Point Hebdo – Trade War : Washington tente de rassurer

Une courte semaine du fait du week-end pascal, mais qui termine positivement après un fort rebond sur la journée de jeudi. Une hausse essentiellement créée par les péripéties commerciales sino-américaines.

L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne sur la période (du 29/03 au 06/04) 1,54%, le CAC 40 progresse de 1,76%. Le S&P 500 cède 1,36%, tandis que le MSCI Monde dividendes réinvestis exprimé en euro clôture la semaine à -0,27%.

Quelques chiffres macroéconomiques étaient à l’honneur cette semaine, notamment le rapport mensuel de l’emploi aux Etats-Unis, plus faible que prévu en mars (103.000 contre 175.000) après un record sur février. La hausse des salaires ressort en ligne avec les attentes (+0,3%), et le taux de chômage demeure stable à 4.1%. Mais Le sujet de polarisation des marchés, c’est le début d’une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Les craintes sur les taxations mutuelles aux importations ont continué d’inquiéter mardi et mercredi les investisseurs, mais le discours ce jeudi de Larry Kudlow, nouveau conseiller économique de la maison blanche, rassurant sur les perspectives d’une fin heureuses des négociations commerciales a réussi à pousser les marchés sur le plus fort rebond enregistré depuis le début de l’année.

Que faut-il penser de ces tensions commerciales ? La théorie des jeux apporte une réponse rassurante : la Chine, grande gagnante des échanges commerciaux au 21ème siècle, a tout intérêt à ce que la partie continue. Elle devrait donc s’incliner devant les doléances américaines et ouvrir davantage son marché, permettant à un agenda mondial plutôt libéral de suivre son cours. Par ailleurs, l’Histoire apporte une analyse moins rassurante, les rapports entre dirigeants nationalistes ayant pu être extrêmement houleux par le passé.

Alors quelles sont les limites à ne pas dépasser ? Côté américain, on prendrait très mal l’annonce par la Chine d’une réduction des investissements en « Treasuries ». Côté chinois, c’est l’annonce par le Congrès américain d’une manipulation du Yuan pour le maintenir sous-évalué qui serait source de blocage. Voici donc les lignes intangibles des deux parties.

Toutefois, au-delà de toutes les variables prises en compte pour analyser le commerce mondial et ses flux, il existe, comme en physique des particules, une « matière sombre » du commerce mondial, c’est-à-dire des flux pour l’instant mal mesurés. Ils sont liés à l’économie du savoir. Sur ce plan, avec leurs grandes sociétés technologiques, ce sont les américains qui ont été les grands gagnants des deux dernières décennies, comme le prouve la capitalisation boursière des « GAFA ». Une taxe sur Amazon ou Google aurait donc un impact financier élevé sur les comptes américains et leur statut de leader !

Un des facteurs clairement identifié en 2018 est la baisse de ce secteur. Pour une part, cela vient de Trump lui-même, en indiquant sa volonté de taxer Amazon, un des « joyaux de la couronne » américaine ! En synthèse, il nous apparaît probable que l’agenda du Président américain suit l’objectif qu’il s’est fixé depuis le premier jour : enterrer cette mondialisation qui donne « in fine » les clés du leadership économique mondial à Pékin.

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,2281 $, relativement stable sur les quatre séances. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 62$ et le Brent ressort à 67$. L’once d’or s’échange autour des 1.332 dollars.

Voici un point sur chacun de nos fonds :

FONDS OBLIGATAIRES

SANSO SHORT DURATION

Sur les marchés obligataires, après plusieurs semaines de forte nervosité, les intervenants semblent retrouver plus de sérénité. Malgré une légère pentification de la courbe, les taux souverains finissent la semaine sans grand changement (+0,01% à 2 et 3 ans). Sur le marché du crédit, dans un marché assez équilibré entre acheteurs et vendeurs, les variations de spreads sont restées limitées au cours de la semaine : l’indice Itraxx Crossover des signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi s’est élargi de 3bps, tandis que les indices du secteur financier se sont au contraire contractés de 2bps pour les émissions seniors et de 4bps sur le émissions subordonnées. Le regain de confiance des investisseurs a permis au fonds Sanso Short Duration de progresser de +0,07% sur la semaine ramenant la performance annuelle 2018 à son point de départ (0,00%). La maturité moyenne du fonds Sanso Short Duration s’est stabilisée sur la semaine à 2,34 ans avec une sensibilité de 1,80. Le rendement actuariel moyen du fonds baisse légèrement de 1,73% à 1,70%. Enfin, la volatilité à 1 an du fonds demeure inchangée à 1,31% et ses encours restent stables à 50,1 millions d’euros.

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Sur la semaine arrêtée au 5 avril, la performance est de -0.02%, contre -0.06% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à -0.88% contre -0.63% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate).
Dans un marché plus calme et stable Notre couverture sur les taux allemands est la meilleures contribution à la valeur liquidative. Notre couvertures sur les taux italiens est la contribution la plus négative.
Le sujet de polarisation est la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. En synthèse, notre analyse nous amène à penser que l’agenda du Président américain suit l’objectif qu’il s’est fixé depuis le premier jour : enterrer cette mondialisation qui donne « in fine » les clés du leadership économique mondial à Pékin.

Dans ce contexte, l’exposition crédit est maintenue à 95%. Nous maintenons également l’exposition à la pentification de la courbe des taux par remontée des taux longs et maintenons la sensibilité vers 3 contre un indice ayant une sensibilité proche de 5. Les encours sont de 78 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de -0.06% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%. Nos positions sur la dette privée de notation investissement sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos couvertures par les marchés à terme sur les taux allemands et italiens sont les principales contributions négatives.

La diminution de l’exposition crédit a été poursuivie (vente de Mexique 2021). Le niveau de liquidités augmente (8.5%). Nous maintenons l’exposition à la pentification de la courbe par remontée des taux longs et maintenons la sensibilité négative proche de son minimum de -2.

La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens est de -1.71%. Les encours sont de 31.2 mln d’euros.

 

 

FONDS DIVERSIFIÉS

OPTIMUM

Sur la période, la VL est en baisse de 0,24% (performance arrêtée au 5 avril). La stratégie d’alpha portable démontre une contribution négative sur la période, la plupart des fonds sous performant. Seuls les fonds américains et japonais parviennent à faire mieux que leurs indices de référence, le principal contributeur étant le fonds Morgan Stanley US Advantage. Les fonds avec les contributions les plus négatives sont les fonds français Sycomore FranceCap et Moneta Multi caps. La stratégie de portage obligataire fournit une contribution légèrement positive à la performance du portefeuille, l’ensemble des titres demeurant stables à l’exception du titre Tereos 4,13% qui corrige légèrement. Notons tout de même la bonne performance du titre Credit Agricole 7,8%, principal contributeur cette semaine. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état français et allemand demeurent stables sur la période. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de -0,96% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,19% sur la même période. Les encours sont de 13,4 millions d’euros.

SANSO PATRIMOINE

Les investisseurs ont essayé, au cours de cette semaine de quatre jours, de décrypter la rhétorique protectionniste de Donald Trump et les réactions chinoises. Un exercice difficile qui a entrainé d’abord la chute des marchés actions puis leur reprise (les indices européens progressent sur la semaine de +1,39% pour l’Eurostoxx 50 et de +1,76% pour le CAC40). Sur les marchés obligataires, après plusieurs semaines de forte nervosité, les intervenants semblent retrouver plus de sérénité. Malgré une légère pentification de la courbe, les taux souverains finissent la semaine sans grand changement (+0,01% à 5 ans). Sur le marché du crédit, dans un marché assez équilibré entre acheteurs et vendeurs, les variations de spreads sont restées limitées au cours de la semaine : l’indice Itraxx Crossover des signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi s’est élargi de 3bps, tandis que les indices du secteur financier se sont au contraire contractés de 2bps pour les émissions seniors et de 4bps sur le émissions subordonnées. Avec une exposition nette actions variant de 10% à 15%, le fonds s’est adjugé sur la semaine une progression de +0,11%. La performance de Sanso patrimoine depuis le début de l’année s’établit donc à -0,97%. Le rendement actuariel du portefeuille obligataire est passé de 2,87% à 2,72%. La maturité moyenne et la sensibilité restent stables à 3,81 ans et 2,85%. La volatilité annuelle de Sanso Patrimoine se détend légèrement de 2,46% à 2,43%. Les encours du fonds sont de 30.8 millions d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités est en hausse de 0,31% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne 1.54% et le MSCI World en euro dividendes réinvestis cède 0.27%. Dans ce contexte de marché , le fonds se redresse modérément. Coté actions, on notera des contributions positives du fonds Maxima et du certificat Low Carbon(0.16% au total) et des contributions légèrement négatives de nos fonds émergents, globaux et small caps. Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance connaissent une performance légèrement positive (+0.05%) avec à nouveau une contribution positive de H2O Allegro (+0.05%). Nos couvertures et expositions de marché ont une contribution légèrement négative sur la semaine (-0.06%) pénalisée par nos positions de couverture sur le change et les taux d’intérêt. . La sensibilité aux marchés action a été augmentée à 57% compte tenu de fondamentaux macroéconomiques et microéconomiques toujours positifs avec par exemple des résultats des entreprises US au premier trimestre 2018 attendus à +17%. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de -1.96%. Les encours s’élèvent à 46.7 millions d’euros.

RÉSILENCE

Sur la semaine, arrêtée au 5 avril, la performance est de +0.21% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis progresse de 2.96% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) de 2.66%. Notre exposition aux fonds H2O Allegro et Varenne Sélection sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos positions sur les fonds Memnon Market Neutre et nos couvertures sur le dollar sont les principales contributions négatives. L’exposition aux marchés d’actions s’inscrit à 23.5%.

La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de -0.91%. Les encours sont de 28.1 mln d’euros.

 

FONDS ACTIONS

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex progresse de 0.15% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en baisse de 0.27%. Le bras de fer commercial entre les Etats-Unis et la Chine continue de rythmer les marchés internationaux. L’escalade devrait pourtant bientôt laisser la place aux publications de résultats des sociétés américaines qui débuteront cette semaine et pour lesquels, les attentes sont élevées. Dans ce contexte, Altiflex progresse légèrement grâce à une forte contribution des fonds détenus en portefeuille et qui n’intègrent pas pour la plupart le repli de Vendredi. Du coté des titres, on notera la belle résistance des valeurs liées à l’énergie, aussi bien dans le secteur pétrolier que dans les utilities. A l’inverse, les valeurs de croissance, notamment dans les secteurs de la technologie et de la santé ont été sous pression cette semaine, confirmant ainsi un retournement initié il y a quelques semaines.
Nous n’avons pas réalisé d’opération en portefeuille cette semaine, par conséquent l’exposition reste autour de 114% ce qui traduit toujours notre optimisme à court et moyen terme sur l’évolution des bourses internationales.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à -3.30% contre -2.00% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 18.2 mln d’euros.

MAXIMA

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima progresse de 1.04% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis est en hausse de 1.54%. A l’écart de la guerre commerciale que se livrent américains et chinois, les marchés européens s’inscrivent en hausse sur fonds de publications macroéconomiques solides et d’un Dollar fort contre l’Euro. Dans ce contexte Maxima participe au mouvement de hausse mais sa performance aura été freinée par le comportement relativement décevant des petites et moyennes valeurs sur lesquelles le fonds est assez exposé. Même constat pour les fonds détenus en portefeuille qui sous performent en moyenne sur la semaine pour des raisons similaires.
Nous n’avons pas réalisé d’opération en portefeuille cette semaine, par conséquent l’exposition reste autour de 114% ce qui traduit notre optimisme à court et moyen terme sur l’évolution des bourses européennes. La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit à 0.28% contre -2.32% pour l’indice EuroStoxx50 (Dividendes réinvestis) .Les encours sont de 14.7 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

Le dernier World Energy Outlook de l’agence internationale de l’énergie montre que les énergies renouvelables vont clairement prendre le relai des énergies fossiles pour couvrir les nouveaux besoins en énergie sur la période 2016-2040. Ainsi dans le domaine de la production d’électricité les ajouts nets de capacité d’origine renouvelable devraient être de 160 GW par an contre 70 GW pour le gaz naturel, le charbon et le nucléaire combinés. Le solaire devrait capter près de la moitié de cette croissance, étant devenu très compétitif sur le plan des coûts de production. Plus globalement l’agence prévoit que les énergies renouvelables représenteront 40% du mix énergétique mondial en 2040. Or elle a jusqu’à maintenant plutôt eu tendance à sous-estimer le développement des énergies renouvelables.

Sanso Megatrends est exposé aux énergies renouvelables via différents fonds multithématiques ainsi que via des fonds spécialisés sur la transition énergétique comme Vontobel New Power ou LSF Active Solar et des sociétés comme Solaredge, Capital Stage ou Huaneng Renewables.

Sur la semaine du 29 mars au 05 avril la performance de Sanso Megatrends est de 0.92% contre 1.34% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année la performance est de -1.97% contre -2.39% pour ce même indice.

L’encours du fonds est de 64.7 ME au 05 avril 2018.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine du 29 mars au 05 avril la performance est de 0.94% contre 1.56% pour l’indice de référence, le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI World. Depuis le début de l’année la performance est de -1.66% contre -1.49% pour ce même indice.

Alors que les thématiques liées au développement durable enregistrent une performance globalement en ligne avec celle du MSCI World, les fonds zone Euro ont, eux, quasiment tous perdu du terrain relativement à l’Euro Stoxx, notamment les fonds axés sur les petites et moyennes valeurs comme Erasmus Small Caps Euro en baisse de 0.13% sur la semaine alors que l’Euro Stoxx regagne 2.38% et RocheBrune Zone Euro Actions qui sous-performe de 1.9% notamment pénalisé par Sodexo qui a revu à la baisse ses prévisions annuelles, notamment en raison d’une activité plus faible que prévu aux Etats-Unis.

L’encours du fonds est de 19.3 ME au 05 avril 2018.

 

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.

L’équipe de gestion reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.