées inflations (16.5%) et titres à taux variables (19%) reste élevée. La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens  est de -0.02%. Les encours sont de 36.5 mln d’euros.

OPTIMUM

Sur la période, la VL est en baisse de -0.03% (performance arrêtée au 09 Novembre). La stratégie d’alpha portable a un impact légèrement négatif sur la performance du fonds, impactée par la sous-performance des fonds investis en valeurs de la zone européenne, notamment les valeurs françaises et italiennes. La stratégie de portage obligataire perd également quelques points de base du fait de la tension sur les spreads enregistrée sur la semaine. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état français et allemand n’ont pas eu d’impact significatif sur la période. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de +3.82% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0.63% sur la même période. Les encours sont de 14.8 millions d’euros.

SANSO PATRIMOINE

La perspective de l’arrêt du programme d’achats obligataires à partir de septembre 2018 renforcée par les propos d’un membre de la BCE a déclenché un mouvement de tension sur les taux souverains européens en milieu de semaine. Ce mouvement s’est aussi accompagné d’une baisse significative des indices boursiers (-2.61% sur l’Eurostoxx 50) et d’un élargissement conséquent des spreads de crédit (+22bps sur l’indice Itraxx Crossover et +8 bps sur les subordonnées financières).  L’exposition nette actions a été réduite de 24% à 20% grâce à nos couvertures optionnelles. Dans ce contexte peu favorable pour le fonds, Sanso Patrimoine abandonne -0.50% sur la semaine et affiche une performance de +4,65% depuis le début de l’année. On notera enfin qu’avec l’élargissement des spreads, le rendement actuariel du portefeuille obligataire est passé sur la semaine de 2,14% à 2,26%. Les encours sont de 31.7 millions d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités baisse de -0.71% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis perd -2.60%  et le MSCI World dividendes réinvestis baisse de -0.59%. Coté actions, les principaux contributeurs de la semaine sont les fonds investis en valeurs asiatiques Morant Wright Sakura et Fidelity Fast Asia, les marchés asiatiques étant les seuls à avoir surperformé sur la semaine. Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue cèdent, eux, quelques points de bases sur la période. Notons tout de même la bonne performance du fonds H2O Allegro. Nos couvertures et expositions de marché nous coûtent également quelques points de performance, notamment notre exposition sur les actions de la zone euro. Nous n’avons pas réalisé d’opérations significatives cette semaine. La sensibilité aux marchés action a été légèrement réduite autour de 52%. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de +5.28%. Les encours sont de 33 millions d’euros.

CEDRUS SUSTAINABLE OPPORTUNITIES

Les performances sont arrêtées au Jeudi 9 novembre en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine, la performance est -0.19% contre +0.20% pour l’indice de référence. La performance depuis le début de l’année s’établit à +3.58% contre +3.61% pour son indice de référence (50% MSCI World / 50% Eonia Capitalisé).
L’exposition actions se situe à 47% avec un biais positif sur la zone euro (+10% versus benchmark) et négatif sur les US (-12% versus benchmark) et UK (-1% versus benchmark). Les encours sont de 25 mln d’euros..

RÉSILENCE

La VL est calculée en J+2 (comme Optimum) pour éviter le décalage entre la valorisation des futures et celle des OPCVM sous-jacents et les performances sont arrêtées au 9 novembre. Sur la semaine, la performance est de -0.59% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis baisse de -2.06% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) progressent de 0.41%. Nos positions sur les fonds Comgest Greater China et H2O Allegro sont les principales contributions positives à  la valeur liquidative. Nos positions sur le fonds Echiquier Value, Varenne Sélection et notre exposition aux actions européennes par les marchés à terme sont les principales contributions négatives. L’exposition aux marchés d’actions a été réduite à 43%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de 5.88%. Les encours sont de 21.3 mln d’euros

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex est en baisse de 0.73 % alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros recule de 0.59%. Les bourses internationales terminent la semaine en ordre dispersé avec des progressions en Asie, une relative stabilité côté Américain et des prises de profits significatives en Europe. Malgré notre prudence, Altiflex s’inscrit aussi en recul cette semaine, miné par deux valeurs ayant largement déçu les investisseurs lors de la publication de leur résultats. D’abord le danois Vestas WindSystem, leader mondial des turbines pour éoliennes qui souffre d’un environnement de plus en plus compétitif sur son segment et qui revoit en baisse ses perspectives après avoir publié un bénéfice pour le troisième trimestre largement sous les attentes. Ensuite, c’est l’agence de voyage en ligne Américaine, Priceline.com qui malgré une publication au-delà des attentes a été sanctionnée par les investisseurs pour avoir baissé sa guidance pour les prochains trimestres. Ces deux titres baissent respectivement de 19 et 10% sur la semaine.

L’impact de ces deux reculs a été compensé par quelques bonnes surprises dont Ahold qui poursuit sa reprise mais aussi par une sélection de fonds toujours très résiliente avec, encore une fois le fonds GemEquity qui résiste bien dans la baisse à l’instar de sa classe d’actif. Enfin, la contribution à la performance de notre sous exposition est aussi positive.
Nous conserverons d’ailleurs cette prudence avec une exposition légèrement inférieure à 75% afin de se protéger de la poursuite du mouvement de prises de bénéfices observé en fin de semaine.

La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 8.71% contre 3.46% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 19.0 mln d’euros.

MAXIMA

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima est en baisse de 0.92% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis chute de 2.60%. Une semaine de prises de bénéfices sur les marchés alimentée par des résultats d’entreprises plus mitigés et par quelques déclarations en provenance de la banque centrale européenne. Dans ce contexte, Maxima résiste bien grâce en premier lieu à sa position prudente mais aussi grâce à une sélection de titres et de fonds également résiliente. En progressant de près de 5%, le néerlandais Ahold est la meilleure contribution de la semaine, effaçant ainsi quelque peu les faibles performances récentes. Du coté des fonds, la stratégie en petites valeurs françaises de chez Amilton résiste bien également.
Les opérations de la semaine ont concerné le secteur des produits de base avec une vente de Lanxess pour un renforcement du minier Arcelor et du chimiste Covestro.
Nous conservons notre prudence actuelle sur les marchés avec une exposition légèrement inférieure à 75%.

La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit 7.76% contre 11.8% pour l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis. Les encours sont de 14.5 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

Les performances sont arrêtées au jeudi 09 novembre en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine du 02 novembre au 09 novembre la performance est de -0.16% contre 0.41% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année, la performance est de 6.17% contre 7.59% pour ce même indice.

Au cours de la semaine on note une forte dispersion des performances entre les différents fonds multithématiques puisque si Wheb Sustainability surperforme le MSCI Word de 1.2%, le fonds Ecofi Enjeux Futurs sous-performe en revanche le MSCI World de 1.1%. Au niveau des stratégies monothématiques, Vontobel New Power, principalement axé sur l’efficacité énergétique, sous-performe le MSCI World de 1.3%, pénalisé par des prises de bénéfices sur les valeurs industrielles.

L’encours du fonds est de 65.8 ME au 09 novembre 2017.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Les performances sont arrêtées au jeudi 09 novembre en raison du calcul de VL à J+2. Sur la semaine du 02 novembre au 09 novembre la performance est de -1.43% contre -1.13% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année, la performance est de 10.62% contre 12.44% pour ce même indice.

Sur la semaine alors que le fonds Schroder ISF Euro Equity réalise une performance relative de +0.9%, le portefeuille a été pénalisé par Roche-Brune Zone Euro Actions qui enregistre une baisse de 2.5% alors que l’Euro Stoxx limite son recul à 1.8% et par les fonds actions internationales qui sous-performent le MSCI World de 40 à 50 points de base. La stratégie de Roche-Brune AM a été pénalisée par des prises de bénéfices sur les valeurs cycliques.  Les positions longues sur l’IBEX et les valeurs bancaires ont également pénalisé la performance relative.

L’encours du fonds est de 19.7 ME au 09 novembre 2017.

 

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.

L’équipe de gestion reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.