Le meilleur et le pire pour Donald Trump ?

Une semaine de fin novembre en adéquation avec le mois écoulé : les indices européens sont en baisse, tandis que les marchés américains poussent sur de nouveaux plus hauts.

L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis cède sur la semaine -1.50%, le CAC 40 perd -1.36%. Le S&P 500 progresse lui de +1.58% à l’instar du MSCI World dividendes réinvestis, qui clôture la semaine à +1.11%.
La semaine fut relativement agitée, les investisseurs qui suivaient le feuilleton fiscal américain et les décisions du sénat sur la réforme de Donald Trump, se sont fait surprendre en fin de semaine par un dossier qui commençait à s’estomper : l’ingérence russe durant les élections américaines.
Michael Flynn, ancien conseiller à la sécurité du président Trump aurait reconnu avoir menti au FBI dans cette affaire, ce qui pourrait potentiellement inculper le président américain. Mais les annonces du sénat concernant la possible adoption de la réforme fiscale ont tout de même permis de rattraper ce trou d’air sur les marchés quelques minutes avant la clôture de vendredi.

Malgré l’agitation, le Dow Jones pousse encore une fois sur ses plus hauts, franchissant la barre des 24 000 points, après avoir consécutivement franchis les 20K, 21K, 22K et 23K cette année.
Sur les trois derniers mois, les journées de hausse sur les marchés américains se sont faites deux fois plus nombreuses que les journées de baisse, avec une clôture en positive sur 12 des 15 dernières semaines. Cette hausse continue, bien qu’inquiétant sur une possible correction, reste tout de même bâtie sur des bases solides : les avancées sur la plus grande réforme fiscale depuis 1986 sous la présidence de Ronald Reagan, et des données macroéconomiques encourageantes, avec une croissance du PIB du troisième trimestre révisée à +3.3%, un plus haut depuis 3 ans.
Les marchés ont également évolué cette semaine au gré des fluctuations de l’euro et du cours du pétrole, le cours de Brent étant confortés par la décision de l’OPEP et de la Russie de prolonger leur accord de limitation de production jusqu’à fin 2018.
Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,191$, quasi-stable sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 58,6$ et le Brent ressort à 64$. L’once d’or s’échange autour des 1.280 dollars (-0,5%).

Voici un point sur chacun de nos fonds :

FONDS OBLIGATAIRES

SANSO SHORT DURATION

La détente des taux court terme (-0,03% et -0,04% sur les 2 et 3 ans état français) s’est accompagnée d’un léger resserrement des spreads sur la semaine (-3bps sur l’indice Itraxx Crossover et -2bps sur l’ indice des financières subordonnées). Cela a créé un environnement favorable au fonds Sanso Short Duration qui enregistre une progression hebdomadaire de : +0,08%, ce qui permet à la performance du fonds d’atteindre +5,67% depuis le début de l’année. Dans un marché relativement calme, nous n’avons pas initié d’opérations significatives pour le fonds au cours de la semaine. On notera la pression sur les émissions du groupe Fiat Chrysler suite à un risque légal important sur le diesel. Le rendement actuariel du fonds Sanso Short Duration baisse cette semaine de 1,60% à 1,53%, la maturité moyenne du portefeuille est de 2,22 ans. Enfin, la volatilité à 1 an du fonds est stable à 1,11% et les encours sont de 40,1 mln d’euros.

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Sur la semaine arrêtée au 30 novembre, la performance est +0.12%, contre +0.07% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à +2.20% contre +2.48% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate). Au cours de la semaine, nous avons compte tenu des fondamentaux et des niveaux de taux actuels réduit la sensibilité à 1.1. Les encours sont de 78 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de -0.30% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%. Nos positions sur la dette privée de notation investissement sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos positions de couvertures sur les marchés à terme sont les principales contributions négatives. Le dynamisme des indicateurs de conjoncture mondiaux reste d’actualité (PMI, confiance des consommateurs). Le passage (enfin) réussi de la réforme fiscale américaine est un facteur de renforcement économique. Toutefois, les marchés sont restés polarisés par le risque d’un « impeachment » de Donald Trump et les taux des emprunts d’Etats ont fortement baissé. La BRI souligne les conditions financières les plus souples depuis 1993. Dans ce contexte, la sensibilité taux est maintenue vers son minimum de -2. La part investie en titres défensifs, comme les Indexées inflations (17.3%) et titres à taux variables (19.75%) reste élevée. La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens est de -0.60%. Les encours sont de 35.1 mln d’euros.

 

FONDS DIVERSIFIÉS

OPTIMUM

Sur la période, la VL est en hausse de 0,17% (performance arrêtée au 30 Novembre). La stratégie d’alpha portable a un impact nettement positif sur la performance du fonds, bénéficiant du bon comportement relatif des fonds investis en valeurs de la zone européenne, notamment les valeurs françaises et espagnoles à travers les fonds Sycomore FranceCap et Mirabaud Equity Spain. La stratégie de portage obligataire permet également de gagner quelques points de base, notamment grâce à la bonne performance des titres financiers tels que Generali Finance 4,6% et La Mondiale 5,05%. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état français et allemand coûtent quelques points à la performance du fonds. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de +3,92% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,68% sur la même période. Les encours sont de 14,5 mln d’euros.

SANSO PATRIMOINE

Le fonds Sanso Patrimoine progresse de +0,41% sur la semaine dans un marché très contrasté. Le fonds affiche une performance de +4,55% depuis le début de l’année. Sanso Patrimoine profite principalement cette semaine de la bonne combinaison détente des taux souverains (-0,05% sur le 5 ans français) et resserrement des spreads de crédit (-3bps sur l’indice Itraxx Crossover). Sur la poche obligataire, on notera principalement cette semaine notre prise de profit sur NH Hoteles. Sur la poche actions, nos positions sur le secteur distribution ont particulièrement bien performé (Ahold et Carrefour), Air France et Ingenico ont aussi été de bons contributeurs sur la semaine. Coté contre-performance, on notera le recul de plus de 10% de STM. Notre exposition nette actions a varié sur la semaine de 18% à 20%. Le rendement actuariel du portefeuille obligataire est resté stable sur la semaine à 2,32%. La volatilité annuelle du fonds est de 2,72% et ses encours sont de 31.5 mln d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités est en légère baisse à -0,05% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis cède -1,50% et le MSCI World dividendes réinvestis progresse de +1,11%. Dans ce contexte de marché disparate, le fonds résiste bien. Coté actions, les principaux contributeurs de la semaine sont les fonds investis en valeurs européennes à petites capitalisations à travers le fonds Amilton Small Caps et en valeurs bancaires européennes grâce au fonds Axiom Equity. Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue cèdent, eux, de quelques points de bases sur la période. Notons tout de même la bonne performance des fonds H2O allegro et Karakoram Momentum. Nos couvertures et expositions de marché nous coûtent quelques points de base, notamment notre exposition sur la zone euro. La sensibilité aux marchés action descend aux alentours des 54% suite à une diminution de notre exposition Europe. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de +4,79%. Les encours sont de 33 mln d’euros.

CEDRUS SUSTAINABLE OPPORTUNITIES

Sur la semaine arrêtée au 30 novembre, la performance est 0.49% contre +0.26% pour l’indice de référence. La performance depuis le début de l’année s’établit à +3.24% contre +3.28% pour son indice de référence (50% MSCI World / 50% Eonia Capitalisé).
L’exposition actions a été relevée à 56% avec un biais positif sur la zone euro (+16% versus benchmark) et négatif sur les US (-9% versus benchmark) et Suisse (-1% versus benchmark). Nous avons maintenons une position longue sur l’EUR/USD à hauteur de 20% afin de couvrir les risques de change inhérents au benchmark. Les encours sont de 25 mln d’euros.

RÉSILENCE

Sur la semaine, arrêtée au 30 novembre, la performance est de -0.02% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis baisse de 0.06% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) progressent de 0.52%. Nos expositions au fonds Varenne Sélection et Echiquier Value sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Notre positions sur le fonds Comgest Growth China et nos couvertures sur les marchés à terme sont les principales contributions négatives. L’exposition aux marchés d’actions est réduite à 26%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de 5.64%. Les encours sont de 21.8 mln d’euros.

 

FONDS ACTIONS

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex est en baisse de 0.28 % alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros progresse de 1.11%. A l’exception des marchés Américain et Japonnais, les principaux indices terminent la semaine dans le rouge avec cette fois un net regain de la volatilité. Pourtant les nouvelles données macro-économiques, toujours de très bonne facture en Europe et l’adoption de la réforme fiscale par la commission budgétaire du Sénat Américain étaient de nature à soutenir la tendance. Mais sans doute, les investisseurs voient en cette fin d’année une opportunité à prendre des bénéfices sur des noms ayant eu un très beau parcours, comme les semi-conducteurs par exemple. Altiflex a été fortement impacté par ce mouvement avec notamment Applied Materials et Tokyo Electron qui cèdent toutes les deux plus de 10% sur la semaine. Par ailleurs, les fonds détenus en portefeuille ont aussi globalement souffert cette semaine et tout particulièrement le fonds GemEquity, lui aussi touché par des prises de bénéfices sur les marchés émergents.
Quelques opérations en portefeuille cette semaine avec un arbitrage dans le secteur des produits de base américains avec une cession de Teck Resources et un retour sur Sherwin-Williams spécialisé dans les peintures ainsi qu’une prise de position sur FMC, valeurs chimique diversifiée. On renforce également le ‘Homebuilder’ DR Horton aux Etats-Unis et en vendant MGM Resort.
Pas de changement par contre sur l’exposition du portefeuille que nous maintenons sous les 75%, marquant toujours une certaine prudence pour les semaines à venir.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 7.82% contre 3.35% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 18.7 mln d’euros.

MAXIMA

Sur la semaine, Altiflex est en baisse de 0.28 % alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros progresse de 1.11%. A l’exception des marchés Américain et Japonnais, les principaux indices terminent la semaine dans le rouge avec cette fois un net regain de la volatilité. Pourtant les nouvelles données macro-économiques, toujours de très bonne facture en Europe et l’adoption de la réforme fiscale par la commission budgétaire du Sénat Américain étaient de nature à soutenir la tendance. Mais sans doute, les investisseurs voient en cette fin d’année une opportunité à prendre des bénéfices sur des noms ayant eu un très beau parcours, comme les semi-conducteurs par exemple. Altiflex a été fortement impacté par ce mouvement avec notamment Applied Materials et Tokyo Electron qui cèdent toutes les deux plus de 10% sur la semaine. Par ailleurs, les fonds détenus en portefeuille ont aussi globalement souffert cette semaine et tout particulièrement le fonds GemEquity, lui aussi touché par des prises de bénéfices sur les marchés émergents.
Quelques opérations en portefeuille cette semaine avec un arbitrage dans le secteur des produits de base américains avec une cession de Teck Resources et un retour sur Sherwin-Williams spécialisé dans les peintures ainsi qu’une prise de position sur FMC, valeurs chimique diversifiée. On renforce également le ‘Homebuilder’ DR Horton aux Etats-Unis et en vendant MGM Resort.
Pas de changement par contre sur l’exposition du portefeuille que nous maintenons sous les 75%, marquant toujours une certaine prudence pour les semaines à venir.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 7.82% contre 3.35% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 18.7 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

Après une pause en 2016 avec seulement 26 nouvelles molécules approuvées par l’administration américaine contre 56 en 2015, l’innovation dans le domaine pharmaceutique a retrouvé sa dynamique de long-terme, le nombre de nouveaux médicaments approuvés en 2017 devant avoisiner les 45 selon les dernières estimations du cabinet de recherche spécialisé Evaluate Pharma.

Quelques déceptions sur des publications de résultats au 3ème trimestre ont cependant provoqué un recul du Nasdaq Biotech de l’ordre de 10% entre mi-octobre et mi-novembre 2017. Nous avons profité de cette correction pour ré-initier des positions sur ce segment via un ETF. Nous avons constaté qu’il n’a pas été affecté par la récente volatilité enregistrée sur le Nasdaq Composite puisque le Source Nasdaq Biotech ETF s’apprécie de 0.3% sur la semaine du 23 au 30 novembre alors que le Nasdaq 100 recule de 1.1%.

Sur cette même semaine la performance de Sanso Megatrends est de 0.58% contre 0.52% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année, la performance est de 5.84% contre 6.83% pour ce même indice.

L’encours du fonds est de 65.7 mln d’euros au 30 novembre 2017.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine du 23 novembre au 30 novembre la performance est de 0.72% contre 0.25% pour l’indice de référence le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI world. Depuis le début de l’année, la performance est de 10.06% contre 11.65% pour ce même indice.

Sur la semaine les fonds Roche-Brune Zone Euro Actions et HSBC Sustainable Euroland Equity ont contribué positivement à la performance relative enregistrant des surperformances de 1.0% et 0.7% respectivement. Nos positions sur l’Ibex et les valeurs bancaires ont également contribué positivement à la performance relative. Nous maintenons une position longue sur l’EUR/USD à hauteur de 14% afin de couvrir les risques de change inhérents au benchmark.

L’encours du fonds est de 19.6 mln d’euros au 30 novembre 2017.

 

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.

L’équipe de gestion reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.