Point Hebdo : Le Dollar contre-attaque

Une semaine plutôt disparate en cette fin de mois de janvier, la plupart des places boursières mondiales clôturant vendredi aux mêmes points qu’en début de semaine après une semaine plus que volatile sur le marché des changes. Exception faite tout de même du marché américain, qui clôture, une nouvelle fois, sur des plus hauts historiques
L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis demeure stable sur la semaine, avec une performance de -0,02%, tout comme le CAC 40, qui progresse de 0,05% (après avoir atteint un point haut historique de 10 ans à 5.567 points ce mardi).

Le S&P 500 progresse lui de 2,23%, tandis que le MSCI World dividendes réinvestis, clôture la semaine à +0,18%.
Les plus fortes fluctuations de valorisation cette semaine se sont surtout faites sur fonds d’évolution de la parité euro/dollar. La devise américaine ayant été secouée par les interventions consécutives du secrétaire au trésor américain mercredi, Steven Mnuchin, qui prône les vertus d’un dollar faible, et fait perdre à la devise 1% face à l’euro.

Une hausse de l’euro qui ne sera pas ralentie par l’intervention de Mario Draghi jeudi, le président de la banque centrale européenne se montrant très optimiste sur la conjoncture économique du vieux continent, ce qui conduit le change européen sur les 1.254 $/€, un pic non atteint depuis décembre 2014.
Ce mouvement baissier sur le dollar restera néanmoins de courte durée, le président Donald Trump annonçant ce jeudi que la devise américaine devrait devenir de plus en plus forte et qu’il souhaitait voir « un dollar fort », ce qui vient contrecarrer la baisse du billet vert en rassurant sur l’évolution future de la devise.
Dans ce contexte de guerre rhétorique sur le marché des changes, l’attention des investisseurs se portera cette semaine sur la réunion de la FED, qui se déroulera mercredi prochain.
Les publications d’entreprises ont généralement surpris positivement de part et d’autres de l’atlantique, notamment dans le secteur du luxe, avec LVMH qui affiche des résultats en très nette amélioration pour le dernier trimestre 2017.

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,243$, en hausse d’environ 1,7% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 66$ et le Brent ressort à 70,4$. L’once d’or s’échange autour des 1.352 dollars (+1,5% sur la semaine).

Voici un point sur chacun de nos fonds :

 

FONDS OBLIGATAIRES

SANSO SHORT DURATION

Toujours à la recherche de rendement, les investisseurs continuent de se porter acheteur de dette privée ayant des rendements positifs. Dans ce contexte, la tension observée sur les taux d’intérêts n’a pas affecté les compartiments utilisés par notre gestion. Les indices crédits se sont modestement resserrés, avec une baisse de 0.02% pour l’indice Crossover de 0.01% pour l’indice des financières et enfin de 0.03% pour l’indice des financières subordonnées. Dans ce contexte plutôt favorable aux positions court terme, Sanso Short Duration enregistre une progression de +0,26% sur la semaine portant sa performance depuis le début de l’année à +0,65%. Le rendement actuariel du fonds Sanso Short Duration est de 1,4%, la maturité moyenne du portefeuille est de 2.26 ans avec une sensibilité de 1,85. Enfin, la volatilité à 1 an du fonds est stable à 1,11% et ses encours sont de 48,7 millions d’euros

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Sur la semaine arrêtée au 25 janvier, la performance est +0.18%, contre -0.03% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à +0.38% contre -0.03% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate). Au cours de la semaine, nous avons maintenue stable la sous-sensibilité aux taux d’intérêts vis-à-vis du benchmark. Cette dernière s’inscrivait à -1.9 en fin de période. Les encours sont de 78.9 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de +0.11% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%. Nos positions de couvertures par les marchés à terme sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos positions les obligations indexées allemandes sont les principales contributions négatives. Au cours de la semaine sous revue, les taux d’intérêts allemands ont progressé. Cela reflète des discours moins accommodants des banquiers centraux dans un contexte de données fondamentales toujours extrêmement robustes.
Dans ce contexte, nous maintenons donc la sensibilité taux vers son minimum de -2. La part investie en titres défensifs, comme les Indexées inflations (17.80%) et titres à taux variables (20.50%) reste élevée. La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens est de +0.16%. Les encours sont de 34.3 mln d’euros.

 

FONDS DIVERSIFIÉS

OPTIMUM

Sur la période, la VL demeure stable à +0,09% (performance arrêtée au 25 janvier). La stratégie d’alpha portable est neutre sur la période, la surperformance des fonds italiens et français équilibrant la sous performance des fonds européens en général. La stratégie de portage obligataire contribue positivement à la performance du portefeuille, cette dernière étant portée par les titres financiers tels qu’Aegon 4,26% et Generali Finance 4,6%. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état français et allemand demeurent stables sur la période. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de +0,35% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,04% sur la même période. Les encours sont de 14,5 millions d’euros.

SANSO PATRIMOINE

Dans des marchés un peu moins porteurs cette semaine, Sanso Patrimoine enregistre une progression heddomadaire de +0.07% ce qui porte la performance du fonds depuis le début de l’année à +1,09%. Notre positionnement obligataire est la meilleure contribution positive au cours de la semaine, tant du côté titres vifs que des couvertures. Côté actions, la sous performance de valeurs comme Air-France, ST Micro et Apple sont les contributions les plus négatives à la valeur liquidative. Côté crédit, le biais du marché reste à l’achat. Dans ce contexte, l’indice Itraxx Crossover (signatures notées de BBB+ à BB-) finit la semaine sur un resserrement de 1bps. L’exposition nette du fonds sur les actions reste stable au cours de la semaine à 25%. Le portefeuille obligataire est, quant à lui, resté globalement inchangé sur la semaine. Le rendement actuariel s’inscrit à 2,37%, la maturité moyenne à 3,94 ans et la sensibilité à 3 . La volatilité annuelle de Sanso Patrimoine reste stable à 2,36% et les encours du fonds sont stables à 31,2 millions d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités est en baisse de 0,06% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis perd 0,02% et le MSCI World dividendes réinvestis exprimé en euros performe de 0,18%. Dans ce contexte de marché disparate, le fonds reste stable sur la période. Coté actions, les principaux contributeurs de la semaine sont les fonds investis en valeurs bancaires européennes au travers du fonds Axiom Equity, ainsi que les valeurs asiatiques, grâce au fonds Fidelity Fast Asia. Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue demeurent relativement neutres sur la période, le fonds Axiom Obligataire compensant le léger repli du fonds H2O Allegro. Nos couvertures et expositions de marché ont une contribution nulle sur la semaine. La sensibilité aux marchés action augmente légèrement suite à une ré-exposition sur le marché européen. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de +1,40%. Les encours sont de 33.2 millions d’euros.

CEDRUS SUSTAINABLE OPPORTUNITIES

Sur la semaine arrêtée au 25 janvier, la performance est +0.03% contre -0.21% pour l’indice de référence. La performance depuis le début de l’année s’établit également à +1.88% contre +1.02% pour son indice de référence (50% MSCI World / 50% Eonia Capitalisé).
Suite à la forte hausse des marchés actions depuis le début d’année, nous avons baissé notre exposition actions à 51% et gardons un biais positif sur la zone euro (+4% versus benchmark) et les pays émergents (+2% versus benchmark) et négatif sur les US (-4% versus benchmark).Les positions longues sur l’EUR/USD, initiée afin de couvrir les risques de change inhérents au benchmark ont été réduites à 6%.
Les encours sont de 25 mln d’euros.

 

FONDS ACTIONS

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex perd de 0.03% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en hausse de 0.18%. Les marchés US terminent la semaine sur des niveaux record dans un contexte de nouvelle pentification de la courbe des taux et de solides publications de résultats. Mais le dollar qui recule de près de 2% sur la semaine vient réduire cette progression dans le portefeuille. Les belles performances de Facebook (+5%), de Sunrun (+7%) mais surtout du laboratoire AbbVie (+17%) ont été effacées par une progression plutôt moyenne du reste du portefeuille de titres. De même, les fonds, qui encore une fois ne bénéficient pas de la séance haussière de vendredi, contribuent négativement au résultat hebdomadaire. Par contre, on notera la contribution positive de notre gestion de l’exposition sur la semaine. Après avoir été réduite en début de semaine, l’exposition du portefeuille a été ensuite ramenée à une position sur investie (107%) avant la fin de la semaine.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 2.44% contre 1.64% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 19.2 mln d’euros.

MAXIMA

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima recule de 0.71% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis perd 0.02%. Dans un contexte d’environnement macro-économique très favorable avec notamment des indicateurs d’activité sur leurs plus hauts historiques, les marchés européens ont à nouveau souffert de la faiblesse du dollar américain. Le portefeuille de titres de Maxima a été impacté significativement par le recul sensible de Wirecard, spécialiste allemand des paiements en ligne dont l’annonce des résultats a fait douter les analystes ce qui, sur une valeur chèrement valorisée n’est pas sans conséquence sur les cours. Le titre perd 12% sur la semaine et compte pour la moitié du recul hebdomadaire de Maxima. Par ailleurs, les fonds qui n’intègrent pas dans leur valorisation le rebond de Vendredi, contribuent aussi négativement au résultat.
Aucune opération n’a été réalisée cette semaine, aussi l’exposition reste autour de 78%, marquant ainsi toujours une certaine prudence vis-à-vis de l’évolution récente des marchés.
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit 4.39% contre 4.15% pour l’indice EuroStoxx50 (Dividendes réinvestis) .Les encours sont de 15 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

Le secteur de la santé devrait continuer d’enregistrer une croissance supérieure à celle de l’économie mondiale dans les années à venir si on se réfère aux dernières perspectives publiées par Evaluate Pharma qui estiment la croissance annuelle du secteur à 6.5% par an pour la période 2017 – 2022. Certaines ères thérapeutiques enregistrent bien sûr une croissance supérieure à celle du secteur dans son ensemble. C’est le cas de l’oncologie, souvent cité comme le principal marché de croissance pour les cinq prochaines années et dont le potentiel de croissance est estimé à 12% par an par Evaluate Pharma.

Cependant d’autres domaines comme les maladies auto-immunes présentent également un potentiel de croissance important. Ces maladies, qui vont du diabète de type 1 à la sclérose en plaques en passant par la maladie de Crohn, ont pour caractéristique commune un retournement du système immunitaire contre des cellules saines. Elles sont particulièrement présentes dans les pays développés où les dysfonctionnements du système immunitaires sont plus fréquents du fait de son activité relativement faible. De nombreux traitements ont été développés ou sont en cours de développement par des sociétés comme Biogen, Morphosys ou Celgene. Les acquisitions, qui ont réveillé la performance du secteur des biotechnologies, un des principaux contributeurs positifs à la performance de Sanso Megatrends depuis le début de l’année, pourraient prochainement s’étendre à cette ère thérapeutique.

Sur la semaine du 18 au 25 janvier 2018 la performance de Sanso Megatrends est de -0.25% contre -0.42% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année la performance est de 2.85% contre 2.06% pour ce même indice.

L’encours du fonds est de 68.1 ME au 25 janvier 2018.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine du 18 au 25 janvier 2018 la performance est de +0.19% contre -0.13% pour l’indice de référence, le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI world. Depuis le début de l’année la performance est de 3.64% contre 3.27% pour ce même indice.

Alors que les fonds actions zone Euro ISR ont continué de souffrir du retour du style Value, à l’image de Roche Brune Zone Euro Actions qui sous-performe l’Euro Stoxx de 60 points de base, nos diversifications sur les valeurs bancaires , les pays émergents ou l’Espagne ont créé de la valeur. Notre couverture de la majeure partie de l’exposition dollar a également contribué positivement à la performance relative, l’euro dépassant brièvement les 1.25 USD jeudi dernier.

Au cours de la semaine nous avons initié une position de diversification sur la robotique et avons en revanche réduit notre exposition actions à 95% et levé un peu plus de la moitié de nos couvertures sur l’exposition euro / dollar pour ramener celles-ci à 4% du portefeuille.

L’encours du fonds est de 20.3 ME au 25 janvier 2018.

 

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.

L’équipe de gestion reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.