Point Hebdo – Accalmie Commerciale

Une nouvelle semaine de hausse pour la plupart des marchés européens, la 8eme consécutive pour le CAC 40, une chose qui ne s’était plus produite depuis juin 2014 et qui conduit l’indice phare parisien sur ses plus hauts de 10 ans.

L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne sur la semaine 0,40 %, le CAC 40 progresse lui aussi de 1,36 %. Le S&P 500 cède 0,49 % tandis que le MSCI Monde dividendes réinvestis exprimé en euro clôture la semaine à +1,03 %.

De nombreuses péripéties pourraient inquiéter les investisseurs, notamment les négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, les avancées sur le programme nucléaire iranien, ou la situation politique en Italie, mais l’optimise est tout de même présent, et l’attention se porte d’avantage sur l’évolution de la devise américaine.

La Chine serait encline à lâcher un peu de lest aux Etats-Unis en prenant des mesures pour importer davantage de produits américains afin de réduire leur déficit commercial. En échange, le secrétaire américain au trésor, Steve Mnuchin, annonce que la surtaxe douanière sur le fer et l’acier serait dorénavant suspendue.
Une accalmie des tensions commerciales, qui associée aux bons indicateurs économiques américains, notamment sur les anticipations d’inflation, permettent à la devise américaine de continuer son rebond et de passer sous la barre des 1,18$/€.

Face à cette hausse du dollar, l’euro est également impacté par les aléas politiques en Italie, où le mouvement 5 étoiles (M5S, Antisystème) et la Ligue (extrême droite) ont annoncé la présentation d’un programme commun qui tournerait le dos à l’austérité et aux règles de l’Union européenne.

La situation iranienne est également surveillée par les opérateurs de marchés, la Commission européenne ayant lancé vendredi une procédure visant à bloquer les sanctions américaines à l’encontre des entreprises européennes qui investiraient en Iran.

Ces tensions poussent encore une fois les prix du pétrole vers le haut, ce dernier s’échangeant sur ses plus hauts niveaux depuis 3 ans.

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,1770 $/€, en baisse de 1,4 % sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 71 $ et le Brent ressort à 79 $. L’once d’or s’échange autour des 1.292 dollars.

Voici un point sur chacun de nos fonds :

 

FONDS OBLIGATAIRES
SANSO SHORT DURATION

 

La pression haussière sur les taux européens a été nourrie par l’incertitude politique en Italie. L’écartement des spreads entre pays périphériques et pays cœurs de la zone euro s’est amplifié tout au long de la semaine. Le deux ans état italien est monté de 0,30% sur la semaine alors que le deux ans état français ne montait que de 0,02%.  Les spreads de crédit ont aussi subi une forte tension au cours de la semaine, mais les décalages les plus prononcés se sont portés sur les valeurs financières. Ainsi, l’indice Itraxx Crossover des signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi s’est élargi de 8bps sur la semaine, les indices du secteur financier amplifient le mouvement avec +8 bps pour les émissions seniors et surtout +19 bps sur les émissions subordonnées.  Ce contexte n’a pas été favorable pour le fonds Sanso Short Duration qui abandonne sur la semaine -0,13% sur la semaine et affiche une performance de -0,47% depuis le début de l’année. La maturité moyenne du fonds Sanso Short Duration recule légèrement sur la semaine de 2,35 ans à 2,33 ans avec une sensibilité qui baisse de 1,82 à 1,78. Le rendement actuariel moyen du fonds monte à 1,78%. Enfin, la volatilité à 1 an du fonds baisse légèrement à 1,18% et les encours sont de 50,9 millions d’euros.

 

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

 

Sur la semaine arrêtée au 17 mai, la performance du fonds est de -0.13%, contre -0.39% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à -1.01% contre -0.99% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate).
Sur les marchés obligataires, les effets négatifs des propositions « populistes » commencent à se faire sentir. Aux Etats-Unis, on l’observe  sur les « Treasuries », dont les rendements ont encore progressé. En Europe, la possibilité d’un gouvernement « populiste » a généré une tension significative sur les BTPs. La baisse de ces emprunts d’Etats n’a pour l’instant pas  généré de pression importante sur les compartiments moins liquides du marché obligataire, comme celui de la dette privée. Dans ce secteur, les spreads sont stables. Pour les emprunts de notation « investissement » ils s’inscrivent à 56bps. Sur le segment cross-over à 272bps. Une certaine prudence semble toutefois pertinente.

Dans ce contexte, notre couverture sur le marché à terme italien est la meilleure contribution à la valeur liquidative. Les fonds Robeco € Sustainable Credit et Candriam Sustainable € sont les contributions les plus négatives.
Après les baisses récentes, nous avons diminué d’un quart les couvertures sur le marché italien. La sensibilité globale remonte à 3.82 contre un indice ayant une sensibilité légèrement supérieure à 5. Notre approche plutôt défensive nous amène à garder environ 5% de liquidités. Les encours sont de 78 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

 

Sur la semaine, la performance est de +0.46% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%.  Nos positions sur les obligations indexées inflation allemandes ainsi que nos couvertures sur les taux italiens sont les principales contributions positives à  la valeur liquidative. Nos positions sur les taux variables CMS sont les principales contributions négatives.

La semaine sous revue a été marquée par d’importantes liquidations de positions sur les classes d’actifs ayant eu les plus beaux parcours depuis février 2016. La dette émergente locale a souffert des baisses de devises comme le peso argentin, la lire turque ou le Rand sud-africain, dans un contexte de dollar fort. La dette privée a également pâti de la hausse des rendements des treasuries, alors que le principal risque de cette classe d’actifs concerne sa liquidité. Enfin, la convergence des spreads européens par rapport à l’Allemagne a été brusquement stoppée après que les remparts au populisme mis en place en Italie se soient avérés inefficaces. A noter la très bonne tenue des marchés d’actions mondiaux (à l’exception de l’Italie).
Les agendas « populistes » ont tous des traits communs et notamment la volonté d’augmenter le pouvoir d’achat des classes moyennes par hausse des salaires. Nous pouvons donc voir les premiers effets négatifs des populistes sur les marchés les plus sensibles à l’inflation, à savoir les taux et les changes.

Dans ce contexte, nous maintenons un niveau de liquidités important (6%),  réduit nos couvertures sur l’Italie (de -1.4 à -0.5) et marginalement augmenté les couvertures sur l’Allemagne. La sensibilité globale du portefeuille est de -1.7
La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens  est de -1.21%. Les encours sont de 30 mln d’euros.

 

FONDS DIVERSIFIÉS
OPTIMUM

 

Sur la période, la VL est en hausse de 0,09 % (performance arrêtée au 17 Mai). La stratégie d’alpha portable démontre une contribution négative sur la période, seul le fonds Fidelity Italy parvient à dégager une surperformance sur la semaine, l’ensemble des autres fonds faisant moins bien que leurs indices respectifs. La stratégie de portage obligataire fournit une contribution légèrement positive, Credit Agricole 7,87% et Tereos 4,13% en tête. Nos couvertures de taux génèrent la principale source de performance cette semaine, notamment sur le BTP italien, la situation politique en Italie étant particulièrement instable ces derniers jours. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de -0,99 % alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,27 % sur la même période. Les encours sont de 12,4 millions d’euros.

 

SANSO PATRIMOINE

 

L’ambiance sur les marchés obligataires est beaucoup plus lourde, la hausse des taux souverains italiens a pesé sur les taux de tous les pays périphériques de la zone euro. Les spreads de crédit sont aussi sous tension : l’indice Itraxx Crossover des signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi s’est élargi de 8bps sur la semaine, les indices du secteur financier suivent la même trajectoire avec +8 bps pour les émissions seniors et +19 bps sur les émissions subordonnées.  Malgré une exposition nette actions de 25%, le fonds a subi le fort écartement des spreads sur la semaine et a reculé de -0,11%. La performance de Sanso patrimoine depuis le début de l’année s’établit ainsi à -0,48%. Le rendement actuariel du portefeuille obligataire monte de 2,40% à 2,49%. La maturité moyenne et la sensibilité restent stables à 3,75 ans et 2,79%. La volatilité annuelle de Sanso Patrimoine continue de baisser à 1,93%. Les encours du fonds sont de 29,8 millions d’euros.

 

SANSO OPPORTUNITÉS

 

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités est en baisse de 0,01% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne  0.40% et le MSCI World en euro dividendes réinvestis 1.03%.  Coté actions, on remarquera  des contributions positives des certificats ISR investis sur la thématique des objectifs de développement durable des Nations Unies et sur la thématique « Carbone ». Les fonds émergents et OFI Precious Metal ont eu des contributions négatives. Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue connaissent une performance légèrement négative avec des contributions dégradées de plusieurs fonds à performance absolue comme Karakoram Actions Flexible ou H2O Allegro et des contributions positives de Taux réels et de nos titres vifs obligataires . Nos couvertures et expositions de marché ont une contribution  négative sur la semaine.  La sensibilité du portefeuille aux marchés action a été réduite à 45%. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de +0.04%. Les encours s’élèvent à  46.7 millions d’euros

 

RÉSILENCE

Sur la semaine, arrêtée au 17 mai, la performance est de +0.07% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis progresse de  0.87% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) gagnent 1.42%. Notre exposition aux fonds Tikehau Global Value et Varenne Sélection sont les principales contributions positives à  la valeur liquidative. Nos positions sur les fonds H2O Allegro et Multiequities  sont  les principales contributions négatives. L’exposition aux marchés d’actions s’inscrit  à 34%.

La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de +0.38%. Les encours sont de 33.7 mln d’euros.

 

FONDS ACTIONS
ALTIFLEX

 

Sur la semaine, Altiflex progresse de 0.71% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en hausse de 1.03%. Encore une semaine positive sur les marchés actions avec un dollar toujours très fort qui d’un côté favorise les valeurs exportatrices européennes ou asiatiques et de l’autre permet de compenser la faiblesse du marché américain dans la valorisation de notre portefeuille.
La progression d’Altiflex, portée par les titres et les fonds détenus en portefeuille dont le comportement fut en moyenne en ligne avec le marché, a été freinée par notre excès de prudence au niveau de la gestion de l’exposition actions. En effet, nous avons successivement réduit notre sensibilité au marché au fur et à mesure de la progression des indices ce qui nous positionne aujourd’hui à une exposition légèrement supérieure à 75%.
Au niveau des titres vifs, Altiflex a bénéficié de l’envolée du titre Renewable Energy aux Etats-Unis qui s’envole de plus de 20% après de très bons résultats montrant une nette amélioration des marges et la perspective d’une inclusion dans l’indice S&P Small 600. A l’inverse quelques prises de profits sur les semi-conducteurs sont venues compenser ce gain substantiel. Du coté des fonds, on note le beau parcours hebdomadaire d’Active Solar, fonds spécialisé dans l’Energie Solaire.
Comme indiqué précedemment, le niveau d’exposition du portefeuille est resté inchangé au cours de la semaine et marque toujours une certaine prudence vis-à-vis de la progression récente des marchés.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 3.42% contre 1.84% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 19.5 mln d’euros.

MAXIMA

 

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima grimpe de 0.21% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis progresse de 0.40%. Une semaine sans grand relief sur les marchés européens, touchés sur la partie périphérique par la situation politique italienne qui renforce l’affaiblissement de l’euro. Les secteurs les plus endettés ont été sous pression alors qu’à l’inverse, ceux liés au pétrole et aux matières premières ont encore été soutenus par la très bonne tenue du prix des sous-jacents.
Si globalement la performance des titres et des fonds dans Maxima est restée relativement moyenne, elle masque des disparités importantes entre des titres comme Wirecard ou Recordati qui s’apprécient sensiblement et des valeurs comme ThyssenKrup ou Orange qui ont davantage souffert. De façon analogue, les fonds détenus en portefeuille peinent à créer de la valeur ajoutée vis-à-vis des indices de référence.
Notre faible exposition au marché actions aura aussi constitué un frein. Cette exposition a d’ailleurs été à nouveau réduite au cours de la semaine suite à la hausse du marché actions et se positionne aujourd’hui autour de 75%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit à 4.85% contre 3.59% pour l’indice EuroStoxx50 (Dividendes réinvestis) .Les encours sont de 17.3 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

Le nombre de plus de 60 ans dans le monde devrait doubler entre 2017 et 2050, passant de 1 à 2 milliards d’individus selon les Nations-Unies. Aux Etats-Unis ce sont ainsi près de 10 000 baby-boomers qui atteignent l’âge de la retraite chaque jour. Cette population, qui a profité, notamment dans les pays développés, des 30 glorieuses, bénéficie d’un patrimoine conséquent et détiendrait selon diverses estimations plus de la moitié de la richesse mondiale. Dans le même temps, ses besoins sont différents de ceux des jeunes générations. Le coût thérapeutique des plus de 60 ans est ainsi trois fois plus élevé que celui des personnes plus jeunes selon Lombard Odier IM. Le phénomène du vieillissement de la population constitue donc une problématique sociétale significative mais aussi une source d’opportunité pour les entreprises dans des secteurs comme la santé ou la consommation.

Dans le cadre de Sanso Megatrends nous sommes exposés aux sociétés qui apportent des solutions aux problématiques liées au vieillissement via plusieurs supports, notamment le fonds Silver Autonomie, certains fonds spécialisés sur les biotechnologies et des produits multithématiques comme UBS (Lux) Long-Term Themes.

Sur la semaine du 09 au 17 mai la performance de Sanso Megatrends est de 1.43% contre 1.42% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année la performance est de 3.35% contre 3.80% pour ce même indice.

L’encours du fonds est de 68.3 ME au 17 mai 2018.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

 

Sur la semaine du 09 au 17 mai la performance est de 0.56% contre 0.98% pour l’indice de référence, le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI World. Depuis le début de l’année la performance est de 2.52% contre 4.28% pour ce même indice.

La sélection de fonds et les positions de gestion des risques ont été pénalisées par les sous-performances des valeurs bancaires et des pays émergents, la poursuite du renforcement du dollar et la perspective d’un gouvernement populiste en Italie pénalisant ces deux segments de marché.  Les petites et moyennes valeurs de la zone Euro ont également été pénalisées par leur dimension domestique, le fonds Erasmus Small Caps Euro sous-performant l’Euro Stoxx de plus de 2% sur la semaine. En revanche les gestions axées sur la transition énergétique et la thématique des biotechnologies ont fait preuve de résilience, Sycomore Eco Solutions et l’ETF Source Nasdaq Biotech enregistrant des performances relatives positives. Enfin notre position sur l’ETF UBS Sustainable EMU a également contribué positivement à la performance relative.

En fin de semaine nous avons initié une position sur le fonds Sycomore Shared Growth axé sur les entreprises dont les produits ou services ont un impact positif sur la société et celles adoptant un comportement citoyen et avons allégé le fonds Allianz Valeurs Durables.

L’encours du fonds est de 20.1 ME au 17 mai 2018.