Point Hebdo : Un an de Trump

L’ensemble des marchés mondiaux clôturent pour la troisième semaine consécutive en hausse.
L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne sur la semaine 1,01%, le CAC 40 progresse de 0,19%, et se maintient au-dessus de la barre des 5.500 points.
Le S&P 500 progresse lui de 0,87% à l’instar du MSCI World dividendes réinvestis, qui clôture la semaine à +0,38%.
Avec une hausse d’environ 3% pour le marché mondial, 4% pour le marché européen et 5% pour le marché américain, ce rallye haussier de début d’année semblerait combler l’absentéisme de celui de la fin d’année 2017. La conjonction d’indicateurs positifs sur l’ensemble des zones, comme l’accélération de la croissance chinoise en 2017 (à 6.9%), poussant la confiance des investisseurs.

La zone euro fut également portée cette semaine par l’accord allemand entre la CDU et le SPD, qui ont finalement réussi à s’entendre sur la formation d’une coalition gouvernementale à l’issu d’un bras de fer politique de trois mois.
Ces bonnes nouvelles demeurent tout de même freinées par la remontée notable de l’euro sur les 1.23$/€, en hausse de 2% depuis le début de l’année et de 14% depuis 2017. Ce point devrait probablement être évoqué lors de la prochaine réunion de la BCE ce jeudi 25 janvier.
L’attention des investisseurs se porte désormais sur les publications de bénéfices des entreprises sur 2017, avec 15% des publications des entreprises du S&P 500 à venir cette semaine.

Ils garderont également un œil sur l’évolution du « shutdown » gouvernemental américain, bloquant le financement des administrations fédérales suite à un désaccord entre républicains et démocrates sur la question sensible de l’immigration. Une fermeture des administrations qui se produit un an jour pour jour après la prise de fonction de Donald Trump.
Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,222$, en hausse d’environ 0,3% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 63,3$ et le Brent ressort à 68,6$.

L’once d’or s’échange autour des 1.333 dollars, stable sur la semaine.

Voici un point sur chacun de nos fonds :

 

FONDS OBLIGATAIRES

SANSO SHORT DURATION

Le marché obligataire est resté orienté à l’achat tout au long de la semaine passée. Toujours à la recherche de rendement, les investisseurs se sont plus particulièrement portés sur les papiers hybrides corporates et financiers. Les papiers indexés à taux variables ont aussi été très recherchés au cours de la semaine, le marché anticipant une accélération de la remontée de l’inflation en zone euro. Les indices crédits sont toutefois restés mitigés puisque l’indice Crossover s’est élargi de 4bps, l’indice des financières seniors est demeuré quasi inchangé, et enfin, l’indice des financières subordonnées s’est resserré d’1bp. Dans ce contexte plutôt favorable aux positions court terme, Sanso Short Duration enregistre une progression de +0,09% sur la semaine portant sa performance depuis le début de l’année à +0,39%. Le rendement actuariel du fonds Sanso Short Duration est de 1,41%, la maturité moyenne du portefeuille est de 2,17 ans avec une sensibilité de 1,65. Enfin, la volatilité à 1 an du fonds est stable à 1,11% et ses encours sont de 48,8 millions d’euros.

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Sur la semaine arrêtée au 18 janvier, la performance est +0.11%, contre +0.19% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à +0.20% contre +0.00% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate). Au cours de la semaine, nous avons repris un peu d’exposition, de façon à réduire la sous-sensibilité aux taux d’intérêts vis-à-vis du benchmark. Cette dernière s’inscrivait à -1.9 en fin de période. Les encours sont de 78.8 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de -0.11% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%. Nos positions sur la dette privée émise par la BFCM et le Crédit du Nord sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos positions sur l’emprunt privé en restructuration Telemar décembre 2017, et nos positions de couverture sur l’Allemagne 2 et 5 ans sont les principales contributions négatives. Au cours de la semaine sous revue, les taux d’intérêts allemands légèrement baissé. L’évolution favorable des négociations entre la CDU et la SPD permet aux emprunts périphériques de surperformer, ainsi que la dette privée. En effet, la croissance et l’euro seront les grands bénéficiaires de cette évolution.
Dans ce contexte, les taux courts paraissent trop bas. Nous maintenons donc la sensibilité taux vers son minimum de -2. La part investie en titres défensifs, comme les Indexées inflations (17.80%) et titres à taux variables (20.50%) reste élevée. La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens est de +0.05%. Les encours sont de 34 mln d’euros.

 

FONDS DIVERSIFIÉS

OPTIMUM

Sur la période, la VL est stable à +0,01% (performance arrêtée au 18 janvier). La stratégie d’alpha portable contribue positivement à la performance du fonds, bénéficiant de la surperformance de l’ensemble des fonds à l’exception de ceux investis en actions japonaises. La stratégie de portage obligataire est stable, la performance des titres financiers restant relativement disparate et les fonds obligataire demeurant stables sur la période. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état français et allemand nous coûtent quelques points de base. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de +0,26% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,03% sur la même période. Les encours sont de 14,4 millions d’euros.

SANSO PATRIMOINE

Portés par la hausse des indices boursiers européens en fin de semaine et un marché obligataire résolument à l’achat, Sanso Patrimoine enregistre une progression heddomadaire de +0.11% ce qui porte la performance du fonds depuis le début de l’année à +1,01%. Tous les segments de marché ont apporté une contribution positive au cours de la semaine. Côté actions, on note entre autres la belle performance du secteur de la construction avec Eiffage +4.71% et Vinci +3.00%. Côté crédit, le biais du marché reste fortement à l’achat même si les indices « crédit » n’enregistrent pas de contraction significative des spreads. Au contraire même, l’indice Itraxx Crossover (signatures notées de BBB+ à BB-) finit la semaine sur un élargissement de +4bps. L’exposition nette du fonds sur les actions a été légèrement renforcée au cours de la semaine passant de 23% à 25%. Le portefeuille obligataire est, quant à lui, resté globalement inchangé sur la semaine avec un rendement actuariel de 2,57%, une maturité moyenne de 3,95 ans et une sensibilité de 3.02. La volatilité annuelle de Sanso Patrimoine reste stable à 2,36% et les encours du fonds montent légèrement à 31,3 millions d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités est en hausse de 0,17% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis progresse de 1,01% et le MSCI World dividendes réinvestis exprimé en euros performe de 0,38%. Dans ce contexte de marché haussier, le fonds garde un comportement relativement défensif, mais progresse avec régularité. Coté actions, les principaux contributeurs de la semaine sont les fonds investis en valeurs européennes tels que les fonds Schroder International Euro Equity et le fonds maison Maxima. Également, parmi les meilleurs contributeurs, se trouvent les fonds à valeurs de petites et moyennes capitalisations à travers Amilton Small Caps et Pluvalca France Small Caps. Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue sont en légère hausse sur la période, notamment grâce à la bonne performance des fonds Helium Sélection et Axiom Obligataire. Nos couvertures et expositions de marché nous coûtent quelques points de base sur la période. La sensibilité aux marchés action reste stable à 56,1%. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de +1,46%. Les encours sont de 33.2 millions d’euros

CEDRUS SUSTAINABLE OPPORTUNITIES

Sur la semaine arrêtée au 18 janvier, la performance est +0.12% contre -0.22% pour l’indice de référence. La performance depuis le début de l’année s’établit également à +1.85% contre +1.23% pour son indice de référence (50% MSCI World / 50% Eonia Capitalisé).
L’exposition actions a été augmentée à 57% en intervenant en particulier sur les bancaires de la zone euro, et nous maintenons un biais positif sur la zone euro (+9% versus benchmark), les pays émergents (+4% versus benchmark) et négatif sur les US (-5% versus benchmark) et UK (-1% versus benchmark).Nous avons diminué à 12% notre position longue sur l’EUR/USD initiée afin de couvrir les risques de change inhérents au benchmark. Les encours sont de 25 mln d’euros.

RÉSILENCE

Sur la semaine, arrêtée au 18 janvier, la performance est de +0.02% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis progresse de 0.71% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis)baissent de 0.44%. Notre exposition aux fonds Echiquier Value et H2O Allegro sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Notre position sur les fonds Stock Picking France est la principale contribution négative. L’exposition aux marchés d’actions est en hausse à 55.5%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de 0.95%. Les encours sont de 26 mln d’euros.

 

FONDS ACTIONS

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex progresse de 0.60% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en hausse de 0.38%. Une troisième semaine consécutive de hausse en 2018 pour les actions internationales qui profitent toujours d’un environnement très favorable et qui n’ont pas paru inquiet des menaces de « Shut Down » aux Etats-Unis ou d’une potentielle paralysie politique en Allemagne. Dans ce contexte, Altiflex progresse grâce notamment à la bonne tenue du portefeuille d’actions alors que les fonds ont plutôt déçus dans la semaine. On notera tout particulièrement la belle progression d’United Healthcare, l’une des principales positions en portefeuille et qui gagne plus de 6% sur la semaine consécutivement à la publication d’excellents résultats et à la révision en hausse des perspectives annuelles. Du côté des fonds, les stratégies thématiques de Pictet s’inscrivent en recul sur la semaine alors que la stratégie émergente de GemEquity parvient à rester en territoire positive. Notons à leur décharge que la plupart de ces fonds ne bénéficie pas dans leur progression hebdomadaire de la forte hausse de Vendredi.
Pas mal d’opérations sont venues affecter la composition du portefeuille cette semaine avec des arbitrages dans les valeurs cycliques avec notamment l’acquisition des américains Sunrun et Owens Corning et des britanniques Kingspan et DS Smith.
Par contre, le niveau d’exposition du portefeuille est resté inchangé au cours de la semaine et marque toujours une certaine neutralité avec un niveau très légèrement supérieur à 100%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 2.46% contre 1.55% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 19.0 mln d’euros.

MAXIMA

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima progresse de 1.03% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis est en hausse de 1.01%. Encore une semaine solide sur les actions européennes que rien ne semble inquiéter en ce début d’année, ni la hausse de l’Euro, ni celle des taux d’intérêt ne sont venues infléchir l’appétit des investisseurs pour les actifs risqués. Dans ce contexte, Maxima profite d’une bonne sélection à la fois au niveau des titres et des fonds. Le laboratoire Ipsen qui a annoncé des résultats prometteurs sur un de leur médicament en phase 3 progresse de plus de 8% sur la semaine et constitue la plus forte hausse en portefeuille. Du côté des fonds, la stratégie sur l’économie positive de chez OFI AM continue sur sa lancée et réalise de nouveau une très belle semaine.
La seule opération de la semaine aura consisté à réduire l’exposition au cours de la séance de Vendredi. Ainsi l’exposition du portefeuille a été ramenée à environ 79% marquant ainsi une certaine prudence vis-à-vis de l’évolution récente des marchés.
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit 5.15% contre 4.17% pour l’indice EuroStoxx50 (Dividendes réinvestis) .Les encours sont de 14.8 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

La sécurité constitue un enjeu majeur en termes de développement durable tant dans des domaines « traditionnels » tels que la sécurité alimentaire ou les équipements de sécurité pour les travailleurs et les véhicules que dans le domaine informatique avec la multiplication des cyberattaques dans un contexte de croissance rapide du nombre d’objets connectés et des paiements en ligne. Selon une étude de BofA ML le volume des paiements électroniques des consommateurs devrait croître de 10.4% par an entre 2015 et 2025. La banque RDV estime, quant à elle, que le marché de l’internet des objets devrait croître de 22% par an sur la même période. Les besoins en système de protection des données et des transactions vont donc eux-aussi augmenter de façon rapide dans les années à venir. De ce fait nous maintenons notre position de 6% sur le fonds Pictet-Security qui recherche les acteurs les mieux positionnés sur 3 segments que sont les produits de sécurité physique, les services de sécurité et les produits de sécurité informatique.

Sur la semaine du 11 au 18 janvier 2018 la performance de Sanso Megatrends est de +0.15% contre -0.44% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année la performance est de 3.11% contre 2.50% pour ce même indice.

L’encours du fonds est de 68.2 ME au 18 janvier 2018.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine du 11 au 18 janvier 2018 la performance est de 0.55% contre 0.35% pour l’indice de référence, le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI world. Depuis le début de l’année la performance est de 3.44% contre 3.41% pour ce même indice.

Notre exposition aux pays émergents ainsi que notre couverture de l’exposition au dollar ont contribué positivement à la performance relative cette semaine. L’iShares MSCI Emerging Markets SRI surperforme ainsi le MSCI World de 3.2%. En revanche les fonds actions zone Euro ont continué d’afficher des performances relatives en demi-teinte, notamment les gestions axées sur les petites et moyennes valeurs comme Sycomore Eco Solutions ou Erasmus Small Caps Euro qui perdent 0.4% sur l’Euro Stoxx.

Nous maintenons une exposition actions proche de 100% et, nous avons par ailleurs ramené notre couverture de l’exposition dollar de 13% à 9% du portefeuille.

L’encours du fonds est de 20.2 ME au 18 janvier 2018.

 

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.

L’équipe de gestion reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.