Poutine et Trump mènent la danse

Une semaine en demi-teinte sur les marchés mondiaux, avec un marché européen qui clôture difficilement une deuxième semaine de hausse, tandis que le marché américain corrige légèrement. Les investisseurs restent dans l’attente de nouvelles sur les échauffourées commerciales américaines, les changements de politiques monétaires et l’évolution de l’inflation.

L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne sur la période 0,49%, tout comme le CAC 40, qui progresse de 0,16%. Le S&P 500 cède 1,21%, tandis que le MSCI World dividendes réinvestis clôture la semaine à -0,35%.

Les péripéties entourant l’entourage de l’administration Trump inquiètent les investisseurs, les remparts contre le protectionnisme de Donald tombant un à un. Après Gary Cohn, principal conseiller économique du président américain, et Hope Hicks, directrice de communication et confidente de ce dernier, c’est au tour du secrétaire d’état, Rex Tillerson, de se retrouver limogé.

Le Général McMaster, conseiller à la sécurité nationale, serait également sur la sellette, et le plan de bataille pour la guerre commerciale du président américain commencerait à se dessiner.

L’inflation reste également très surveillée. La révision par l’office européen des statistiques du taux d’inflation sur un an pour février de 1.2% à 1.1% éloigne les objectifs de 2% de la banque centrale européenne. Mais Mario Draghi resterait confiant, l’institution demeurant dans l’attentisme et n’envisageant pour le moment aucune modification de sa politique monétaire (« Patience, persistance et prudence. »)

Le prochain rendez-vous sera la réunion de la réserve fédérale américaine, mardi et mercredi prochain, où se discutera la possible hausse de ses taux directeurs.

Autre fait notable, Vladimir poutine, l’homme fort de la Russie, est réélu ce dimanche pour son quatrième mandat, avec plus de 76% des voix… L’ONG Golos fait état d’environ 2800 cas de fraudes ou de simples « irrégularités » allant du bourrage d’urne, à la « vive » incitation au vote.

Interrogé sur les possibilités d’une présentation à un cinquième mandat, le président russe admet tout de même que « gouverner jusqu’à ses 100 ans », serait ridicule.

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,2329$, en léger retrait sur cinq séances. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 62,1$ et le Brent ressort à 65,8$. L’once d’or s’échange autour des 1.310 dollars (-1%).

Voici un point sur chacun de nos fonds :

 

FONDS OBLIGATAIRES
SANSO SHORT DURATION

 

La publication de nombreuses statistiques économiques un peu moins bonnes qu’attendues ,en particulier aux Etats-Unis (inflation, vente de détail), a freiné les fortes anticipations de hausse des taux et a provoqué une baisse généralisée des taux souverains. Les taux à 3 ans ont ainsi baissé de 0.06%.  Sur le marché du crédit, les évolutions sectorielles sont assez différenciées : si l’indice Itraxx Crossover des signatures BBB+ à BB-  se resserre de 3bps, le secteur financier lui s’écarte de 2bps sur les émissions seniors et de 7bps sur les émissions subordonnées. Dans cet environnement incertain, le fonds Sanso Short Duration affiche un recul de 0,13% sur la semaine portant la performance annuelle 2018 à +0,13%. La maturité moyenne du fonds Sanso Short Duration a été légèrement diminuée au cours de la semaine de 2,49 ans à 2,41 ans avec une sensibilité qui est passée de 1,92 à 1,85. Le rendement actuariel moyen du fonds est de 1,67%. Enfin, la volatilité à 1 an du fonds baisse légèrement de 1,25% à 1,24% et ses encours sont de 50 millions d’euros.

 

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

 

Sur la semaine arrêtée au 15 mars, la performance est de -0.05%, contre -0.06% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à -0.55% contre -0.49% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate).
Notre exposition aux fonds Responsible Sterling et Alliance Trust Sustainable future sont les meilleures contributions à la valeur liquidative. Nos couvertures sur les marchés à terme allemands sont les contributions les plus négatives.
Depuis le début février, on observe une certaine défiance vis-à-vis des actifs risqués. Sur les marchés obligataires, il en résulte un élargissement des spreads de crédit. Ce mouvement touche de façon à peu près équivalente la sensibilité crédit et la sensibilité taux. Dans ce contexte, il paraît justifié de réduire  l’exposition aux spreads par diminution de la couverture taux. Notre exposition crédit étant centrée sur le 5 ans, c’est une diminution de la couverture sur les Bobl qu’il faut envisager. Par ailleurs, la « forward guidance » de la BCE ayant été rappelée à de multiples reprises ces derniers jours,  les taux courts ne remonteront pas pour l’instant. Les fondamentaux restant robustes, ce sont donc les taux longs qui pourraient remonter. En synthèse, un déplacement de la couverture du 5 ans vers le 10 ou le 30 ans est à l’étude.
Toutefois, la semaine sous revue s’étant déroulée sans tension sur les taux d’intérêts, nous n’avons pas réduit la sensibilité globale, qui s’inscrit toujours à 3.3 contre un indice ayant une sensibilité proche de 5. Les encours sont de 78.4 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de -0.36% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%.  Nos positions sur le crédit de notation investissement  et sur les emprunts d’Etats sont les principales contributions positives à  la valeur liquidative. Nos couvertures par les marchés à terme sur les taux  allemands sont les principales contributions négatives.
Depuis le début février, on observe une certaine défiance vis-à-vis des actifs risqués. Sur les marchés obligataires, il en résulte un élargissement des spreads de crédit. Ce mouvement touche de façon à peu près équivalente la sensibilité crédit et la sensibilité taux. Dans ce contexte, il paraît justifié de réduire cette exposition, notamment sur la sensibilité aux taux, par achat de contrats sur le 5 ans allemand et vente d’obligations. Par ailleurs, la « forward guidance » de la BCE ayant été rappelée à de multiples reprises ces derniers jours,  les taux courts ne remonteront pas pour l’instant. Les fondamentaux restant robustes, ce sont donc les taux longs qui pourraient remonter. Un transfert de couverture du 5 ans au 30 ans a donc été initié.
La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens  est de -1.09%. Les encours sont de 32.4 mln d’euros.

 

FONDS DIVERSIFIÉS
OPTIMUM

 

Sur la période, la VL est en baisse de 0,16% (performance arrêtée au 15 mars). La stratégie d’alpha portable démontre une contribution positive sur la période, malgré une disparité selon les zones géographiques. En effet, les fonds français, espagnols et japonais sous-performent sur la période, tandis que les fonds européens et américains sur-performent, notamment les fonds Theam Quant equity europe « Guru » et Morgan Stanley US Advantage. La stratégie de portage obligataire fournit une contribution négative à la performance du portefeuille, l’ensemble des titres financiers et immobilier corrigeant légèrement. Notons tout de même la bonne performance des titres Tereos 4,13% et Aegon 4,26%, principaux contributeurs cette semaine. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état français et allemand nous coûtent quelques points de base sur la période. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de -0,02% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,14% sur la même période. Les encours sont de 14 millions d’euros.

 

SANSO PATRIMOINE

 

La fermeté du discours protectionniste de Donald Trump et la publication de nombreuses statistiques économiques un peu moins bonnes qu’attendues ,en particulier aux Etats-Unis (inflation, vente de détail), ont entrainé cette semaine un regain d’aversion aux risques. Deux mouvements principaux se sont dessinés dans ce contexte: une baisse généralisée des taux souverains et une évolution erratique des indices boursiers (pour une fois hausse du marché européen et baisse du marché américain !).  Sur le marché du crédit, les évolutions sectorielles sont assez différenciées  (si l’indice Itraxx Crossover des signatures BBB+ à BB-  se resserre de 3bps, le secteur financier lui s’écarte de 2bps sur les émissions seniors et de 7bps sur le émissions subordonnées ). Avec l’échéance des couvertures optionnelles vendredi dernier, l’exposition du fonds sur les marchés actions a varié de 5 à 15%. Au global, l’environnement n’a pas été favorable au fonds puisque Sanso Patrimoine recule de 0,35% sur la semaine, sa performance depuis le début de l’année s’établit donc à -0,67%. Le portefeuille obligataire a très peu varié sur la semaine : son rendement actuariel est passé de 2,95% à 2,98%. Sa maturité moyenne et sa sensibilité restent quasi-inchangées à 3,84 ans et à 2,89%. La volatilité annuelle de Sanso Patrimoine est stable à 2,38%. Les encours du fonds sont de 31 millions d’euros.

 

SANSO OPPORTUNITÉS

 

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités est en hausse de 0,06% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne  0.49% et le MSCI World en euro dividendes réinvestis perd 0.35%. Dans ce contexte de marché , le fonds se redresse modérément, pénalisé par la détente des taux qui pèse sur le secteur bancaire . Coté actions, on notera des contributions positives du Certificat SG ISR Low Carbon et Fast Asia et négatives des fonds Maxima et Axiom Equity (fonds investi sur le secteur bancaire). Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue  connaissent une performance marginalement positive (+0.04%) avec à noter une nouvelle contribution positive de H2O Allegro (+0.03%). Nos couvertures et expositions de marché ont une contribution légèrement négative sur la semaine (-0.09%)  pénalisée par la contreperformance locale du secteur bancaire en zone euro . La sensibilité aux marchés action est stable à 58% et nous avons profité de la baisse des taux pour couvrir le portefeuille obligataire par la mise en place de stratégies baissières sur le bund et le bobl. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de -0.24%. Les encours s’élèvent à  47.6 millions d’euros

 

RÉSILENCE

 

Sur la semaine, arrêtée au 15 mars, la performance est de -0.06% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis progresse de  0.02% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) de 0.48%. Notre exposition aux fonds Helium Sélection et Varenne Sélection sont les principales contributions positives à  la valeur liquidative. Nos positions sur les fonds Echiquier Value et Memnon Mkt Neutre  sont les principales contributions négatives. L’exposition aux marchés d’actions est stable  à 25%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de -0.61%. Les encours sont de 26.9 mln d’euros.

 

FONDS ACTIONS
ALTIFLEX

 

Sur la semaine, Altiflex recule de 0.12% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en baisse de 0.35%. Une semaine de consolidation sur les marchés internationaux qui restent assez indécis entre les bons chiffres économiques et les annonces toujours aussi imprévisibles du Président américain à propos de nouvelles mesures protectionnistes.
Dans ce contexte, Altiflex profite de la bonne tenue du marché japonais pour amortir le mouvement général de consolidation. Les fonds détenus en portefeuille réalisent une très bonne semaine, à l’instar du fonds GemEquity qui bénéficie de la très bonne tenue des marchés émergents. La gestion de l’exposition n’aura pas eu d’impact significatif dans la mesure où le portefeuille est aujourd’hui revenu à une exposition proche de la neutralité.
Deux arbitrages ont été effectués cette semaine avec dans le secteur de la consommation, l’acquisition de Peugeot au détrment de SEB et dans les assurances, la vente de Generali pour l’achat d’Axa dont la baisse récente nous a semblé excessive.
Pas de mouvement par contre au niveau de l’exposition qui reste donc toujours très légèrement inférieure à 100%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à -0.23% contre –0.26% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 19.0 mln d’euros.

 

MAXIMA

 

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima recule de 0.55% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis progresse de 0.49%. Les marchés européens sont restés indécis toute la semaine, malgré les bons chiffres publiés et les discours toujours très accommodants des dirigeants de la Banque Centrale Européenne. Et si les marchés actions terminent en hausse cette semaine, on notera toutefois un repli notable des petites et moyennes valeurs et une rotation en faveur des valeurs décotées. Ces mouvements sont venus impacter le résultat hebdomadaire de Maxima au travers des reculs sensibles sur des titres comme Derichebourg, Covestro ou Albioma. Les fonds détenus en portefeuille souffrent eux aussi de cette rotation mais restent en moyenne en hausse sur la semaine grace notamment à l’excellent comportement du fonds sur l’économie positive de chez OFI AM.
Notre positionnement surexposé sur les marchés a contribué positivement au résultat mais pas suffisamment pour rester en territoire positif.
Les opérations en portefeuille se résument à deux arbitrages, l’un avec l’acquisition de Danone au détriment de Ahold et l’autre avec le renforcement du laboratoire italien Recordati et la vente de Merck Kgaa.
L’exposition du portefeuille reste inchangée à 117%, marquant toujours un certain optimisme quant à la situation actuelle.
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit à +0.58% contre -1.69% pour l’indice EuroStoxx50 (Dividendes réinvestis) .Les encours sont de 14.9 mln d’euros.

 

SANSO MEGATRENDS

 

Sur la semaine allant du 8 au 15 Mars, la valeur liquidative du FCP Sanso Megatrend progresse de 0.99% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en hausse de 0.48%. Les investisseurs restent assez partagés entre l’optimisme issu des bons chiffres économiques et les craintes en provenance des annonces toujours aussi imprévisibles du Président américain à propos de nouvelles mesures protectionnistes.
La sélection de fonds opérée dans le portefeuille s’est avérée très performante cette semaine, notamment au travers des stratégies mono-thématiques et plus particulièrement sur l’énergie renouvelable et sur le solaire qui ont fortement progressé cette semaine. Le portefeuille de titres vifs quant à lui a plutôt déçu, impacté par la sous performance de quelques titres européens notamment. Quelques arbitrages ont été effectués sur cette partie parmi lesquels l’acquisition de Danone et la vente d’Unilever.
La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Megatrend s’établit à +0.36% contre -0.83% pour l’indice MSCI World (Dividendes réinvestis) .Les encours sont de 66.5 mln d’euros.

 

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine du 08 au 15 mars la performance est de 0.04%, légèrement inférieure à son indice de référence, le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI world. Depuis le début de l’année la performance est de -0.55% contre -1.04% pour ce même indice.

Notre sélection de fonds thématiques et multi thématique performe bien sur la période avec des surperformances de Janus Henderson Global Sustainable Equity, des iShares Automation & Robotics et S&P Global Timber & Forestry ainsi que de Robeco Global Sustainable Equity . A contrario les fonds ISR zone Euro orientés vers les valeurs de qualité ont souffert, notamment Sycomore Sélection Responsable, Roche-Brune Zone Euro Actions et HSBC Sustainable Euroland Equity. Les valeurs bancaires sous performent légèrement du fait de la révision à la baisse de l’inflation européenne de février et impacte la performance du fonds à travers l’ETF Lyxor Euro Stoxx Banks.

L’encours du fonds est de 19.5 ME au 15 mars 2018.

 

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.

L’équipe de gestion reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.