Point Hebdo : Tempête en méditerranée

Après plusieurs semaines de hausse, les marchés européens finissent finalement par corriger. L’aversion pour les actifs risqués refaisant surface après une remontée des risques géopolitiques en Europe et aux Etats-Unis.

L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis perd sur la semaine 1,48 %, le CAC 40 cède lui aussi 1,16 % et signe sa première baisse hebdomadaire après 8 semaines de hausses consécutives. Le S&P 500 progresse de 0,32 % tandis que le MSCI Monde dividendes réinvestis exprimé en euro clôture la semaine à +0,55 %.

L’Italie inquiétait déjà la semaine dernière, avec la formation d’une coalition gouvernementale pour le moins improbable, mais c’est au tour de l’Espagne cette semaine de refaire parler d’elle.

Le Parti socialiste espagnol (PSOE) présenta ce vendredi une motion de censure à l’encontre du président du gouvernement, Mariano Rajoy. Le parquet national espagnol ayant rendu son verdict concernant l’affaire de corruption Grütel, dans laquelle de nombreux membres de premier plan du Partido Popular (parti politique de Rajoy) se retrouvent jugés coupables d’associations illégales, de corruption, de trafic d’influence, détournements, blanchiment d’argent, et bien d’autres vices.
Le président, bien que niant connaître l’existence de ces faits, reste tout de même fortement soupçonné d’avoir lui aussi bénéficié de l’existence de ces caisses noires.

Cette situation, associée aux incertitudes italiennes, pèse sur l’euro, qui passe sous la barre des 1,17 $/€ vendredi.

Une fois n’est pas coutume, Donald Trump fait également parler de lui cette semaine. Après avoir relancé les hostilités sur les échanges commerciaux avec la chine, menaçant de renforcer les taxations sur les véhicules importés sur le sol américain, il annule également le sommet historique avec son homologue Kim Jong-un prévu le 12 juin prochain.
Ce ne fut tout de même que de courte durée, le leader Nord-coréen n’ayant pas réagi à cette provocation et ayant annoncé être, lui, toujours enclin à rencontre le président américain, le rendez-vous serait finalement maintenu, jusqu’à nouveau tweet…

Le secteur pétrolier souffre également cette semaine, le prix du baril s’inclinant face à l’annonce d’une potentielle diminution des limitations de productions par la Russie et l’Arabie Saoudite.

Sur une note plus positive, la réserve fédérale laisse entendre que quatre hausses de taux ne seraient probablement pas nécessaire en 2018, l’économie américaine ne démontrant pas de signes de surchauffe. La normalisation monétaire devrait donc se faire au rythme initial prévu.

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,1651 $/€, en baisse de 1 % sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 68 $ et le Brent ressort à 76 $. L’once d’or s’échange autour des 1.300 dollars.

Voici un point sur chacun de nos fonds :

FONDS OBLIGATAIRES

SANSO SHORT DURATION

Grand écart sur les taux au sein de la zone euro : le risque politique en Italie et en Espagne ont entrainé les taux d’intérêt des pays « périphériques » à la hausse alors que les taux des pays « cœurs » se sont en même temps fortement détendus, servant d’actifs refuges. Sur la semaine, le 2 ans italien s’est tendu de 0,40% alors que le 2 ans français a perdu 0. 06%. Les fortes inquiétudes des investisseurs sur les pays d’Europe du Sud se sont aussi traduites par une forte pression haussière sur les spreads de crédit au cours de la semaine. Ainsi, l’indice Itraxx Crossover des signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi s’est élargi de 21bps sur la semaine. Parallèlement, les indices du secteur financier se tendent aussi très nettement avec +11 bps pour les émissions seniors et surtout +26 bps sur les émissions subordonnées. Ce contexte a été défavorable pour le fonds Sanso Short Duration qui abandonne sur la semaine -0,33% sur la semaine et affiche une performance de -0,80% depuis le début de l’année. La maturité moyenne du fonds Sanso Short Duration recule légèrement sur la semaine de 2,33 ans à 2,32 ans avec une sensibilité qui baisse de 1,78 à 1,77. Le rendement actuariel moyen du fonds monte à 1,87%. Enfin, la volatilité à 1 an du fonds reste stable à 1,19% et les encours sont de 50,9 millions d’euros.

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Sur la semaine arrêtée au 24 mai, la performance du fonds est de -0.04%, contre +0.22% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à -1.05% contre -0.77% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate).
La pression monte ! Au cours de la semaine sous revue, les marchés de crédit européens ont été très volatils. Les évolutions observées témoignent de tensions très nettes. Par exemple, alors que l’indice des CDS de notation « investissement » s’élargit de 0.06%, l’indice Barclays Euro Corporates progresse de 0.17%, soit l’équivalent d’un resserrement des spreads de 0.03% sur le cash. L’élargissement de cette « base » entre cash et dérivés est l’indication d’une tension croissante. D’un côté, on observe des achats de protection sur les dérivés et de l’autre, les flux sortant des actifs risqués périphériques viennent se replacer sur les titres de bonne qualité représentés par la dette de notation investissement de maturité courte et moyenne.

Dans ce contexte, notre couverture sur le marché à terme italien est la meilleure contribution à la valeur liquidative. Par ailleurs, la volatilité présente nous confirme dans notre choix de rester sous-investis (liquidités : 5.72%). Enfin, une augmentation des couvertures sur l’Allemagne par achat de puts est à l’étude. Les fonds Allianz € Credit et Standard Life € sustainable corp sont les contributions les plus négatives.
Après les baisses récentes, nous avons diminué d’un tiers les couvertures sur le marché italien. La sensibilité globale remonte à 3.91 contre un indice ayant une sensibilité légèrement supérieure à 5. Les encours sont de 77.8 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de -0.3% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%. Nos positions sur les obligations indexées inflation allemandes ainsi que nos couvertures sur les taux italiens sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos positions sur les taux variables CMS et nos couvertures sur le marché allemand sont les principales contributions négatives.
Alors que la semaine sous revue a été marquée par des nouvelles de nature politique (Italie, Espagne, Corée du Nord…), notre attention a été retenue par la publication du Rapport de Stabilité Financière de la BCE. Depuis plusieurs mois, son discours a été de rassurer constamment les marchés sur sa capacité à pousser les taux et l’euro plus bas, de façon à éviter une rechute conjoncturelle. Mais quand il s’agit d’écrire, le ton est sensiblement différent : « l’environnement de stabilité financière est resté favorable dans la zone euro au cours des six derniers mois ». De façon spécifique, le commentaire le plus éclairant est le suivant : « les taux d’intérêts sont toujours bien plus bas que le consensus attendu pour la croissance nominale, qui sert de référence pour le niveau d’équilibre de ces derniers et qui devraient remonter à moyen terme ». En fait, alors que les risques de dégradation des marchés reviennent en cette fin de printemps, la BCE réalise, après des années de stimulation massive, qu’elle n’a plus de marge pour agir si la situation venait à nouveau à se dégrader dans le futur. Nous en tirons la conclusion que son discours va s’infléchir pour mieux correspondre à son diagnostic écrit, ce qui pourrait créer une surprise importante lors de sa réunion du 14 juin.
Dans ce contexte, après avoir nettement réduit nos couvertures sur l’Italie, nous les augmentons sensiblement sur l’Allemagne. La sensibilité globale du portefeuille est de -1.9
La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens est de -1.21%. Les encours sont de 28.5 mln d’euros.

 

FONDS DIVERSIFIÉS

OPTIMUM

Sur la période, la VL est en baisse de 0,26 % (performance arrêtée au 24 mai). La stratégie d’alpha portable démontre une contribution neutre sur la période, la sous-performance du fonds Fidelit Italy effaçant la bonne tenue de ses compères européens. La stratégie de portage obligataire est en net repli cette semaine, le titre Generali Finance subissant les tensions géopolitique en Italie. Nos couvertures de taux coûtent quelques points de performances, notamment sur la dette d’état allemande. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de -1,25 % alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,29 % sur la même période. Les encours sont de 12,4 millions d’euros.

SANSO PATRIMOINE

Le sentiment d’inquiétude chez les investisseurs a fortement pesé sur les spreads de crédit et l’indice Itraxx Crossover des signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi s’est écarté de 21bps sur la semaine, les indices du secteur financier ont suivi la même trajectoire avec +11 bps pour les émissions seniors et +26 bps sur les émissions subordonnées. Malgré une exposition nette actions réduite à 20% en début de semaine, le fonds a subi la dégradation du marché du crédit et des marchés actions sur la semaine et a reculé de -0,19%. La performance de Sanso patrimoine depuis le début de l’année s’établit ainsi à -0,68%. Le rendement actuariel du portefeuille obligataire monte de 2,49% à 2,60%. La maturité moyenne et la sensibilité restent stables à 3,74 ans et 2,81%. La volatilité annuelle de Sanso Patrimoine reste inchangée à 1,93%. Les encours du fonds sont de 29,5 millions d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités est en baisse de 0,39% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis perd 1.48% et le MSCI World en euro dividendes réinvestis gagne 0.55%. Dans ce contexte de marché , le fonds enregistre un léger repli. Coté actions, on remarquera des contributions positives des fonds globaux comme Altiflex et le certificat ISR SDG et des contributions négatives des fonds de la zone euro comme HSBC Sustainable Euroland et Axiom Equity. Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue connaissent une performance négative (-0.17%) avec des contributions negatives des fonds obligataires comme Axiom Obligataire et Turgot Oblig Plus ansi qu’ H2O Allegro et des contributions positives de fonds à performance absolue comme Helium Sélection et Laffitte Diversified . Nos couvertures et expositions de marché ont une contribution négative sur la semaine (-0.11%), impactées négativement par nos positions de couverture les marchés de taux. La sensibilité aux marchés action a été réduite à 40%. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de -0.35%. Les encours s’élèvent à 46.4 millions d’euros.

RÉSILENCE

Sur la semaine, arrêtée au 24 mai, la performance est de -0.46% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis baisse de 1.65% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) progressent de 0.26%. Notre exposition aux fonds Memnon Market Neutre et Tikehau Global Value sont les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos positions sur les fonds H2O Allegro et Blackrock World Energy sont les principales contributions négatives. L’exposition aux marchés d’actions s’inscrit à 42%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de -0.09%. Les encours sont de 33.7 mln d’euros.

 

FONDS ACTIONS

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex progresse de 0.48% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en hausse de 0.55%. Les marchés internationaux ont été soutenus cette semaine par des minutes de la Fed rassurantes, des données macroéconomiques solides aux Etats-Unis et ce, malgré le regain de tensions géopolitique et le recul des cours du pétrole. L’indice mondial profite également de la vigueur persistante du dollar, notamment face à l’Euro.
Dans ce contexte, Altiflex participe grandement au mouvement haussier, toujours porté par les belles performances des valeurs technologiques américaines. Facebook, Broadcom et Applied Materials font encore partie des meilleures contributions hebdomadaires. A côté de cela, la performance des fonds détenus en portefeuille est plus décevante, impactée notamment par le recul sensible du fonds Active Solar qui perd près de 3% sur la semaine.
Devant cette progression toujours vigoureuse des actions internationales et compte tenu d’une accumulation de risques à court terme, nous avons à nouveau renforcé nos couvertures afin de positionner l’exposition du portefeuille autour de 73%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 3.91% contre 2.13% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 19.7 mln d’euros.

MAXIMA

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima recule de 0.46% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis est en baisse de 1.48%. Une semaine marquée en Europe par de fortes tensions politiques en Italie et en Espagne mais aussi par des données macro-économiques décevantes et un recul sensible des cours du pétrole. Dans ce contexte, Maxima résiste remarquablement avec à la fois une sélection de titres et de fonds résiliente et une exposition au marché plutôt prudente. En effet, du côté des titres, malgré la dégringolade de Derichebourg consécutive à l’abaissement des perspectives de la part de certains analystes et le recul du secteur pétrolier, le portefeuille de titres a fait preuve de robustesse avec notamment les belles performances de Thyssen Krup, d’Orange ou encore de Danone. Les fonds aussi ont largement amorti le mouvement, favorisé dans leur ensemble par la bonne résistance des petites et moyennes valeurs.
Nous continuons à rester prudents sur les marchés avec une exposition située autour de 75%. Les marchés doivent reprendre leur souffle après leur progression récente et l’incertitude politique en Espagne et en Italie n’est pas de nature à les rassurer.
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit à 4.37% contre 2.05% pour l’indice EuroStoxx50 (Dividendes réinvestis) .Les encours sont de 17.3 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

La hausse de la population mondiale et du niveau de vie moyen dans les pays émergents devraient accroitre nettement la pression sur les ressources en eau dans les décennies à venir. Ainsi, selon les Nations-Unies, en 2030 la quantité d’eau douce consommée dépassera de 40% la quantité que la terre est capable de renouveler chaque année. Les infrastructures actuelles sont, de plus, inefficientes avec 15% à 25% de l’eau qui est perdue lors de son transport vers le consommateur aux Etats-Unis, un pourcentage qui peut dépasser les 30% voire avoisiner les 50% dans d’autres pays développés ou émergents. La qualité de l’eau et le traitement des eaux usées sont également des enjeux clés, tant dans les pays développés après le scandale de Flint aux Etats-Unis, que dans les pays émergents où une grande partie des eaux usées ne fait pas l’objet d’un traitement avant rejet dans la nature.

Les besoins en investissements dans le secteur de l’eau sont donc très importants, McKinsey les estimant à 7.5 trillions de dollars pour la période 2015 – 2030. Les pouvoirs publics ont également pris la mesure des enjeux, notamment en Chine avec des investissements massifs prévus dans les plans quinquennaux dont 330 Mds de dollars pour lutter contre la pollution de l’eau dans le plan 2016 – 2020. Les perspectives pour cette thématique restent donc très bonnes, c’est pourquoi elle est représentée dans le portefeuille de Sanso Megatrends tant par des fonds spécialisés comme BNP Paribas Aqua que via des fonds multithématiques.

Sur la semaine du 17 au 24 mai la performance de Sanso Megatrends est de 0.56% contre 0.26% pour l’indice de référence, le MSCI World dividendes réinvestis. Depuis le début de l’année la performance est de 3.93% contre 4.07% pour ce même indice.

L’encours du fonds est de 68.6 ME au 24 mai 2018.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine du 17 au 24 mai la performance est de -0.42% contre -0.90% pour l’indice de référence, le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI World. Depuis le début de l’année la performance est de 2.09% contre 3.33% pour ce même indice.

Sur la semaine la contribution de la sélection de fonds a été nettement positive grâce notamment à Sycomore Sélection Responsable, Oddo Avenir Euro et Quest Clean Tech qui enregistrent des performances relatives comprises entre +1.0% et +1.5% respectivement. La plupart des fonds actions zone Euro ont fait preuve de résilience dans un contexte de retour des tensions politiques en Italie. La poche actions internationales a également enregistré de bons résultats, Janus Henderson Global Sustainable Equity et l’ETF iShares Automation & Robotics surperformant le MSCI World sur fonds d’apaisement des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

En début de semaine nous avons profité du rebond technique sur les banques pour alléger nos positions sur ce secteur et le style Value. Nous sommes également sortis d’Erasmus Small Caps Euro après que la gérante de ce fonds nous ait dit estimer que le contexte était temporairement défavorable pour les Small Caps et avons renforcé Sycomore Shared Growth dont le profil défensif nous parait approprié dans le contexte actuel.

L’encours du fonds est de 20 ME au 24 mai 2018.

 

 

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps. 

L’équipe de gestion reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.