Point Hebdo : La Chine rassure !

L’éloignement d’un resserrement monétaire outre-Atlantique et une baisse du risque de récession de l’économie mondiale permet une bonne tenue des marchés actions et de crédit. Sur la semaine, le S&P500 gagne 0.9%, l’Eurostoxx 50 progresse de 0.45%. L’hypothèse d’un nouveau report de hausse de taux aux US renforce l’euro face au dollar (+1.3 % à 1.1350). Par ailleurs, la publication ce matin du chiffre de la croissance du PIB chinois au 3e trimestre, ressortit à 6.9% contre 6.8% attendu, permet de limiter les craintes d’un ralentissement brutal de l’économie du pays.

Des données macroéconomiques mitigées aux États-Unis ont de nouveau guidé les investisseurs vers les actifs risqués, dans l’idée d’un probable report d’une action de la Fed. La semaine a également été marquée par le début de la saison des résultats trimestriels américains. Dans l’ensemble, les bénéfices du S&P 500 sur le troisième trimestre sont attendus en léger recul par rapport au T3 2014, principalement en raison de la force du dollar et de la chute des profits dans le secteur énergétique. En Europe, le risque politique se dissipe progressivement, avec l’approbation ce weekend par le parlement grec de l’ensemble des mesures d’austérité proposées par A. Tsipras. Par ailleurs, l’Union européenne a adopté des mesures pour la levée des sanctions contre l’Iran et l’administration Obama se prépare à faire de même. Même si cette étape est plutôt formelle, elle renforce l’idée d’un cours du pétrole durablement faible, élément positif pour la croissance mondiale.

Autre facteur positif, la croissance trimestrielle du PIB chinois publiée ce matin. Même si le chiffre montre un ralentissement par rapport au 7% annualisé du deuxième trimestre, celle-ci se maintient sur un rythme de 6.9% pour le troisième trimestre contre 6.8% attendu. Si le chiffre reste sujet à caution, les éléments de détail continuent d’illustrer la mutation progressive de l’économie vers un modèle dominé par la consommation domestique. Sur l’ensemble du trimestre la croissance est ainsi principalement assurée par le secteur des services qui affiche une hausse de 8.4% contre 6% pour le secteur industriel. De même, les ventes au détail accélèrent, déjà en hausse de 10.8% au mois d’Août, elles s’établissent à +10.9% en Septembre.

Au Japon, le gouverneur de la banque centrale japonaise, H. Kuroda précise que l’économie continue de se redresser même si le ralentissement dans les pays émergents impacte négativement la croissance. Avec ces propos, le gouverneur n’envoie pas le message espéré par le marché selon lequel l’institution pourrait accroître son programme d’assouplissement monétaire lors de son prochain conseil, le 30 octobre. Dans ce contexte, l’indice Topix est pénalisé par des prises de profit et cède 0.6% sur la semaine.

Voici un point sur la gestion de nos fonds :

Optimum

Les performances sont arrêtées au Jeudi 15 Octobre en raison du calcul de VL à J+2 nécessaire pour éviter le décalage entre la valorisation des futures et celle des OPCVM sous-jacents. Sur la période, la valeur liquidative est en baisse de 0.17%. Alors que le Portage Obligataire n’a apporté qu’une très légère contribution positive, ce résultat s’explique par la sous performance de quelques fonds investis en actions européennes dans la partie « Alpha Portable » du portefeuille. En effet, la forte rotation sectorielle observée cette semaine a pris de revers certains gérants actifs pourtant bien positionnés jusque-là. Par ailleurs, les fonds en actions américaines, japonaises ou italienne sont restés en ligne avec leur marché de référence et ne contribuent donc pas significativement au résultat. Nous n’avons pas réalisé d’opération significative cette semaine. La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de +1.89% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0.73% sur la même période. Les encours sont de 20.4 mln d’euros.

Taux Réels Européens

Au cours de la semaine, la performance est de +0.17%. Le portefeuille reste investi sur une notation moyenne proche de BBB et une sensibilité de 4.3. Le rendement réel du portefeuille reste élevé à 2.6%. Le rendement et la réduction de ce spread dans le cadre de la politique monétaire accommodante de la BCE reste le principal moteur de performance du fonds. La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens est de +0.88% contre 1.91% pour son indice de référence. Les encours s’inscrivent à 44.3 mln d’euros.

Amaïka 60

Sur la semaine, la VL du FCP Amaïka 60 est en baisse de 0.10% alors que dans le même temps, les actions internationales (dividendes réinvestis) exprimées en euros progressent de 0.40% et l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis de 0.48%. Les fonds détenus en portefeuille et investis en actions européennes ou japonaises ont pesé sur la performance. Certains tirent néanmoins leur épingle du jeu, c’est le cas du fonds Allianz Europe Equity Growth investi sur les valeurs de croissance et de Pluvalca France SmallCaps, spécialisé sur les petites valeurs qui progressent sensiblement sur la semaine. Côté obligataire, le fonds H2O Allegro a de nouveau fait preuve d’une forte volatilité avec un recul hebdomadaire de 3%. Au niveau des opérations, nous avons arbitré deux fonds spécialisés sur le marché des convertibles et initié par ailleurs deux paires d’arbitrages indiciels. Nous avons aussi mis en place des couvertures optionnelles afin de protéger le portefeuille en cas de forte baisse du marché. L’exposition du portefeuille reste légèrement supérieure à 50%. La performance depuis le début de l’année du FCP Amaïka 60 est de +3.42%. Les encours sont de 31.1 mln d’euros.

Résilience

La VL est calculée en J+2 (comme Optimum) pour éviter le décalage entre la valorisation des futures et celle des OPCVM sous-jacents et les performances sont arrêtées au 15 octobre. Au cours de la semaine, la performance est de -0.25% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis progresse de 0.46% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) baissent  de 0.22%. Au cours de la semaine, notre couverture sur le dollar par les marchés à terme et nos expositions  aux fonds Black Rock America Absolute Return et Taux Réels Européens sont  les principales contributions positives. Nos couvertures sur l’Eurostoxx50 et le S&P500 par les  marchés à terme et nos expositions aux fonds BBM V Flex et Exane Overdrive sont  les principales contributions à la baisse de la valeur liquidative du portefeuille. L’exposition aux actions du portefeuille s’inscrit à 23%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de +4.66%. Les encours sont de 18.1 mln d’euros.

Altiflex

Sur la semaine, Altiflex gagne 0.74% alors qu’en même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimées en Euros progresse de 0.40%. Cette semaine, la sélection de titres a été particulièrement performante et constitue la principale contribution. La forte rotation en faveur des grandes valeurs nous aura été très favorable dans cette partie du portefeuille avec notamment Electronic Arts et Facebook aux États-Unis et Qantas Airways en Australie. Les fonds ont par contre été plus décevants, plusieurs d’entre eux s’inscrivant même en baisse dans ce marché légèrement haussier. La surexposition du portefeuille au marché actions s’est révélée positive en termes de contribution à la performance. Au niveau des opérations, nous avons arbitré Moody’s au profit du réassureur RenaissanceRe aux États-Unis et nous avons aussi initié une paire d’arbitrage entre l’indice OMX suédois et l’Eurostoxx50. L’exposition est restée stable à 114%. La performance depuis le début de l’année s’établit à +2.91% contre +3.18% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 12.8 mln d’euros.

Maxima

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima progresse de 0.60% alors que dans le même temps, l’indice Eurostoxx50 dividendes réinvestis gagne 0.48%. Cette semaine, la sélection de titres a été particulièrement performante et constitue la principale contribution. La forte rotation en faveur des grandes valeurs nous aura été très favorable dans cette partie du portefeuille avec notamment SAP, Sanofi et Allianz qui progressent toutes largement au-delà du marché. Les fonds par contre ont été décevants sur la semaine, plusieurs d’entre eux s’inscrivant même en baisse dans ce marché haussier. Enfin, notre surexposition au marché a aussi contribué positivement. En termes d’opérations, nous avons arbitré BNP au profit de SAN PAOLO en Italie d’une part et UNILEVER au profit de DANONE et CARREFOUR d’autre part. Nous avons aussi initié une paire d’arbitrage entre le secteur de la distribution et celui des biens de consommation courante, pariant sur une correction des écarts récents. L’exposition du portefeuille n’a pas été modifiée au cours de la semaine et reste donc à 114%. La performance du FCP Maxima depuis le début de l’année est de +12.84% contre +6.08% pour l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis. Les encours sont de 5.3 mln d’euros.

 

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.