Point Hebdo – Trump et les Deals

Une deuxième semaine de mai riche en actualité, tant bien géopolitique que macroéconomique, mais qui demeure faible en volume, certains jours étant fériés en Europe.

L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne sur la semaine 0,77 %, le CAC 40 progresse lui aussi de 0,72 % et signe sa 7ème semaine de hausse consécutive. Le S&P 500 progresse de 2,47 % tandis que le MSCI Monde dividendes réinvestis exprimé en euro clôture la semaine à +2,02 %.

Le président américain domine encore une fois les actualités mondiales cette semaine, annonçant mardi 8 mai que les Etats-Unis quitteraient l’accord sur le nucléaire Iranien qui avait levé en 2015 les sanctions commerciales sur la république islamique si cette dernière cessait toutes recherches pour l’obtention de l’arme atomique.
Cette nouvelle, bien que sans surprise, permet tout de même de gonfler les cours du pétrole, l’offre d’or noir devenant incertaine au Moyen-Orient. Le baril de brut WTI remonte ainsi sur les niveaux de 2014.

Sur le dossier nord-coréen, la rencontre tant attendue entre Donald Trump et Kim Jong-Un devrait finalement se produire en terrain neutre à Singapour, le 12 juin prochain. Ce rendez-vous constituera un moment historique pour la paix mondiale, selon le président américain.

Chiffre important ce jeudi, l’inflation américaine en avril ressort inférieure aux attentes à 2,1 % (annuelle) contre 2,2% attendu. Cette déception entraîne une légère remontée de l’euro et soutient le marché américain qui clôture la semaine en nette avancée face à la zone européenne.

Du côté de cette dernière, Mario Draghi qui se présentait face à l’European Institute de Florence vient soutenir la position défendue par la France en matière de solidarité économique et financière de la zone, prônant la nécessité d’un nouvel instrument budgétaire commun dans le but d’assurer la cohésion entre les pays membres de l’Union.

Les investisseurs restent également prudents face à l’instabilité de la situation politique en Italie, où Luigi di Maio et Matteo Salvini, les deux chefs de partis populistes de gauche et de droite, doivent se rencontrer pour discuter de la composition d’un gouvernement commun cette semaine.

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,1940 $/€, en baisse de 0,2 % sur la semaine après avoir frôlé les 1,18$/€ mercredi. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 71 $ et le Brent ressort à 77 $. L’once d’or s’échange autour des 1.317 dollars.

Voici un point sur chacun de nos fonds :

 

SANSO SHORT DURATION

Entrainée par les taux américains, la pression haussière sur les taux européens s’est finalement dégonflée jeudi après la publication de chiffres d’inflation moins forts qu’attendus aux Etats-Unis. Sur le marché du crédit, après une forte tension des spreads au début du mois, l’ambiance était plutôt à la détente en fin de semaine. L’indice Itraxx Crossover des signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi se resserre ainsi de 6 bps sur la semaine. Les indices du secteur financier suivent la même trajectoire en se contractant de 3 bps pour les émissions seniors et de 6 bps sur le émissions subordonnées.  Malgré ces éléments positifs, la semaine n’a pas été favorable pour le fonds Sanso Short Duration qui a subi non seulement la dégradation de certaines positions à taux variables mais aussi la forte baisse de valorisation de sa position sur Air France suite à la démission de son président et celle du groupe TDC suite à son rachat en LBO. Le fonds Sanso Short Duration recule ainsi de -0,29% sur la semaine et afficher une performance négative depuis le début de l’année à -0,34%. La maturité moyenne du fonds Sanso Short Duration recule légèrement sur la semaine de 2,41 ans à 2,35 ans avec une sensibilité quasi identique à 1,82. Le rendement actuariel moyen du fonds est stable à 1,70%. Enfin, la volatilité à 1 an du fonds demeure inchangée à 1,24% et les encours sont de 51,0 millions d’euros.

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Sur la semaine arrêtée au 9 mai, la performance du fonds est de +0.01%, contre -0.11% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à -0.88% contre -0.55% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate).
Sur le marché du crédit, après une forte tension des spreads au début du mois, l’ambiance était plutôt à la stabilisation en fin de semaine. L’indice Itraxx « investment grade », notation  sur laquelle le fonds est majoritairement investi est stable à 0.56%.  Toutefois, la semaine n’a pas été favorable pour certains noms comme Air France suite à la démission de son président ou comme celle du groupe TDC suite à son rachat en LBO. Enfin, après la décision par HSBC de ne pas rappeler un titre à taux variables, le segment des floaters bancaires indexés  CMS/TEC a nettement baissé. Malgré l’augmentation des probabilités de voir un gouvernement populiste prendre le pouvoir en Italie, les variations de taux sont restées limitées.

La contribution de nos couvertures sur le marché à terme italien, ainsi que nos positions sur les fonds Responsible Sterling et Alliance Trust Sust. Futur forment les contributions les plus positives à la valeur liquidative. Nos positions sur les fonds Standard Life Euro Corp Sustainable et Robeco € Sustainable Credit  sont les contributions les plus négatives.
A ce stade, nous maintenons une sensibilité globale de 3.66 contre un indice ayant une sensibilité proche de 5, et environ 5% de liquidités. Les encours sont de 78 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de -0.06% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%.  Nos positions sur les obligations indexées inflation allemandes ainsi que nos couvertures sur les taux italiens sont les principales contributions positives à  la valeur liquidative. Nos positions sur les taux variables CMS sont les principales contributions négatives.

En Italie, la lutte s’annonce très serrée entre l’establishment, encore détenteur des rênes du pouvoir, et des populistes qui ont pour eux, une nette majorité d’italiens. L’absolution, ce week-end, des péchés de Silvio Berlusconi pour lui permettre de lutter contre les populistes montre à quel point le système en place sera prêt à recourir à toutes les extrémités pour empêcher un gouvernement nationaliste.

Dans ce contexte, nous maintenons un niveau de liquidités important (6%), et maintenons tactiquement  la sensibilité vers 0

La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens  est de -1.66%. Les encours sont de 30 mln d’euros.

 

OPTIMUM

Sur la période, la VL est en hausse de 0,04 % (performance arrêtée au 09 Mai). La stratégie d’alpha portable reste stable sur la période, la bonne performance des fonds US et français étant impactée par la sous-performance des fonds européens. La stratégie de portage obligataire fournit une contribution légèrement positive, les titres financiers affichant des performances plutôt positives. Notons tout de même le rattrapage du titre Tereos 4,13 %, qui après une forte correction depuis le début de l’année, rebondit en même temps que le cours du sucre. Nos couvertures de taux sur les dettes d’état italien et allemand génèrent quelques points de base, le BTP Italien corrigeant légèrement sur la semaine. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de -1,16 % alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,26 % sur la même période. Les encours sont de 12,7 millions d’euros.

SANSO PATRIMOINE

Malgré la persistance des risques géopolitiques, les marchés ont bien résisté au cours de la semaine dernière. Avec une exposition nette actions variant entre 23% et 26%, le fonds s’est adjugé sur la semaine une progression de +0,23%. La performance de Sanso patrimoine depuis le début de l’année s’établit ainsi à -0,37%. Le rendement actuariel du portefeuille obligataire baisse légèrement de 2,41% à 2,40%. La maturité moyenne et la sensibilité restent stables à 3,73 ans et 2,78%. La volatilité annuelle de Sanso Patrimoine continue de baisser à 1,97%. Les encours du fonds sont de 30,4 millions d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités est en hausse de 0,71% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne  0.77% et le MSCI World en euro dividendes réinvestis 2.02%. Dans ce contexte de marché , le fonds enregistre une progression sérieuse grâce à son exposition au marché actions internationales. Coté actions, on remarquera notamment  des contributions positives du  fonds Altiflex et des certificats sur les objectifs de développement durable des Nations Unies et Low Carbon.  Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue connaissent une performance légèrement négative avec des contributions dégradées de plusieurs fonds à performance absolue comme Helium Sélection ou H2O Allegro. Nos couvertures et expositions de marché ont une contribution légèrement négative sur la semaine, impactées négativement par nos positions de couverture les marchés actions .  La sensibilité aux marchés action est stable à 48%. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de +0.05%. Les encours s’élèvent à  46.7 millions d’euros.

RÉSILENCE

Sur la semaine, arrêtée au 9 mai, la performance est de +0.39% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis progresse de  1.32% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) de 2.74%. Notre exposition aux fonds Tikehau Global Value et H2O Multiequities sont les principales contributions positives à  la valeur liquidative. Nos positions sur les fonds MST Velox et Memnon Mkt Neutre  sont  les principales contributions négatives. L’exposition aux marchés d’actions s’inscrit  à 53%.

La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de +0.31%. Les encours sont de 33.5 mln d’euros.

 

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex progresse de 1.54% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en hausse de 2.02%. Encore une forte progression sur les actions internationales qui se rapprochent de leur plus haut historique, bénéficiant non seulement de la reprise des actions mais aussi, de la vigueur du dollar contre euro. L’actualité hebdomadaire aura été marquée par le retrait de Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien avec un impact sur les marchés financiers au niveau du pétrole et donc des secteurs de l’énergie et des matières premières qui s’apprécient sensiblement.
Côté valeurs, on notera la belle reprise de Facebook qui vient d’effacer cette semaine la baisse consécutive au scandale « Cambridge Analytica » preuve s’il en est, que les mesures prises depuis par l’entreprise de Mark Zuckerberg ont convaincu. D’autres valeurs du secteurs technologiques font partie aussi des meilleures contributions à la performance (Broadcom, Adobe). Les fonds détenus en portefeuilles affichent aussi de belles performances après plusieurs semaines décevantes. On notera par exemple, les fonds Pictet Digital, GemEquity ou encore BNP Aqua qui s’adjugent tous plus de 2.9% sur la semaine.
Mais les couvertures mises en place progressivement au cours de ces dernières semaines alors que les marchés reprennent près de 10% sur leur point bas, nous coutent quelques points de performance. La semaine passée aura vu par exemple l’exposition du portefeuille être abaissée en deux mouvements jusqu’au niveau actuel de 76%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 2.69%% contre 1.31% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 19.4 mln d’euros.

MAXIMA

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima progresse de 0.60% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis est en hausse de 0.77%. Une 7ème semaine de hausse consécutive sur les marchés actions européens qui reviennent pour la plupart en territoire positif après un début d’année plutôt volatil.
Maxima participe à ce mouvement de hausse, grâce à un choix de titres et de fonds relativement performant cette semaine avec par exemple l’aciériste ThyssenKrup en Allemagne, qui progresse de plus de 5% après la publication d’excellents résultats ou de Caixabank en Espagne qui, au travers du rachat des minorités de BPI au Portugal, bénéficie de la reprise domestique et s’assure une croissance du résultat à deux chiffres sur 2018. Après plusieurs semaines décevantes, les fonds se reprennent aussi avec notamment la stratégie Sélection Responsable de Sycomore.
La performance de Maxima a néanmoins été freinée par les couvertures mises progressivement en place dans cette phase haussière. Le fonds est aujourd’hui exposé à 81% afin de protéger la performance du portefeuille après une telle progression. Nous n’avons pas réalisé d’opération en portefeuille cette semaine.
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit à 4.64% contre 3.18% pour l’indice EuroStoxx50 (Dividendes réinvestis). Les encours sont de 15.5 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

Chaque année une personne sur dix tombe malade en consommant des aliments contaminés par des bactéries ou des virus et 420 000 décèdent suite à ces infections selon les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé. Différents scandales liés à la qualité des aliments ont d’ailleurs affecté de nombreuses entreprises ces dernières années comme l’américain Chipotle Mexican Grill, touché par une épidémie d’E.coli. Cette situation a pour conséquence des attentes croissantes des consommateurs en termes de contrôle qualité qui dépasse d’ailleurs l’industrie agro-alimentaire et concerne l’ensemble des produits de grande consommation : jouets, vêtements, produits cosmétiques, eau potable etc. L’organisation ISO a ainsi référencé 4 000 nouvelles normes créées ces 10 dernières années.

Une demande croissante pour les services d’inspection et de certification mais aussi pour des produits naturels et des circuits plus courts se développe donc. Nous sommes positionnés pour en bénéficier dans Sanso Megatrends au travers de stratégies multithématiques comme Ecofi Enjeux Futurs ou de fonds spécialisés sur ces problématiques comme Pictet Security.

Sur la semaine du 03 au 09 mai la performance de Sanso Megatrends est de 2.33% contre 2.74% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année la performance est de 1.90% contre 2.34% pour ce même indice.

L’encours du fonds est de 67.3 ME au 09 mai 2018.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine du 03 au 9 mai la performance est de 1.10% contre 1.79% pour l’indice de référence, le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI World. Depuis le début de l’année la performance est de 1.94% contre 3.26% pour ce même indice.

La sélection de fonds a été pénalisée par les sous-performances d’HSBC Sustainable Euroland Equity et de l’ETF IndexIQ Factors Sustainable EMU qui abandonnent respectivement 0.6% et 0.5% sur l’Euro Stoxx. Le fonds RocheBrune Zone Euro Actions reste volatil et enregistre une sous-performance de 0.7% tandis que Sycomore Sélection responsable se ressaisit avec une performance relative de +0.8%. La bonne tenue du secteur de l’énergie a globalement impacté négativement les gestions ISR. Du côté des thématiques durables, le segment de la santé et du vieillissement affiche de nouveau des performances en demi-teinte en raison de craintes sur un possible durcissement de la règlementation en matière de fixation des prix des médicaments aux Etats-Unis. En revanche, les fonds spécialisés sur la transition énergétique enregistrent de bons résultats, notamment Quest Clean-Tech dont la performance relative est de +0.5%.

Les positions de gestion des risques sur les valeurs bancaires, les pays émergents et la couverture de 10% de l’exposition dollar du portefeuille ont également pénalisé la performance relative.

L’encours du fonds est de 20.0 ME au 09 mai 2018.