Point Hebdo : Trade War, 1.000 Milliards & Mariannes

Une semaine disparate en termes de performances au sein des différents indices mondiaux.

L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis baisse sur la semaine de 1,21 %, le CAC 40 cède lui 0,59 %. Le S&P 500 progresse de 0,79 %, le Topix perds 1,87 % tandis que le MSCI Monde dividendes réinvestis exprimé en euro clôture la semaine à +0,53 %.

L’attention des investisseurs se focalise toujours sur les échauffourées entre les Etats-Unis et la Chine concernant la guerre commerciale. Après les accalmies du début de semaines, la Chine se disant prête à repartir sur des bases neutres et entamer de nouvelles négociations, Donald Trump relance finalement de l’huile sur le feu en menaçant de taxer à 25% 200 milliards de marchandises chinoises supplémentaires. Pékin renchérit bien sûr, et annonce l’instauration de droits de douane sur 60 milliards de produits d’importation américaine.

Les résultats d’entreprises ont été plutôt bien accueillis cette semaine, notamment aux Etats-Unis, où les bons résultats d’Apple ont poussé la capitalisation du géant de la Tech au-delà de la barre symbolique des 1.000 milliards. Le Nasdaq est également soutenu par l’envolée de Tesla, qui malgré des résultats tendancieux, rassure sur les perspectives futures de rentabilités.

Les chiffres macroéconomiques américains de ce vendredi, toujours très attendus, n’ont pas affichés de réelles surprises. Le taux de chômage baisse en dessous des 4% (3,9% en juillet), conformément aux attentes des analystes, le nombre de créations d’emplois ressort légèrement en dessous des prévisions, mais les données du mois de juin sont fortement révisées à la hausse.

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,1556 $/€, en baisse de 0,8 % sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 68 $ et le Brent ressort à 73 $. L’once d’or s’échange autour des 1.213 dollars.

En ce qui concerne notre planète bien-aimée, la secrétaire d’état à la transition écologique française, Brune Poirson, a annoncé le lancement de la « mission océans » afin d’identifier les produits chimiques les plus toxiques pour les récifs coralliens et les écosystèmes les accompagnants.

Sur une note moins positive, des chercheurs de l’université d’Hawaï publient une étude sur la dégradation du plastique et ses effets. Selon leur recherche, la dégradation des plastiques émettrait des quantités significatives de méthane et d’éthylène, gaz à effet de serre notables. Ces émissions ne seraient pour l’heure pas prises en compte dans les calculs des scientifiques tentant de mesurer la teneur atmosphérique des gaz à effet de serre et leur impact. Un fait inquiétant, sachant que 8 milliards de tonnes de plastiques sont actuellement présentes sur la planète, et que l’on en retrouve jusqu’au fond de la fosse des Mariannes, à 10.898 mètres de profondeur.
Voici un point sur chacun de nos fonds :

FONDS OBLIGATAIRES

SANSO SHORT DURATION

Le marché obligataire a connu une semaine en demi-teinte. Avec des volumes estivaux très faibles et l’approche du vote du budget italien à l’automne, on observe quelques prises de profits sur le marché du crédit. En effet, avec des taux courts italiens qui se tendent de 23 bps sur la semaine, la dette privée est un peu moins recherchée. A ce titre, l’indice Itraxx Crossover (signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi) s’écarte de 12 bps sur la semaine. Dans ce contexte un peu moins porteur, Sanso Short Duration résiste bien en restant stable à +0.01% sur la semaine, grâce notamment aux couvertures sur les taux courts italiens qui constituent l’une des meilleures contributions à la performance. La performance du fonds depuis le début de l’année s’établit à -1,32%, les encours sont de 38 millions d’euros.

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Sur la semaine arrêtée au 2 août, la progression du fonds Sanso Sustainable Credit est de +0,06% contre -0,15% pour son benchmark. La performance depuis le début de l’année s’établit à -0,96% contre -0,55% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate + 10% iBoxx Sterling Corporate).
Les fonds Sanso Short Duration et Allianz Euro Credit ont apporté les contributions les plus positives sur la semaine. Par ailleurs, nos couvertures sur le marché à terme italien ont eu une contribution très positive sur la semaine.
Nous avons décidé de maintenir nos positions ainsi que nos couvertures inchangées. La sensibilité globale du fonds s’inscrit à 3,50 contre celui de son indice à 5,18. Les encours sont de 77,9 millions d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, le fonds Taux Réels affiche une performance de + 0,31% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%. La tension observée au cours de la semaine sur les taux italiens permet à nos couvertures sur la dette du pays de constituer la principale contribution. De l’autre côté, l’exposition à la dette privée est, quant à elle, légèrement négative.
La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens est de -1,84%. Les encours sont de 23 millions d’euros.

 

 

FONDS DIVERSIFIÉS

OPTIMUM

Sur la période, la VL est en baisse de 0,38 % (performance arrêtée au 2 août). La stratégie d’alpha portable démontre une contribution négative sur la période, fortement impactée par la sous performance du fonds Morgan Stanley US Advantage, qui subit les mauvais résultats de Facebook. La stratégie de portage obligataire est, elle, neutre sur la période, l’ensemble des titres et fonds détenus démontrant des performances disparates. Notre meilleur contributeur est le titre Credit Agricole 7,87 %. Notre exposition aux BTP italiens nous coûte fortement cette semaine, la situation en Italie demeurant instable au vu des divergences gouvernementales. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de -2,45 % alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,44 % sur la même période. Les encours sont de 11,4 millions d’euros.

SANSO PATRIMOINE

L’accalmie observée à la fin du mois de juillet au sujet de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine a été de courte durée. Au cours de la semaine, la volonté réaffirmée de D. Trump d’imposer les importations chinoises a entrainé des prises de profits sur les marchés ex-US. Dans ce contexte, les valeurs européennes souffrent de nouveau avec un indice Eurostoxx 50 en baisse de 1,21% sur la semaine. Sur le marché du crédit, dans une liquidité estivale réduite, cela se traduit par un écartement de spread de 12 bps sur l’indice Itraxx Crossover (signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi). Dans ce contexte globalement défavorable, Sanso Patrimoine affiche une progression de +0,14% sur la semaine. Cette bonne tenue s’explique notamment grâce aux couvertures sur la dette italienne et sur les actions européennes ainsi qu’à la bonne performance d’entreprises détenues en portefeuille comme par exemple Apple qui s’adjuge près de 9% sur la semaine. La performance du fonds depuis le début de l’année s’établit ainsi à -1,25%. Les encours du fonds sont de 28 millions d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités est en baisse de 0.60% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis perd 1,21% et le MSCI World en euro dividendes réinvestis progresse de 0,53%. Coté actions, la plupart des fonds sont en baisse sur la semaine, à l’exception des fonds Equi Actions Suisse, LO Funds Génération et le fonds maison Maxima. Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue enregistrent une contribution négative (-0,10%), impacté notamment par la forte sous performance de H2O Allegro, qui coute 7 bps sur cette baisse. Nos couvertures et expositions de marché ont contribué négativement sur la semaine (-0,05%). La sensibilité aux marchés actions demeure inchangée à 50%. La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de -0,60%. Les encours s’élèvent à 44.6 millions d’euros.

RÉSILIENCE

Sur la semaine, arrêtée au jeudi 02 août, la performance du fonds Resilience est de -0,52% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis baisse de 1,09% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) baissent de 0,24. La principale contribution positive est notre position sur le fonds Taux Réels Européens alors que la principale contribution négative est notre position sur le fonds GuardCap Global Equity. L’exposition aux marchés d’actions s’inscrit à 50%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de -0,75%. Les encours sont de 34,2 mln d’euros.

 

 

FONDS ACTIONS

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex baisse de 0,11 % alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en hausse de 0,53 %. Les différents marchés internationaux présentent des performances pour le moins disparate sur la semaine. Les investisseurs hésitants entre inquiétude sur les péripéties de la guerre commerciale sino-américaine et résultats d’entreprises positifs.
Dans ce contexte, Altiflex progresse moins bien que son indice. Les bonnes performances de Abbvie et Tokyo Electron se trouvant ternies par la sous-performance de Tyson Foods et Arista Networks. Notre exposition action demeure inchangée sur la semaine à 78%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 2,59 % contre 3,39 % pour son indice de référence (50 % MSCI Monde dividendes réinvestis / 50 % EONIA Capitalisé). Les encours sont de 20.4 mln d’euros.

MAXIMA

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima progresse de 0,04 % alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis est en baisse de 1,21 %. Bien que les marchés américains clôturent la semaine positivement, le marché européen lui subit les dommages collatéraux de la guerre commerciale sino-américaine, notamment l’industrie automobile allemande. Les mésaventures politiques en Italie pèsent également sur l’indice du vieux continent.
Dans ce contexte, Maxima parvient à demeurer stable sur la semaine. Les bonnes performances de Recordati (qui continue sa remontée après la baisse du début juillet), Crédit Agricole et Henkel permettent de compenser les plus grosses pertes de la semaine. Nous n’avons pas effectué de mouvements sur l’exposition action, et notre couverture nous permet de bien résister pendant la baisse. Nous restons sous investis à hauteur de 90 %.
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit à 5,87 % contre 1,68 % pour son indice de référence (EuroStoxx50 Dividendes réinvestis). Les encours sont de 19,4 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

Nous parlions la semaine dernière des problèmes de pollution des océans par nos déchets plastiques et des éventuelles mesures prises par les compagnies pour faire face à cette situation.
L’étude de l’université d’Hawaï cité plus haut mets en avant l’impact de la biodégradation des déchets plastiques sur les émissions de gaz à effet de serre, impact qui n’est pas encore pris en compte dans le calcul de composition atmosphérique, et qui n’est pourtant pas négligeable.
Sanso Megatrends est exposé à ces segments de marché via des sociétés comme Cascades ou Renewi deux acteurs spécialisés dans le recyclage mais aussi via des fonds comme le RobecoSAM Materials qui est non seulement exposé au segment du traitement des déchets mais aussi aux matériaux servant de substitut au plastique.
Sur la semaine du 26 juillet au 2 août, Sanso Megatrends recule de 0,96% tandis que le MSCI World enregistre une baisse de 0,24%. Depuis le début de l’année, la performance de Sanso Megatrends est de 3,73% contre 6,83% pour le MSCI World.
L’encours du fonds est de 69.3 ME au 2 aout 2018

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine du 26 juillet au 2 août la performance est de -0,75% contre -0,78% pour l’indice de référence, le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI World. Depuis le début de l’année, la performance est de 1,31% contre 3,40% pour ce même indice.
Du côté des fonds, l’ensemble de la poche Eurozone est en baisse sur la période, avec une nette contribution négative des fonds HSBC Actions développement Durable et Eleva Euroland. La tendance à la sous-performance, constatée depuis le début de l’année chez les gérants actifs de la zone Euro, se poursuit encore cette semaine. Pour ce qui est de la poche mondiale, la sous-performance se fait moins importante, mais est tout de même de mise.
La contribution des dérivés reste relativement neutre sur la période.
L’encours du fonds est de 19,9 ME au 2 août 2018.

 

 

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.

L’équipe de gestion reste à votre entière disposition pour toute information complémentaire.