Point Hebdo : La FED inquiète par sa prudence…

Toute au long de la semaine l’attentisme a dominé en vue de la décision de la Réserve Fédérale de commencer ou non son cycle de resserrement monétaire. En invoquant une dégradation récente de la situation internationale, celle-ci décide pour le moment de garder ses taux inchangés. En effet, même si l’économie américaine semble suffisamment solide pour supporter une hausse, les incertitudes persistantes sur les économies émergentes appellent à la prudence. Dans ce contexte, les marchés actions et le dollar reculent  tandis que les marchés obligataires gouvernementaux progressent. Sur la semaine le S&P 500 cède 0.7%, l’Eurostoxx 50 perd 1% et le Topix japonais baisse de 1.6%.

C’est avec un discours très accommodant que la Fed surprend voire inquiète le marché en fin de semaine. Le comité du FOMC justifie son statu quo en pointant du doigt la faiblesse des économies émergentes, justifiée par des inquiétudes sur la dynamique chinoise. Dans son discours, Janet Yellen revoit également à la baisse ses perspectives de croissance pour les États-Unis en 2016 à 2.3% contre 2.5% précédemment et pour 2017 à 2.2% contre 2.3%. De même, les prévisions d’inflation sont ajustées à 1.7% contre 1.8% pour 2016 et à 1.9% contre 2.0% pour 2017. Cependant, la Banque Centrale rassure avec une communication plutôt accommodante. Il est effectivement indiqué dans le rapport qu’un membre est favorable à une baisse de taux en territoire négatif, signifiant que les banquiers centraux envisagent l’abandon du seuil planché symbolique de 0% si cela était nécessaire.

Côté chinois, la publication ce weekend du « Livre Beige » vient rassurer sur les inquiétudes soulevées par la Fed. Le rapport mitige le pessimisme récent des investisseurs envers l’économie du pays en dévoilant une dynamique certes morose, mais pas vraiment inquiétante. On observe ainsi que l’activité du secteur des services, qui représente la moitié de la croissance chinoise, marque une accélération, aussi bien au niveau des ventes que des investissements. Ce point renforce le scénario d’une mutation progressive de l’économie du pays plutôt que celui d’un ralentissement brutal.

En Europe, suite à la décision de la Fed, la BCE a entrepris une campagne de communication agressive afin d’éviter une appréciation trop forte de l’euro par rapport au dollar. Après Benoit Cœuré, c’est Peter Praet qui a affirmé que l’institution était prête à en faire plus si nécessaire. Grâce à ces interventions, l’euro s’affaiblit relativement plus que le dollar avec une parité EUR/USD en baisse de 0.35%. Conjointement, la victoire de Syriza diminue l’aversion au risque autour du dossier grec. Le parti a réitéré la semaine dernière son engagement à honorer ses promesses, limitant le risque de conflits avec Bruxelles.

Voici un point sur la gestion de nos fonds :

Optimum

Les performances sont arrêtées au Jeudi 17 septembre en raison du calcul de VL à J+2 nécessaire pour éviter le décalage entre la valorisation des futures et celle des OPCVM sous-jacents. Sur la période, la valeur liquidative est en baisse de 0.21%. C’est la stratégie d’Alpha Portable qui explique l’essentiel de cette baisse, la stratégie de Portage Obligataire étant neutre sur la semaine. Au sein de la stratégie d’Alpha Portable ce sont les fonds investis en actions Européennes qui ont affiché les plus fortes contributions négatives. Au cours de la semaine nous n’avons pas réalisé d’opération significative. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de +2.44% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0.66% sur la même période. Les encours sont de 20.5 mln d’euros.

Taux Réels Européens

Le portefeuille est investi sur une notation moyenne proche de BBB+ avec un écart de taux de 2.15% par rapport à l’Allemagne. La réduction de ce spread dans le cadre de la politique monétaire accommodante de la BCE est le principal moteur de performance du fonds. Au cours de la semaine, la valeur liquidative progresse de 0.23%. La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens est de +0.93% contre +1.72% pour son indice de référence. L’encours s’établit à 42 mln d’euros.

Amaïka 60

Sur la semaine, la VL du FCP Amaïka 60 baisse de 0.23% alors que dans le même temps, les actions internationales (dividendes réinvestis) exprimées en euros reculent de 0.55% et que l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis perd 0.96%. Parmi les plus fortes contributions positives à la performance, on peut citer notre position sur les actions croissances Européennes au travers du FCP Allianz Europe Equity Growth. En revanche, le portefeuille a été pénalisé par notre position sur les actions japonaises au travers du FCP MW Sakura Fund. Au cours de la semaine nous avons initié une stratégie optionnelle de couverture (achat de Put et vente de Call sur l’Eurostoxx50) qui a eu un impact légèrement positif sur la performance de la semaine. L’exposition action est restée stable, autour de 55% du portefeuille. La performance depuis le début de l’année du FCP Amaïka 60 est de +3.06%. Les encours sont de 30.8 mln d’euros.

Résilience

La VL est calculée en J+2 (comme Optimum) pour éviter le décalage entre la valorisation des futures et celle des OPCVM sous-jacents et les performances sont arrêtées au 17 septembre. Au cours de la semaine, la performance est de -0.16% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis progresse de 1.08% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis)  de 0.87%. Au cours de la semaine, nos couvertures sur les marchés à terme (Euro/Dollar) et sur le fonds R Parus sont  les principales contributions positives. L’exposition aux fonds Stock Picking France et notre exposition sur l’Eurostoxx50 par les marchés à terme sont  les principales contributions à la baisse de la valeur liquidative du portefeuille. L’exposition aux  actions du portefeuille s’inscrit à 22%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience  est de +5.84%. Les encours sont de 15 mln d’euros.

Altiflex

Sur la semaine, Altiflex perd 0.82% alors qu’en même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros recule de 0.55%. La sélection de titres a été décevante cette semaine, notamment sur le Japon ou les titres KDDI et Sompo Nipponkoa sont en recul sensible et n’ont pas été compensés par les belles progressions de Nitto Denko et Fuji Heavy. La sélection de fonds contribue positivement malgré ce marché baissier grâce aux fonds Pictet Global Megatrend et Trusteam Roc. L’exposition du portefeuille n’a pas été modifiée au cours de la semaine et reste donc légèrement inférieure à 120%. Par ailleurs, nous avons vendu Toshiba au Japon, suite aux problèmes récurrents de gouvernance, et réinvestis sur le fonds CPR Global Silver Age, fonds thématique spécialisé sur les valeurs bénéficiant du phénomène de vieillissement de la population. La performance depuis le début de l’année s’établit à +0.36% contre +1.44% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 12.4 mln d’euros.

Maxima

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima cède 0.66% alors que dans le même temps, l’indice Eurostoxx50 dividendes réinvestis est en baisse de 0.96%. Les marchés d’actions européennes ont mal accueilli la décision de la Réserve Fédérale de laisser ses taux directeurs inchangés. C’est notre sélection de fonds qui a permis d’amortir le recul avec notamment des performances positives sur BG Long Term Value et Allianz Euroland Equity Growth. La contribution des titres est en ligne avec le marché avec d’un côté des titres comme Unilever ou Total qui surperforment et de l’autre, Schneider ou BNP qui sont davantage en difficulté. L’exposition actions du portefeuille a été augmentée de 20% sur faiblesse du marché Lundi 14 et n’a pas été modifiée jusqu’en fin de semaine et reste donc légèrement en dessous de 120%. Par ailleurs, nous avons fermé notre paire d’arbitrage entre les secteurs industriels et celui de la construction. La performance du FCP Maxima depuis le début de l’année est de +8.81% contre +2.44% pour l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis. Les encours sont de 4.9 mln d’euros.

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.



    


Tags:  , , ,