Point Hebdo – Une Réserve Fédérale sans surprise, un dollar qui soutient

Une nouvelle semaine de hausse pour clôturer ce mois d’avril nettement positif.

L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne sur la semaine 1,14 % et passe la barre des 3 500 en fin de séance vendredi, le CAC 40 progresse lui aussi de 0,92 % et franchit le niveau symbolique des 5 500 points. Le S&P 500 baisse de 0,22 % tandis que le MSCI Monde dividendes réinvestis exprimé en euro clôture la semaine à +1,17 %.

Le marché américain demeure hésitant cette semaine, les chiffres de l’emploi ressortant vendredi en ligne avec un chiffre des créations d’emplois non-agricole légèrement décevant à 164.000 contre un consensus de place de 191.000 et un mois précédent révisé à 135.000. Le chiffre du chômage quant à lui surprend agréablement, passant sous le niveau des 4 % à 3,9%, après être resté 6 mois sur les 4,1 %. Ce chiffre n’avait pas été atteint depuis 2000.

Les dernières semaines ont également vu un mouvement significatif sur la parité euro/dollar, qui évolue de 1,24 $/€ à 1,19 $/€ et revient sur ses niveaux de janvier. Une évolution qui offre un répit pour les sociétés européennes exportatrices et soutient le marché européen.
Cette hausse du dollar permet aux indices européens d’afficher une performance mensuelle importante. Sur le mois d’avril, le CAC 40 progresse de 6,87 %, plus forte hausse depuis octobre 2015.

Du côté de la réserve fédérale américaine, la réunion de politique monétaire qui s’est déroulée mardi et mercredi n’aura pas réellement surpris les investisseurs. L’institution table toujours sur un deuxième relèvement de ses taux directeurs en juin, une mesure déjà bien anticipée par les opérateurs de marchés.

La semaine prochaine devrait être peu animée, avec un jour férié pour le Royaume-Uni (lundi) et deux pour la France (mardi et jeudi).

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,1964 $, en baisse de 1,8 % sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 70 $ et le Brent ressort à 75 $. L’once d’or s’échange autour des 1.314 dollars.

Voici un point sur chacun de nos fonds :

FONDS OBLIGATAIRES

SANSO SHORT DURATION

Sur les marchés obligataires, les marges de crédit finissent la semaine en hausse: l’indice Itraxx Crossover des signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi s’élargit ainsi de 4bps, de même que les indices du secteur financier qui se dégradent de 4 bps pour les émissions seniors et de 10 bps sur les émissions subordonnées. Au cours de la période, Sanso Short Duration recule de 0,15%, notamment après la baisse d’obligations financières à taux variables (CMS). Depuis le début de l’année la performance s’inscrit à -0.05%. La maturité moyenne du fonds Sanso Short Duration est stable ans à 2,25 ans avec une sensibilité stable à 1,84. Le rendement actuariel moyen du fonds s’inscrit à 1,51%. Enfin, la volatilité à 1 an du fonds baisse à 1,22%. Les encours progressent légèrement à 51.1 millions d’euros.

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Sur la semaine arrêtée au 3 mai, la performance du fonds est de -0.01%, contre +0.13% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à -0.89% contre -0.39% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate).
« Sell in May ?»….. Le Japon, la Zone-Euro et le Royaume-Uni prennent aujourd’hui conscience qu’aucune des réformes structurelles nécessaires ne pourront être mises en place par un leadership politique au mieux fragmenté. Ce sont donc à nouveau les banques centrales qui doivent élaborer une réponse, notamment les initiatives commerciales américaines. Celle-ci est toute trouvée : promettre une accommodation encore plus durable et forte que celle déjà anticipée par les marchés. C’est bien ce que nous avons observé récemment, avec comme corollaire l’affaiblissement de l’euro, du yen et de la livre. Dans ce contexte de « guerre froide » sur les devises, les pots cassés sont payés par les émergents, dont certains commencent à subir une forte pression. Surtout, cela décrit l’absence de leadership politique dans les régions concernées. La création de monnaie ne saurait longtemps se substituer à la création de valeur. En attendant, les marchés ont raison de penser que Mario « Dragons » ira jusqu’au bout pour protéger l’euro, au risque de ne laisser derrière lui que les cendres du projet européen…

Sur les marchés obligataires, les marges de crédit finissent la semaine en hausse: l’indice Itraxx des signatures de notation « investissement », sur lesquelles le fonds est majoritairement investi s’élargit ainsi de 2bps à 0.565%. Les variations de taux sont restées limitées. La contribution de nos couvertures sur les marchés à terme allemands, ainsi que nos positions sur les fonds Kempen Euro Sustainable Credit forment les contributions les plus positives à la valeur liquidative. Nos positions sur les fonds Responsible Sterling et Alliance Trust Sustainable Future sont les contributions les plus négatives.
L’avènement des tensions mentionnées nous a amenés à lever une partie des couvertures sur la courbe allemande. A ce stade, nous maintenons une sensibilité globale de 3.73 contre un indice ayant une sensibilité proche de 5. Les encours sont de 78 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de +0.01% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%. Nos positions sur les obligations indexées inflation allemandes et sur les obligations « vertes » émises par la Banque du Land de Rhénanie du Nord Westphalie, ainsi que nos couvertures sur les taux italiens sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos positions sur les taux variables CMS et nos couvertures sur les taux allemands sont les principales contributions négatives.

Dans le contexte de « guerre froide » sur les devises qui a caractérisé la semaine passée, nous maintenons un niveau de liquidités important (6%), et remontons tactiquement la sensibilité vers 0.

La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens est de -1.62%. Les encours sont de 31 mln d’euros.

 

FONDS DIVERSIFIÉS

OPTIMUM

Sur la période, la VL est en baisse de 0,10% (performance arrêtée au 03 Mai). La stratégie d’alpha portable démontre une contribution légèrement positive sur la période, la plupart des fonds sur performant leur indice de référence. Ce sont encore une fois les fonds français qui peinent à battre le CAC 40, subissant encore le biais Small&Mid Caps. La stratégie de portage obligataire fournit une contribution légèrement négative, les titres financiers affichant des performances disparates sur la période. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état italien et allemand demeurent stables sur la période. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de -1,20% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,26% sur la même période. Les encours sont de 12,7 millions d’euros.

SANSO PATRIMOINE

Les bons résultats des sociétés permettent aux marchés d’actions de progresser. Sur les marchés obligataires, les marges de crédit finissent la semaine en hausse: l’indice Itraxx Crossover des signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi s’élargit ainsi de 4bps, de même que les indices du secteur financier qui se dégradent de 4 bps pour les émissions seniors et de 10 bps sur les émissions subordonnées. Avec une exposition nette actions variant de 20% à 23%, le fonds s’est adjugé sur la semaine une progression de +0,02%. La performance de Sanso patrimoine depuis le début de l’année s’établit donc à -0,60%. Le rendement actuariel du portefeuille obligataire est stable à 2,82%. La maturité moyenne sont également stables à 3,97 ans et 3.02%. La volatilité annuelle de Sanso Patrimoine baisse de 0.31% maintient à 2,11%. Les encours du fonds sont de 30,5 millions d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités est en hausse de 0,07% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne 1.14% et le MSCI World en euro dividendes réinvestis 1.17%. Dans ce contexte de marché, le fonds reste relativement stable. Coté actions, on notera des contributions positives du fonds Altiflex et du panier de valeurs liées aux objectifs de développement durables des Nations Unies et des contributions légèrement négatives des fonds Axiom Equity (spécialisé sur le secteur Bancaire) et Ofi Precious Metals. Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue connaissent une performance légèrement négative avec des contributions dégradées de plusieurs fonds à performance absolue comme Helium Sélection ou Laffitte Diversified Returns. Nos couvertures et expositions de marché ont une contribution négative sur la semaine impactées négativement par nos positions de couverture sur les taux d’intérêt et le change. La sensibilité aux marchés action a été réduite à 48% compte-tenu de la forte hausse du marché depuis début avril. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de -0.65%. Les encours s’élèvent à 46.5 millions d’euros.

RÉSILENCE

Sur la semaine, arrêtée au 3 mai, la performance est de +0.00% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis progresse de 0.47% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) de 0.10%. Notre exposition aux fonds H2O Multiequities et H2O Allegro sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos positions sur le fonds Tikehau Global Value et nos couvertures sur le dollar par les marchés à terme sont les principales contributions négatives. L’exposition aux marchés d’actions s’inscrit à 36%.

La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de -0.26%. Les encours sont de 33.4 mln d’euros.

 

FONDS ACTIONS

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex progresse de 1.11% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en hausse de 1.17%. Encore une forte progression sur les actions mais qui s’explique essentiellement par l’appréciation du dollar et du yen vis-à-vis de l’Euro, un mouvement qui profite aux exportateurs européens au détriment des titres américains qui restent quasiment stables sur la semaine.
La progression d’Altiflex a été freinée par des performances décevantes des fonds détenus en portefeuille ainsi que par nos couvertures installées récemment devant la forte appréciation du marché. Les valeurs pétrolières et technologiques continuent d’alimenter la tendance positive alors que les valeurs défensives sont davantage en retrait.
Quelques opérations ont été réalisées en portefeuille. Celles-ci ont notamment eu pour conséquence de réduire l’empreinte carbone du portefeuille.
L’exposition reste quant à elle inchangée à 91% mais la tendance récente nous rapproche d’un niveau sur lequel nous serons à nouveau amenés à renforcer notre couverture.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 1.13%% contre 0.30% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 19.1 mln d’euros.

MAXIMA

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima progresse de 0.43% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis est en hausse de 1.14%. Les marchés européens poursuivent sur la tendance affichée en Avril avec de belles progressions sur l’ensemble des secteurs à l’exception des financières et des valeurs de télécommunication.
Maxima ne participe pas pleinement au mouvement hebdomadaire en raison de son faible niveau d’exposition mais aussi d’un choix de valeurs et de fonds plutôt décevants.
Nous avons aussi réalisés quelques arbitrages en portefeuille, notamment dans les financières avec la vente de CNP et Mediobanca au profit de positions sur BBVA et Mapfre toutes deux en Espagne. Par ailleurs nous cédons également Kering après son excellent parcours récent et formons une ligne sur Adidas en Allemagne.
L’exposition qui avait été réduite en tout début de semaine se situe dorénavant à un niveau relativement prudent de 81%
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit à 4.01% contre 2.38% pour l’indice EuroStoxx50 (Dividendes réinvestis) .Les encours sont de 15.3 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

Sur la semaine (du 26 Avril au 3 Mai), la valeur liquidative du FCP Sanso Megatrends progresse de 0.80% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis et l’indice MSCI World dividendes réinvestis sont en hausse respectives de 0.90% et 0.38%. Les marchés européens poursuivent sur leur tendance haussière alors que sur le reste du monde, les faibles performances locales sont compensées par des effets de change favorables avec notamment l’appréciation du dollar et du Yen.
La titres détenus dans Sanso Megatrends sont bien orientés, mais la poche peine à surperformer l’indice mondial, et ce malgré le bon comportement du titre Nanometrics qui bat ses prévisions de bénéfices sur le premier trimestre 2018.

L’essentiel de la surperformance cette semaine vient de la sélection de fonds, qui ont dans leur globalité mieux capté la tendance haussière qu’au cours des dernières semaines. Quelques arbitrages sont venus alimenter la vie du portefeuille. D’abord au niveau des thématiques avec la sortie du bois par la vente du Ishares Timber & Forest. Puis au niveau des titres, avec des prises de bénéfices sur NanoMetrics et une sortie de Valeo, ces derniers étant remplacés par Kingspan et Vertex Pharmaceuticals.

Le Risk Management mis en œuvre dans le portefeuille a généré cette semaine une contribution négative à la performance, notamment en raison des mouvements de change.

L’exposition actions du portefeuille se situe autour de 98%.
La performance depuis le début de l’année s’établit à -0.42% contre -0.38% pour le MSCI World (ND) .Les encours sont de 65.7 mln d’euros.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine (du 26 Avril au 3 Mai), la valeur liquidative du FCP Sanso Sustainable Equities progresse de 1.00% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis et l’indice MSCI World dividendes réinvestis sont en hausse respectives de 0.90% et 0.38%. Les marchés européens poursuivent sur leur tendance haussière alors que sur le reste du monde, les faibles performances locales sont compensées par des effets de change favorables avec notamment l’appréciation du dollar et du Yen.
Sanso Sustainable Equities surperforme cette semaine grâce à une excellente sélection de fonds qui ont dans leur globalité mieux capté la tendance haussière qu’au cours des dernières semaines. Quelques arbitrages sont venus alimenter la vie du portefeuille. D’abord entre des thématiques avec la sortie du bois pour un investissement sur le vieillissement de la population et aussi, entre deux stratégie plus classiques, avec la sortie du fonds Schroders Euro Equities pour un investissement dans celle d’Eleva Capital, toujours sur les actions de la zone Euro, dont la prise en compte des considérations de développement durable au-delà des excellentes performances passées sont attrayantes.
Le risk management mis en œuvre dans le portefeuille a généré cette semaine une contribution négative à la performance, notamment en raison des mouvements de change.
L’exposition actions du portefeuille se situe autour de 96%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Sustainable Equities s’établit à 0.83% contre 1.44% pour l’indice composite 70% EuroStoxx (ND) + 30% MSCI World (ND) .Les encours sont de 19.7 mln d’euros.

 

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.

L’équipe de gestion reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.