Point Hebdo – On réchauffe la guerre froide ?

Malgré les nombreux aléas politiques, les marchés mondiaux terminent la semaine en hausse, et se rapprochent de leur niveau de début d’année.

L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne sur la semaine 1,20%, le CAC 40 progresse de 1,08%. Le S&P 500 gagne 2,03%, tandis que le MSCI Monde dividendes réinvestis exprimé en euro clôture la semaine à +1,26%.

À l’exception de mercredi, toutes les séances sur la semaine ont clôturé dans le vert alors que les péripéties géopolitiques n’étaient pourtant pas des moindres. L’escalade verbale du début de semaine entre Donald Trump et la Chine à propos des tarifs douaniers aura finalement trouvé une issue autant surprenante que positive grâce au discours du président chinois Xi Jinping, qui parle d’orienter à la baisse certains tarifs douaniers et d’ouvrir le pays aux entreprises internationales.

Cette accalmie des tensions ne sera pourtant que de courte durée, le président américain attaquant les relations entre la Russie et la Syrie mercredi dans un tweet, et annonçant l’arrivée de missile imminent sur le sol Syrien suite aux attaques de gaz réalisées par le régime de Bachar El-Assad.
Il renchérit par la suite sur les relations entre les Etats-Unis et la Russie, qui seraient selon lui, pire que durant la guerre froide.

Les missiles « Tomahawk » américains finissent bel et bien par tomber dans la nuit de vendredi à samedi, accompagnés par les « Storm Shadow » anglais, et les « Scalp » Français, pour un total de 105 missiles tirés et une destruction totale des zones de production et stockage d’armement chimique syriens.
Le président russe n’aura été informé de l’opération qu’au lancement de cette dernière.

La microéconomie devrait reprendre de l’attrait alors que la saison des résultats trimestriels démarre avec un LVMH publiant positivement.

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,2329 $, en hausse de 0,4% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 67$ et le Brent ressort à   72$ après une forte hausse sur la semaine le conduisant sur ses niveaux de fin 2014. L’once d’or s’échange autour des 1.345 dollars.

Voici un point sur chacun de nos fonds :

SANSO SHORT DURATION

Sur les marchés obligataires, après un peu de nervosité en cours de semaine, les marges de crédit finissent clairement à la baisse: l’indice Itraxx Crossover des signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi se resserre ainsi de 11bps, de même que les indices du  secteur financier qui se contractent de 6 bps pour les émissions seniors et de 10bps sur le émissions subordonnées.  L’absence de variation sur les taux courts et la solidité du marché du crédit obligataire ont permis au fonds Sanso Short Duration de progresser de +0,22% sur la semaine permettant d’afficher une performance positive depuis le début de l’année à +0,22%. La maturité moyenne du fonds Sanso Short Duration augmente légèrement sur la semaine de 2,34 ans à 2,41 ans avec une sensibilité quasi identique à 1,81. Le rendement actuariel moyen du fonds baisse de 1,70% à 1,61%. Enfin, la volatilité à 1 an du fonds demeure inchangée à 1,31% et ses encours progressent légèrement à 50,3 millions d’euros.

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Sur la semaine arrêtée au 12 avril, la performance du fonds est de +0.03%, contre +0.15% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à -0.63% contre -0.48% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate).
Malgré un regain de volatilité en cours de semaine, les variations de taux sont restées limitées, en particulier sur la courbe allemande. La contribution de nos couvertures sur les marchés à terme allemands reste ainsi très limitée sur la semaine.
Sur le marchés du crédit obligataire, malgré un peu de nervosité avec la résurgence des risques géopolitiques, on observe sur la semaine une nette contraction des spreads : l’indice Itraxx Crossover des signatures BBB+ à BB-  se resserre ainsi de -4bps, de même que les indices du  secteur financier avec -3 bps pour les émissions seniors et -6bps sur les émissions subordonnées.
Enfin, la semaine sous revue s’étant déroulée sans tension sur les taux d’intérêts, nous avons conservé une sensibilité globale autour de 3.0 contre un indice ayant une sensibilité proche de 5. Les encours sont de 78.1 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de +0.02% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%.  Nos positions sur le crédit sont les principales contributions positives à  la valeur liquidative. Nos couvertures par les marchés à terme sur les taux  allemands sont globalement neutres.
L’appétit pour les actifs risqués semble avoir gagné un peu de vigueur la semaine dernière. Sur les marchés obligataires, il en résulte un resserrement des spreads de crédit plus prononcé sur les segments crossover et high yield. Dans ce contexte, les positions sont restées globalement inchangées la semaine dernière si l’on excepte quelques ajustements à la marge sur la sensibilité aux taux. La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens  est de -1.68%. Les encours sont de 31.2 mln d’euros.

OPTIMUM

Sur la période, la VL est en hausse de 0,32% (performance arrêtée au 12 avril). La stratégie d’alpha portable démontre une contribution positive sur la période, la zone européenne se portant relativement bien. Seuls les fonds français peinent à surperformer, le principal contributeur est le fonds européen BG Long Term Value. Les fonds s’en sortant le moins bien sur la période sont les fonds français Sycomore FranceCap et Moneta Multi caps. La stratégie de portage obligataire fournit une contribution positive à la performance du portefeuille, l’ensemble des titres demeurant stables. Notons tout de même la bonne performance du titre Generali Finance 4,6%, principal contributeur cette semaine. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état français et allemand demeurent stables sur la période. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de -0,64% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,20% sur la même période. Les encours sont de 13,2 millions d’euros.

SANSO PATRIMOINE

Malgré un retour en force du risque géopolitique, les marchés ont bien résisté au cours de la semaine dernière. Les indices actions européens progressent sur la semaine de +1,17% pour l’Eurostoxx 50 et de +1,08% pour le CAC40). Sur les marchés obligataires, après un peu de nervosité en cours de semaine, les marges de crédit finissent clairement à la baisse: l’indice Itraxx Crossover des signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi se resserre ainsi de 11bps, de même que les indices du  secteur financier qui se contractent de 6 bps pour les émissions seniors et de 10bps sur les émissions subordonnées. Avec une exposition nette actions variant de 15% à 17%, le fonds s’est adjugé sur la semaine une progression de +0,17%. La performance de Sanso patrimoine depuis le début de l’année s’établit donc à -0,80%. Le rendement actuariel du portefeuille obligataire baisse significativement  de 2,72% à 2,47% suite à la cession de positions high yield. La maturité moyenne et la sensibilité restent stables à 3,79 ans et 2,81%. La volatilité annuelle de Sanso Patrimoine se maintient à 2,43%. Les encours du fonds sont de 30,7 millions d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités est en hausse de 0,51% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne 1.20% et le MSCI World en euro dividendes réinvestis 1.26%. Dans ce contexte de marché, le fonds se redresse modérément. Coté actions, on notera  des contributions positives du  fonds Maxima et du certificat SDG et des contributions légèrement négatives  des fonds Axiom Equity et Rivoli Optimal Allocation.  Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue connaissent une performance  positive (+0.13%) avec une contribution remarquable de Karakorum Momentum (+0.07%). Nos couvertures et expositions de marché ont une contribution positive sur la semaine (+0.10%). La sensibilité aux marchés action a été augmentée  à 62% compte tenu de fondamentaux macroéconomiques et microéconomiques toujours positifs. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de -1.46%. Les encours s’élèvent à  47 millions d’euros

RÉSILENCE

Sur la semaine, arrêtée au 12 avril, la performance du fonds est de +0.05% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis progresse de  +0.41% et les actions internationales (dividendes réinvestis) reculent de -0.18%. On notera sur la semaine la belle performance du fonds BGF World Gold avec une progression de +2.31% et la relative sous-performance du fonds Tikehau Global Value qui recule de -0.55% sur la semaine.
L’exposition aux marchés d’actions est stable à 23%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de -0.85%. Les encours sont de 28.9 mln d’euros.

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex progresse de 1.02% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en hausse de 1.43%. L’apaisement des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine aura permis un retour de l’appétit pour le risque que les premiers résultats publiés par les sociétés ne sont pas venus démentir malgré des attentes très élevées.
Dans ce contexte Altiflex profite de la bonne tenue des valeurs américaines dans leur ensemble et on notera plus particulièrement la forte hausse du propriétaire d‘hotels et de casinos Melco Resorts après l’annonce d’excellents résultats. Le fonds profite aussi de la reprise du secteur technologique avec des rebonds sur Broadcom, Applied Materials et Facebook. Du côté des fonds, les thématiques sur le Big Data et sur le solaire se sont bien comportées cette semaine. Enfin, notre sur-exposition sur le marché actions aura aussi profité à la performance d’Altiflex.
Nous n’avons pas réalisé d’opération en portefeuille cette semaine, par conséquent, le niveau d’exposition reste inchangé à 114% et marque toujours une stratégie constructive sur les marchés d’actions internationales.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à -2.31% contre -1.40% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 18.4 mln d’euros.

MAXIMA

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima progresse de 0.94% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis est en hausse de 1.20%. Les marchés européens ont aussi été rassurés par l’apaisement des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et ce, malgré l’escalade des tensions autour de la Syrie. Dans ce contexte, Maxima profite de la reprise des valeurs technologiques avec les belles progressions de Wirecard et de STMicro mais les tensions avec la Russie auront fortement pesé sur la banque Autrichienne Raiffeisen fortement exposée sur la zone. Le titre recule de plus de 10% sur la semaine. Les fonds auront été relativement décevants sur la semaine à l’exception de la stratégie sur l’économie positive de chez OFI qui progresse de près de 2%. Enfin, notre sur-exposition sur le marché aura aussi été payante dans ce contexte haussier.
Nous n’avons pas réalisé d’opération en portefeuille cette semaine, par conséquent l’exposition reste autour de 117% ce qui traduit notre optimisme à court et moyen terme sur l’évolution des bourses européennes. La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit à 1.22% contre -1.15% pour l’indice EuroStoxx50 (Dividendes réinvestis) .Les encours sont de 14.9 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

De sérieux bouleversements attendent le secteur automobile dans la décennie à venir. En effet, si on se base sur les projections de l’équipementier Continental, un véhicule vendu sur deux sera hybride ou électrique en 2030. De ce fait une réelle accélération en termes d’innovation est observable chez les différents acteurs de la chaine de valeur. Valeo a mis en place une joint-venture avec Siemens qui devrait lui permettre d’augmenter la part « verte » de son CA de façon significative. De son côté Volvo prévoit que tous ses modèles seront électriques ou hybrides d’ici 2019. De nouveaux acteurs émergent également comme Aumann dont les équipements permettent de développer des moteurs électriques plus petits et plus légers avec un contenu en cuivre réduit de 50%.

Sanso Megatrends est exposé à ces changements structurels via certaines sociétés comme Valeo, Tenneco ou des fonds comme Quest Clean Tech et Vontobel New Power.

Sur la semaine du 05 au 12 avril la performance de Sanso Megatrends est de +0.11% contre -0.18% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année la performance est de -1.87% contre -2.57% pour ce même indice.

L’encours du fonds est de 64.9 ME au 12 avril 2018.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine du 05 au 12 avril la performance est de 0.42% contre 1.41% pour l’indice de référence, le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI World. Depuis le début de l’année la performance est de -1.25% contre -1.09% pour ce même indice.

La dispersion des performances des fonds sous-jacents a été relativement réduite sur la semaine. Les tensions liées au protectionnisme semblant se tasser et les entreprises nous paraissant en mesure de délivrer des résultats du 1er trimestre solides, nous avons renforcé certaines de nos convictions de moyen-terme à savoir le style Value et les valeurs bancaires en zone Euro, les sociétés de biotechnologie et la thématique de la robotique au sein de notre poche monde. Ces renforcements se sont faits au détriment de stratégies au profil indiciel.

L’encours du fonds est de 19.3 ME au 12 avril 2018.