Point Hebdo : Le marché retient son souffle…

Le marché retient son souffle avant la conférence de presse de la Fed ce jeudi qui déterminera si elle décide ou non d’entamer son cycle de resserrement monétaire. A ce sujet, le marché, plutôt attentiste, estime actuellement la probabilité d’un tel scénario à 30%. Sur la semaine sous revue, le S&P 500 gagne 2%, le Topix japonais s’octroie 2.2% alors que l’Eurostoxx 50, pénalisé par le renforcement de l’euro face au dollar (EUR/USD : +1.7%), ne rebondit que de 0.2%.

Aux États-Unis, avec 275 000 inscriptions au chômage, les chiffres de l’emploi continuent d’être bons et en ligne avec les objectifs de la Réserve fédérale. Cependant, avec des inquiétudes grandissantes sur les économies émergentes, celle-ci doit prendre en compte de nouveaux facteurs exogènes à son économie et pourrait attendre encore un peu. Quoiqu’il en soit, la Fed souhaite retrouver rapidement une marge de manœuvre en cas de nouveau ralentissement. Ainsi, que ce soit en Septembre, Octobre ou Décembre, la hausse commencera bel et bien en 2015 ! Dans cette optique, les pays émergents, déjà pénalisés par le ralentissement de la Chine, seront directement impactés par cette décision, qui augmentera leur coût de financement et mettra à mal leur devise. Pour les investisseurs, la problématique est maintenant de mesurer l’ampleur de ce ralentissement des économies émergentes et ses conséquences sur le résultat des entreprises occidentales. Pour le moment, le marché semble avoir anticipé un scénario très pessimiste.

En effet, en Europe, même si le PIB de la zone Euro pour le deuxième trimestre est ressorti meilleur qu’attendu à +0.4% (contre +0.3%), il n’y a toujours pas de réelle conviction de la part des investisseurs, qui ont du mal à quantifier l’impact sur les valeurs européennes.

Parallèlement, les statistiques chinoises publiées ce week-end continuent d’illustrer la décélération de l’économie du pays. Cependant, même si la production industrielle et les investissements ressortent plus faibles qu’attendu (respectivement à 6.1% contre 6.4% et 10.9% contre 11.1%), Pékin rassure. Les grandes marges de manœuvre dont dispose le PBoC ainsi que les réformes structurelles qui sont mises en place militent pour une normalisation progressive de la croissance, plutôt que pour un atterrissage brutal. Les ventes au détail pour le mois d’Août qui sont ressortis au-dessus des attentes à +10.8% en rythme annuel (contre +10.5%), tendent à  illustrer ce scénario.

Voici un point sur la gestion de nos fonds :

Optimum

Les performances sont arrêtées au Jeudi 10 septembre en raison du calcul de VL à J+2 nécessaire pour éviter le décalage entre la valorisation des futures et celle des OPCVM sous-jacents. Sur la période, la valeur liquidative est en hausse de 0.33%. C’est la stratégie d’Alpha Portable qui explique l’essentiel de cette progression, la stratégie de Portage Obligataire étant très légèrement positive sur la semaine. Au sein de la stratégie d’Alpha Portable ce sont les fonds investis en actions Européennes qui ont affiché les plus fortes contributions positives. Au cours de la semaine nous n’avons pas réalisé d’opération significative. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de +2.65% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0.64% sur la même période. Les encours sont de 20.7 mln d’euros.

Taux Réels Européens

Au cours de la semaine, la valeur liquidative du FCP Taux Réels Européens baisse de 0.22%, pénalisée essentiellement par l’écartement de spread sur les obligations OI 2017 et Votorantim 2021. Notre politique de couverture a eu un impact positif sur la performance hebdomadaire, mais insuffisant pour compenser la performance négative des obligations en portefeuille. Le fonds est investi sur des titres de notation moyenne proche de BBB+ avec un écart de taux de 2.18% par rapport à l’Allemagne. La réduction de ce spread dans le cadre de la politique monétaire accommodante de la BCE est le principal moteur de performance du fonds. La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens est de +0.70% contre +1.68% pour son indice de référence (EONIA+2.5%). Les encours sont de 42 mln d’euros.

Amaïka 60

Sur la semaine, la VL du FCP Amaïka 60 progresse de 0.15% alors que dans le même temps, les actions internationales (dividendes réinvestis) exprimées en euros progressent de 0.46% et que l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis gagne 0.24%. Parmi les plus fortes contributions positives à la performance, on peut citer notre position sur les actions Japonaises au travers du FCP MW Sakura Fund. Pour ce qui est de nos investissements en obligations, ils se sont repris et contribuent également positivement à la performance de la semaine. En revanche, le portefeuille a été pénalisé par notre position sur le dollar. Au cours de la semaine nous avons initié une position sur les actions du secteur bancaire au travers du FCP Axiom Equity. Cette position a été financée par un allègement de notre position sur le FCP Janus Europe Fund, ce qui permet à l’exposition action de rester stable, autour de 56% du portefeuille. La performance depuis le début de l’année du FCP Amaïka 60 est de +3.29%. Les encours sont de 30.8 mln d’euros.

Résilience

La VL est calculée en J+2 (comme Optimum) pour éviter le décalage entre la valorisation des futures et celle des OPCVM sous-jacents et les performances sont arrêtées au 10 septembre. Au cours de la semaine, la performance est de -0.08% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis baisse de 1.5% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) de 0.94%. Au cours de la semaine, nos couvertures sur les marchés à terme (Euro/Dollar) et notre position sur le fonds IPAM Balanced sont les principales contributions positives. L’exposition aux fonds H2O multi-equities et notre exposition sur l’Eurostoxx50 par les marchés à terme sont les principales contributions à la baisse de la valeur liquidative du portefeuille. L’exposition aux actions du portefeuille s’inscrit à 36%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de +6.01%. Les encours sont de 15.3 mln d’euros.

Altiflex

Sur la semaine, Altiflex gagne 0.79% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros progresse de 0.46%. La sélection de titres et la sélection de fonds ont été très performantes cette semaine avec d’un côté des valeurs comme Kroger, Avago Technologies et Gilead Sciences qui progressent toutes de plus de 7% et de l’autre, notre position sur le marché japonais qui se trouve récompensé par l’excellente performance du fonds Sakura Fund qui progresse de plus de 3%. A noter également une bonne contribution de la part d’une paire d’arbitrage jouée entre l’indice du secteur des matières premières et celui du pétrole en Europe. La performance du marché a été trop faible pour que l’impact de notre surexposition soit significatif. Dans cette phase de transition sur les marchés, nous sommes restés sur nos positions et n’avons pas réalisé d’opérations au cours de la semaine. L’exposition du portefeuille a par conséquent été maintenue à 118%. La performance depuis le début de l’année s’établit à +1.20% contre +1.72% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 12.4 mln d’euros.

Maxima

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima progresse de 1.00% alors que dans le même temps, l’indice Eurostoxx50 dividendes réinvestis est en hausse de 0.24%. Les marchés d’actions européennes ne sont pas parvenus à rebondir de façon soutenable cette semaine en perdant sur les deux dernières séances quasiment tout ce qu’ils avaient repris auparavant. La progression du FCP Maxima, dans ce contexte de relative stabilité, s’explique essentiellement par notre politique de gestion de l’exposition du portefeuille qui nous a amené à revenir à une position légèrement sous investie après la hausse du début de semaine. La sélection de titres contribue aussi de façon efficace au résultat notamment grâce à Daimler et Axa, en progression respective de 4.2 et 2.3%. Nous n’avons pas réalisé d’opération cette semaine en dehors des mouvements liés à l’ajustement de l’exposition. Cette dernière se situe en fin de semaine autour de 95%. La performance du FCP Maxima depuis le début de l’année est de +9.54% contre +3.44% pour l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis. Les encours sont de 4.9 mln d’euros.

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.