Point Hebdo : La guerre des boutons

L’année 2018 commence sur les chapeaux de roues, l’ensemble des indices mondiaux terminant cette première semaine sur une note très positive.
L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne sur la semaine 2,96%, le CAC 40 progresse de 2,98% (plus forte semaine de hausse depuis 2013). Le S&P 500 progresse lui de +2,62% à l’instar du MSCI World dividendes réinvestis, qui clôture la semaine à +2,30%.
Le Dow Jones termine la semaine au-dessus des 25.000 points après une semaine à +2,33% et continue ainsi sur sa lancée, suivant la progression de 25% en 2017 ponctuée de 71 records de clôtures (battant les 69 records de 1995).
Sur les 50 dernières années, lorsque le marché affichait un gain supérieur à 20% sur une année, l’année suivante démontrait une performance moyenne de 12,4%. Un chiffre rassurant pour les investisseurs qui pourraient avoir tendance à regarder la croissance des économies et des bénéfices entreprises passée comme un facteur augmentant la probabilité de correction des marchés.
La réforme fiscale américaine étant désormais actée, l’attention des opérateurs de marchés se portera probablement d’avantage sur les évolutions des politiques accommodantes des banques centrales, et la volatilité, grande absente de 2017, devrait probablement faire son retour au fil des actualités politiques mondiales (notamment face aux scrutins eurosceptiques italiens et aux nouvelles péripéties Trump-Jong-Un).
Pour le moment, les solides indicateurs de conjoncture, autant bien américains qu’européens, soutiennent la tendance haussière, et le passage de la barre des 1,20 $/€ pour la parité euro/dollar ne semble pas inquiéter les investisseurs.
Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,203$, en hausse d’environ 0,5% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 61,2$ et le Brent ressort à 67,4$. L’once d’or s’échange autour des 1.318 dollars (+0,9%).
Voici un point sur chacun de nos fonds :

FONDS OBLIGATAIRES

SANSO SHORT DURATION

Le marché obligataire est resté très peu actif au cours de la première semaine de l’année mais très bien orienté. Sur un mode de risque « on », les investisseurs se sont particulièrement portés à l’achat sur des maturités courtes et moyen termes. Les spreads de crédit se sont nettement resserrés sur la semaine : -12bps sur l’indice Crossover, de -2bps sur l’indice des financières seniors et de -5bps sur celui des financières subordonnées. Dans ce contexte favorable, avec des taux à court terme stables, Sanso Short Duration enregistre une progression de +0,29% sur la semaine. Le rendement actuariel du fonds Sanso Short Duration est de 1,48%, la maturité moyenne du portefeuille est de 2,19 ans avec une sensibilité de 1,71. Enfin, la volatilité à 1 an du fonds est stable à 1,06% et ses encours sont de 38,2 millions d’euros.

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Sur la semaine arrêtée au 4 decembre, la performance est +0.08%, contre +0.07% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à +0.08% contre +0.07% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate). Au cours de la semaine, nous avons repris un peu d’exposition, de façon à réduire la sous-sensibilité aux taux d’intérêts vis-à-vis du benchmark. Cette dernière s’inscrivait à -3.1 en fin de période. Les encours sont de 78 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de +0.02% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%. Nos positions sur le crédit, notamment sur les titres Oi brazil sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos couvertures de taux, notamment sur les emprunts italiens, sont les principales contributions négatives. La donne observée fin 2017, avec des données macroéconomiques globales toujours très dynamiques, mais sans tension particulière sur les taux d’intérêts, reste d’actualité. Les taux réels restent pour autant généralement négatifs, un indicateur de la cherté du marché obligataire.
Ce contexte nous amène à maintenir la sensibilité taux vers son minimum de -2. La part investie en titres défensifs, comme les Indexées inflations (17.30%) et titres à taux variables (19.80%) reste élevée. La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens est de +0.02%. Les encours sont de 35 mln d’euros.

 

FONDS DIVERSIFIÉS

OPTIMUM

Sur la période, la VL est en hausse de 0,27% (performance arrêtée au 04 janvier). La stratégie d’alpha portable a un impact positif sur la performance du fonds, bénéficiant de la légère surperformance de l’ensemble de la gamme de fonds. La stratégie de portage obligataire performe légèrement sur la période, portée par les titres financiers et métallurgiques tels que La mondiale 5,05% et Eramet 4,196%. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état français et allemand rapportent quelques points de base à la performance du fonds. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de +0,15% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,01% sur la même période. Les encours sont de 14 millions d’euros.

SANSO PATRIMOINE

Un vent d’optimisme souffle en ce début d’année sur tous les marchés et portés par des indices boursiers européens euphoriques, Sanso Patrimoine enregistre sur cette première semaine une progression de +0.66%. Tous les segments de marché ont performé au cours de la semaine. Côté actions, on note entre autres la belle performance de Crédit Agricole (+6.27%) et de STM (+6.73%). Côté crédit, le mouvement de resserrement des spreads a aussi impacté positivement le fonds (-12bps sur l’indice Itraxx Crossover et -5bps sur les financières subordonnées). Notre exposition nette actions a été renforcée progressivement au cours de la semaine de 16% à 23%. La faible liquidité du marché obligataire sur les premiers jours de l’année n’a pas permis de procéder à des arbitrages significatifs. Les principales caractéristiques du portefeuille obligataire sont donc restées globalement stables sur la semaine avec un rendement actuariel de 2,37% et une maturité moyenne de 3,94 ans. La volatilité annuelle de Sanso Patrimoine baisse légèrement à 2,32% et ses encours sont de 31,1 millions d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités est en hausse de 0,85% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis progresse de 2,96% et le MSCI World dividendes réinvestis performe de 2,30%. Dans ce contexte de marché haussier, le fonds garde un comportement relativement défensif, mais progresse tout de même convenablement. Coté actions, les principaux contributeurs de la semaine sont les fonds investis en valeurs européennes tels que le fonds maison Maxima et le fonds Schroder Euro Equity. Également en top contribution se trouvent les fonds à valeurs internationales comme le fonds maison Altiflex et le fonds Fidelity Fast Asia. Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue se comportent aussi très bien sur la période, notamment grâce à la bonne performance des fonds H2O Allegro et Hélium Sélection. Nos couvertures et expositions de marché demeurent relativement neutres sur la période. La sensibilité aux marchés action reste stable sur la période. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de +0,85%. Les encours sont de 32.8 millions d’euros.

CEDRUS SUSTAINABLE OPPORTUNITIES

Sur la semaine arrêtée au 4 janvier, la performance est +0.93% contre +0.65% pour l’indice de référence. La performance depuis le début de l’année s’établit également à +0.93% contre +0.65% pour son indice de référence (50% MSCI World / 50% Eonia Capitalisé).
L’exposition actions a été augmentée à 60% avec un biais positif sur la zone euro (+13% versus benchmark), les pays émergents (+5% versus benchmark) et négatif sur les US (-5% versus benchmark), Suisse (-1% versus benchmark) et UK(-2%). Nous avons maintenons une position longue sur l’EUR/USD à hauteur de 18% afin de couvrir les risques de change inhérents au benchmark. Les encours sont de 25 mln d’euros.

RÉSILENCE

Sur la semaine, arrêtée au 04 janvier, la performance est de +0.47% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis progresse de 1.26% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) de 0.56%. Notre exposition aux fonds Echiquier Value et Varenne Sélection sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Notre position sur le fonds Memnon Market Neutre est la principale contribution négative. L’exposition aux marchés d’actions est en hausse à 45%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de 0.52%. Les encours sont de 23.5 mln d’euros.

 

FONDS ACTIONS

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex progresse de 2.09% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en hausse de 2.30%. Une vive hausse donc sur les bourses internationales en cette première semaine de l’année, les investisseurs préférant valider les nouvelles publications macro-économiques de très bonne facture tant en Europe qu’aux Etats-Unis plutôt que de s’inquiéter des enfantillages entre les présidents Américains et Nord-Coréens ou même des manifestations à haut risque en Iran. La progression d’Altiflex s‘explique principalement par une sélection de titres particulièrement performante, tirée à la fois par la reprise des valeurs du secteur des semi-conducteurs et par la bonne tenue des financières et des matières premières. Les fonds détenus en portefeuille ont été quant à eux relativement décevants dans la mesure où certains d’entre eux n’ont pas encore intégré dans leur valorisation la hausse de Vendredi.
Au niveau de l’exposition, la faiblesse des marchés sur les toutes dernières séances de l’année nous ont amené à passer légèrement sur exposés sur les premières séances de la semaine, mais rapidement, devant la vigueur du rebond, nous avons à nouveau mis en place des couvertures de sorte qu’en fin de semaine, notre exposition se situe autour de 78%. A noter par ailleurs, un arbitrage en portefeuille avec la vente de Vestas pour un achat de John Laing, société britannique gérant de grands projets dans les transports et dans les infrastructures sociales et environnementales ainsi que dans les énergies renouvelables.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 2.09% contre 1.15% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 19.0 mln d’euros.
MAXIMA

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima bondit de 3.30% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis est en hausse de 2.96%. La semaine a été marquée par la publication de solides indicateurs économiques pour la fin de l’année avec notamment des PMIs manufacturiers qui atteignent au mois de décembre de nouveaux points hauts. Dans le sillage de ces données, l’euro a continué de se renforcer cette semaine repassant au-dessus de 1.20 sans que cela n’inquiète outre mesure les investisseurs. Maxima bénéficie cette semaine de la très belle performance de son portefeuille de titres avec notamment FIAT Chrysler en Italie qui s’apprécie de plus de 20% sur fonds de rumeurs concernant un spin off de la marque Jeep, l’une de ses plus belles marques. Les fonds en portefeuille sont plus décevants dans la mesure où leur valorisation n’intègre pas pour la plupart la forte hausse de vendredi. Au niveau de l’exposition, la faiblesse des marchés sur les toutes dernières séances de l’année nous avait amené à passer légèrement sur exposés sur les premières séances de la semaine, mais rapidement, devant la vigueur du rebond, nous avons à nouveau mis en place des couvertures de sorte qu’en fin de semaine, notre exposition se situe autour de 86%.
Un arbitrage cette semaine dans le secteur des matières première avec la sortie d’ArcelorMittal sur le récent rebond au profit d’un investissement dans le spécialiste des bouchons et des tonneaux Oeneo.
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit 3.30% contre 2.96% pour l’indice EuroStoxx50 (Dividendes réinvestis) .Les encours sont de 14.9 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

En ce début d’année 2018 nous avons axé nos choix de stratégies monothématiques autour de deux grands axes :
– Les thématiques qui bénéficient de la robustesse du cycle économique et, plus particulièrement, de la reprise des investissements en capacité de production des entreprises. Parmi celles-ci on peut notamment citer l’efficacité énergétique et la robotique.

– Les thématiques qui reposent sur une dynamique règlementaire et d’innovation forte et sont en situation de maintenir un taux de croissance élevé quel que soit le contexte macro-économique. Il s’agit notamment de la sécurité et des biotechnologies.

Chacun de ces axes représente actuellement environ 10% du portefeuille. Nous envisageons de plus d’élargir les investissements du second segment au domaine du digital ou du « Big Data » dans les prochaines semaines.

A côté de ceux-ci, nous avons, en fin d’année dernière et en ce début d’année, renforcé notre exposition à un petit nombre de fonds multithématiques comme UBS Long-Term Themes, Wheb Sustainability ou Janus Henderson Global Sustainable Equity qui nous semblent les mieux placés pour aller chercher les meilleures valeurs au sein de chaque thème. Cette poche représente actuellement 33% du portefeuille.
Nous introduirons également prochainement au sein du portefeuille une exposition à notre propre sélection de valeurs thématiques, sujet sur lequel nous aurons l’occasion de revenir dans les prochaines semaines.
Sur la semaine du 29 décembre 2017 au 04 janvier 2018 la performance de Sanso Megatrends est de 1.42% contre 1.31% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. La robotique et les biotechnologies se sont distingués parmi les contributeurs positifs.

L’encours du fonds est de 67.1 mln d’euros au 04 janvier 2018.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine du 29 décembre 2017 au 04 janvier 2018 la performance est de 1.77% contre 1.82% pour l’indice de référence, le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI world.
La contribution négative de la sélection de fonds à hauteur d’une dizaine de points de base a été en partie compensée par une contribution positive de la gestion des risques, en particulier de la couverture d’une partie de l’exposition dollar et de la surpondération de la zone Euro.

Au sein de la poche fonds nous avons cédé notre position sur BNP Paribas Euro Valeurs Durables après son parcours décevant en 2017 et nous avons renforcé notre exposition à la transition énergétique avec l’entrée en portefeuille du fonds Quest Clean Tech. Nous avons également pris des bénéfices sur Roche-Brune Zone Euro Actions qui a surperformé l’Euro Stoxx de 3% depuis notre renforcement mi-novembre et sur le Source Nasdaq Biotech ETF après une accélération significative en début d’année.
Nous maintenons une exposition actions proche de 100% et une couverture de l’exposition dollar à hauteur de 14%.

L’encours du fonds est de 19.9 mln d’euros au 04 janvier 2018.

 

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.

L’équipe de gestion reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.