Point Hebdo : Fin d’année en demi-teinte

La semaine sous revue n’est malheureusement pas à l’image de l’année écoulée. Dans des marchés peu liquides, les actions et le dollar ont baissé, le pétrole a monté et les taux sont restés stables.

L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis cède sur la semaine 1.39%, le CAC 40 perd -0.97%. Le S&P 500 baisse de 0.34%, comme l’indice MSCI World dividendes réinvestis, qui, exprimé en euros, clôture la semaine à -1.23%. le dollar baisse de 1.17% et finit l’année contre l’euro à 1.20.
Sur l’année entière on observe de solides progressions des indices actions, soutenus par une croissance mondiale synchronisée et dynamique ainsi que par des injections de liquidités toujours généreuses de la part des banques centrales. Dans ce contexte et en tenant compte des dividendes versés sur l’exercice, l’Eurostoxx50 progresse de 9.2%, le CAC40 de 11.7%, le S&P500 de 21.1 %, le Topix de 21.8% et le Nasdaq de 33%.

Du côté des taux d’intérêts, l’année a été marquée par une stabilité des taux des emprunts d’Etats. Par exemple, les « Treasuries » de maturité 10 ans ont commencé l’année à 2.44% pour la finir à 2.40%. Cela a permis aux emprunts privés de fournir un supplément de rémunération important. Par exemple, le segment « High Yield » en euros progresse de 5.61%.
Côté devises, l’année a été marquée par une nette baisse du dollar. Contre euro, elle s’inscrit à 13.40%.
Enfin, dans un contexte de hausse modérée des prix des matières premières (indice CRB : +2.35%), le pétrole se distingue avec une hausse de près de 12.50%

En 2018, les perspectives de croissance sont encourageantes. En effet, la baisse du chômage nourrit la consommation, qui génère des investissements, eux-mêmes source d’une productivité accrue. Ce cycle de croissance vertueuse est de plus synchronisé, un facteur de renforcement. Les politiques monétaires et fiscales n’auront pas d’impact restrictif. C’est donc dans un cadre plutôt bénin que les marchés devraient évoluer en 2018.
Il y a bien sûr toujours des risques. Le principal est probablement que les actions « pro-croissance » au niveau mondial finissent par générer une inflation plus élevée que prévu. Cette dernière pourrait inviter les grandes banques centrales à plus de modération dans leurs stimuli monétaires. »

Voici un point sur chacun de nos fonds :

FONDS OBLIGATAIRES

SANSO SHORT DURATION

Le marché obligataire est resté très peu actif au cours de la semaine sous revue, le rythme des vacances de fin d’année a déjà été pris sur le marché du crédit. Peu d’opportunités se sont donc présentées cette semaine dans un marché obligataire globalement stable. Dans ce contexte, Sanso Short Duration enregistre tout de même une progression de +0,12% sur la semaine ce qui permet au fonds d’atteindre une performance de +5,81% depuis le début de l’année. Ce sont les titres de maturités inférieures à 1 an qui contribuent le plus à cette évolution. Le rendement actuariel du fonds s’inscrit à 1,53%, la maturité moyenne du portefeuille est de 2,60 années avec une sensibilité de 2.02. Enfin, la volatilité à 1 an du fonds est stable à 1,10% et les encours sont de 29,4 millions d’euros.

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Sur la semaine arrêtée au 28 decembre, la performance est +0.04%, contre -0.01% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à +2.22% contre +2.28% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate). Au cours de la semaine, nous avons compte tenu des fondamentaux maintenu la sensibilité à 1.2. Les encours sont de 78 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de +0.11% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%. Nos positions de couvertures, notamment sur les taux italiens sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos positions sur la dette d’Etats est-européens de maturité courtes sont les principales contributions négatives. L’année 1 de la reflation s’achève en douceur, avec des données macroéconomiques globales toujours très dynamiques, mais sans tension particulière sur les taux d’intérêts. Les injections massives de liquidités des banques centrales expliquent ce contexte très porteur pour les marchés d’actifs. Comme elles vont diminuer en 2018, l’évolution des taux en début d’année sera cruciale pour la tendance des autres marchés d’actifs.
Ce contexte nous amène à maintenir la sensibilité taux vers son minimum de -2. La part investie en titres défensifs, comme les Indexées inflations (17.10%) et titres à taux variables (19.57%) reste élevée. La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens est de -0.09%. Les encours sont de 35.4 mln d’euros.

 

FONDS DIVERSIFIÉS

OPTIMUM

Sur la semaine arrêtée au 28 décembre, la VL est en hausse de 0,26%. La stratégie d’alpha portable a un impact positif sur la performance du fonds, bénéficiant de la surperformance des fonds investis en actions de la zone Euro dans un contexte de consolidation du marché. La stratégie de portage obligataire demeure stable sur la période dans un marché atone. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état françaises et italiennes rapportent quelques points de base à la performance du fonds. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de +4,44% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,75% sur la même période. Les encours sont de 14 millions d’euros.

SANSO PATRIMOINE

Sanso Patrimoine enregistre cette semaine une légère hausse de 0,01% dans un marché actions baissier et un marché du crédit très peu actif. Depuis le début de l’année, la performance du fonds s’établit ainsi à +4,75%. Au cours de la semaine, nos positions sur le crédit et nos couvertures optionnelles sont les contributions les plus positives à la valeur liquidative. Nos positions sur les marchés d’actions sont les contributions les plus négatives à la valeur liquidative.
Les principales caractéristiques du fonds sont restées globalement stables sur la semaine avec un rendement actuariel du portefeuille obligataire à 2,49% et une maturité moyenne de 3,94 ans. La volatilité annuelle de Sanso Patrimoine est stable vers 2.4% et ses encours sont inchangés à 31 millions d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités est en repli de 0.20% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis baisse de 1,39% et le MSCI World dividendes réinvestis exprimé en euros recule de 1,23%. Dans ce contexte de corrrection de marché, le fonds fait preuve d’une certaine résistance, aidé par la grande diversification de ses investissements. Coté actions, on note cette semaine la contribution positive du FCP Equi Actions Suisse ainsi que celle des fonds de petites capitalisations françaises (Amilton Small Caps et Pluvalca Small Caps). Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue cèdent quelques points de bases sur la période, impactés par la correction du fonds H2O Allegro. Nos couvertures et expositions de marché demeurent relativement neutres sur la période. La sensibilité aux marchés action est en baisse à 50% du fait de l’évolution du delta de notre stratégie de couverture optionnelle sur l’Eurostoxx50. La performance sur l’exercice 2017 du FCP Sanso Opportunités est de +4,95%. Les encours sont de 32.4 millions d’euros.

CEDRUS SUSTAINABLE OPPORTUNITIES

Sur la semaine arrêtée au 28 decembre, la performance est -0.26% contre -0.17% pour l’indice de référence. La performance depuis le début de l’année s’établit à +3.61% contre +3.99% pour son indice de référence (50% MSCI World / 50% Eonia Capitalisé).
L’exposition actions a été maintenue à 57% avec un biais positif sur la zone euro (+10% versus benchmark), les pays émergents (+5% versus benchmark) et négatif sur les US (-7% versus benchmark) et Suisse (-1% versus benchmark). Nous avons maintenons une position longue sur l’EUR/USD à hauteur de 18% afin de couvrir les risques de change inhérents au benchmark. Les encours sont de 25 mln d’euros.

RÉSILENCE

Sur la semaine, arrêtée au 28 décembre, la performance est de +0.05% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis baisse de 1.30% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) de 0.33%. Notre exposition aux fonds Memnon Mkt-Neutral et Varenne Sélection sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Notre position sur le fonds H2O Allegro est la principale contribution négative. L’exposition aux marchés d’actions est stable à 29%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de 5.55%. Les encours sont de 22.2 mln d’euros.

 

FONDS ACTIONS

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex baisse de 0,90% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros recule de 1,23%. La dernière semaine n’aura pas été la meilleure de l’année puisqu’on aura vu les investisseurs prendre une partie de leurs profits après, rappelons-le quand même, un exercice très positif sur la plupart des bourses internationales. Altiflex amortit légèrement ce mouvement grâce à la bonne résistance des fonds détenus en portefeuille et à la couverture partielle du portefeuille de titres. Mais la remontée du pétrole aura aussi pesé sur les valeurs du secteur de l’énergie ainsi que sur les compagnies aériennes. On notera aussi quelques prises de profits sur le secteur technologique américain qui reste malgré tout et de loin le meilleur segment de l’année avec une progression en dollars de près de 40%.
Nous n’avons pas réalisé d’opération significative cette semaine et nous conservons par ailleurs une exposition prudente à 75% mais il faut avouer que le recul récent des marchés dans un contexte de volatilité toujours contenue nous amènera prochainement à une position plus constructive.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 7.12% contre 3.63% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 18.6 mln d’euros.

MAXIMA

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima est en recul de 0.25% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis chute de 1.39%. La vigueur de l’Euro en cette fin d’année aura pesé sur les marchés européens qui cèdent du terrain dans un mouvement assez homogène sur les différents secteurs. L’année reste toutefois assez positive et en ligne avec l’amélioration graduelle des perspectives économiques sur la zone. Cette semaine encore, Maxima amortit significativement le recul grâce à sa politique d’investissement relativement prudente mais aussi à son exposition aux petites et moyennes valeurs qui ont remarquablement résisté au cours des dernières séances. Il est aussi intéressant de noter que parmi les meilleures performances de la semaine, figurent des titres comme Albioma, Derichebourg ou Kingspan qui affichent toutes de fortes expositions aux objectifs de développement durable définis par les Nations Unies.
En toute fin de semaine, alors que le marché affichait un recul significatif nous avons coupé notre couverture et fixé notre exposition à un niveau légèrement supérieur à 100%. La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit 8.36% contre 9.15%.Les encours sont de 14.4 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

En 2017 les signaux positifs se sont multipliés pour les tendances de long-terme liées au développement durable. De nombreux acteurs de la sphère financière se sont mobilisés sur la question du changement climatique comme l’a montré le One Planet Summit, organisé début décembre. Les investisseurs sont de plus en plus sensibilisés à la question de l’impact de leurs investissements comme en témoigne le vif intérêt pour les Objectifs de Développement Durable des Nations-Unies.

La décision du président américain Donald Trump d’entamer le processus de sortie des Etats-Unis de l’accord de Paris n’a pas enrayé les initiatives privées ou plus locales, beaucoup d’états américains maintenant voire renforçant leur règlementation climatique en réaction à cette décision. Soulignons également que les technologies « vertes » deviennent de plus en plus compétitives et gagnent des parts de marché indépendamment du contexte règlementaire et politique.

Par ailleurs, les problématiques liées à la santé et à la sécurité sont restées très présentes avec plusieurs cyber-attaques d’envergure mondiale et un nombre record de nouveaux médicaments approuvés par les autorités américaines. Enfin, de nouvelles tendances telles que la robotique ont émergé, ce dont nous avons pris acte avec un investissement réalisé ces dernières semaines.
Avec des tendances de fonds intactes, voire qui se renforcent, et une croissance économique mondiale sur des rails solides, 2018 devrait être une année porteuse pour les thématiques de Sanso Megatrends.

Sur la semaine du 21 décembre au 28 décembre la performance de Sanso Megatrends est de -0.27% contre -0.33% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année, la performance est de 6.91% contre 8.32% pour ce même indice.

L’encours du fonds est de 66.4 ME au 28 décembre 2017.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine du 21 décembre au 28 décembre la performance est de -0.50% contre -0.66% pour l’indice de référence le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI world. Depuis le début de l’année, la performance est de 10.37% contre 11.72% pour ce même indice.

Sur la semaine la sélection de fonds a contribué positivement à la performance relative avec notamment les fonds Schroder ISF Euro Equity, OFI RS Euro Smart Beta et Roche-Brune Zone Euro Actions dont les performances relatives sont comprises entre +0.5% et +1.0%. La diversification sur les pays émergents a également créé de la valeur avec une performance supérieure de 2% à celle du MSCI World pour le iShares MSCI EM SRI. Au niveau de la gestion des risques la position longue sur l’EUR/USD à hauteur de 14% afin de couvrir les risques de change inhérents au benchmarka également contribué positivement à la performance, la parité EUR/USD s’établissant à un niveau proche de 1.2.

L’encours du fonds est de 19.6 ME au 28 décembre 2017.

 

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.

L’équipe de gestion reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.