Point Hebdo : En attendant les publications de résultats trimestriels…

Nouvelle semaine de baisse sur les marchés actions des pays développés qui baissent de façon assez homogène. Le S&P 500 (ND) perd 1.17%, l’Eurostoxx 50 (ND) recule de 1.24% et le Topix japonais (ND) cède 1.05%. L’euro reste stable par rapport au dollar à 1.14.

Cette baisse s’enregistre malgré le fort rebond du pétrole qui rebondit, pour le WTI, de 7.7% à 39$ le baril après la publication de stocks hebdomadaires américains en très net recul (-5M barils). Le scenario d’une stabilisation du prix du pétrole entre $35 et $45 devient jour après jour de plus en plus probable, avec d’un côté des pays producteurs près à s’entendre au cas où les prix atteindraient des niveaux trop bas et de l’autre, des producteurs de pétrole américain prêts à ouvrir les vannes au cas où des prix plus élevés leur permettraient de réaliser des profits…

Aux États-Unis, les chiffres économiques continuent de rassurer avec cette semaine l’indice PMI non manufacturier qui progresse à 54.5 contre 53.4 en février. La saison des résultats du premier trimestre des sociétés américaines débute aujourd’hui avec en ligne de mire, la publication des résultats des banques dès mercredi. Du côté de la banque centrale, les minutes de la FED publiées la semaine dernière confirment que ses membres sont divisés quant à l’opportunité de relever les taux directeurs. D’un côté les faucons qui montrent du doigt le retour de l’inflation et les colombes qui s’inquiètent d’un possible ralentissement de l’économie mondiale. Il faudra scruter dans le discours des chefs d’entreprises américains lors de la publication des résultats si cette posture de la FED qui a permis au dollar de s’affaiblir et de remonter vers 1.14 contre Euro aura un impact positif sur les perspectives bénéficiaires.

En Europe, les PMI du mois de mars montrent une légère dégradation de la conjoncture européenne. Centrée sur le secteur des services et des ventes de détail, cette déception est particulièrement marquée en Italie et en France. Par comparaison, l’Allemagne confirme sa bonne santé générale. Cette tendance macroéconomique d’une Europe «  à deux vitesses » reste préoccupante après des années d’efforts pour réduire la fragmentation, notamment financière, de la région. En fin de semaine, la rumeur d’une création par la BCE d’un fonds chargé d’accueillir les créances douteuses des banques, notamment en Italie, a donné un soutien à ce secteur.

En Chine, l’amélioration se confirme : l’indice PMI Caixin des services est en hausse à 52.2 contre 51.2 en février et les réserves de change sont en légère augmentation à 3200 milliards de dollar.

Voici un point sur la gestion de nos fonds :

 

Optimum

Les performances sont arrêtées au Jeudi 7 Avril en raison du calcul de VL à J+2 nécessaire pour éviter le décalage entre la valorisation des futures et celle des OPCVM sous-jacents. Sur la période, la valeur liquidative est en hausse de 0.31%. Comme les deux semaines précédentes, c’est la stratégie d’Alpha Portable qui a la plus forte contribution à la performance. On peut citer en particulier le FCP Fidelity Italy qui surperforme significativement l’indice MIB et le BG Long Term Value qui bat largement l’indice Eurostoxx 50. La stratégie de Portage Obligataire est également positive sur la période avec la progression des obligations Crédit Logement 2049 et Bombardier 2021. Cette semaine, nous avons renforcé la ligne obligataire Akuo Energy 2020, entreprise française du secteur des énergies renouvelables. La performance du FCP Optimum depuis le début de l’année est de -0.50% alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0.21% sur la même période. Les encours sont de 21.5 mln d’euros.

Taux Réels Européens

Sur la semaine, la performance du FCP Taux Réels Européens est de +0.31%. La stratégie principale du fonds profite du resserrement des spreads sur les obligations de notation investissement par rapport à l’Allemagne. Dans ce contexte, nous maintenons une sensibilité comprise entre 1 et 4. Le niveau de cash reste élevé (11.8%), de façon à profiter d’opportunités sur le marché primaire « investment grade ». La performance du FCP Taux Réels Européens depuis le début de l’année est de -0.7% contre +0.61% pour son indice de référence. Les encours s’inscrivent à 37.3 mln d’euros.

Amaïka 60

Sur la semaine, la VL du FCP Amaïka 60 est en baisse de 1.05% alors que dans le même temps, les actions internationales (dividendes réinvestis) exprimées en euros perdent 0.97% et l’Eurostoxx50 (dividendes réinvestis) cède 1.24%. Ce fort repli s’explique en partie par la valorisation des fonds détenus en portefeuille qui n’intègre pas le rebond enregistré sur la séance de vendredi. Sur la semaine, ce sont les fonds actions qui représentent la plus forte contribution à la baisse de la valeur liquidative. Les fonds investis en actions européennes Maxima et Echiquier Value subissent la baisse du marché alors que le fonds investi en action japonaises, MW Sakura Fund profite du renforcement de Yen et a une contribution positive. Les obligations et fonds obligataires sont légèrement positifs sur la semaine alors que les fonds de performance absolue contribuent dans l’ensemble négativement à la performance hebdomadaire. Conformément à nos inquiétudes sur le Japon, nous avons couvert le reste de notre exposition sur le Japon en fin de semaine. Nous avons également renouvelé nos couvertures optionnelles pour le mois de Mai afin de protéger partiellement le portefeuille en cas de rechute significative des marchés à cet horizon. L’exposition action s’inscrit à la clôture de vendredi autour de 40%. La performance depuis le début de l’année du FCP Amaïka 60 est de -6.94%. Les encours sont de 32.2 mln d’euros.

Résilience

La VL est calculée en J+2 (comme Optimum) pour éviter le décalage entre la valorisation des futures et celle des OPCVM sous-jacents et les performances sont arrêtées au 7 avril. Sur la semaine, la performance est de -3.31% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis baisse de 4.29% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) de 1.42%. Nos expositions aux fonds Taux Réels Européens, Hélium Performance et JPM Global Macro Opportunités sont les principaux soutiens à la valeur liquidative. Nos expositions par les marchés à terme à l’Eurostoxx50 et aux fonds R Convictions Euro et Mandarine Valeurs sont les principales contributions négatives à la valeur du portefeuille. L’exposition aux marchés d’actions a été maintenue stable à 78%. La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de -10.39%. Les encours sont de 15.7 mln d’euros.

Altiflex

Sur la semaine, Altiflex recule de 1.21% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros baisse de 0.97%. Les marchés restent fébriles et peinent à retrouver une tendance haussière. Malgré sa sous-exposition, Altiflex n’est pas parvenu à amortir le recul hebdomadaire. Le portefeuille a été impacté par les reculs de Fuji Heavy Industries au Japon en recul de plus de 10% sur la semaine, sur fonds de vigueur du Yen et aussi par ceux des valeurs Australiennes Qantas et Aristocrat Leisure, toutes deux impactées par la remontée du pétrole et affectées en portefeuille par la faiblesse du Dollar Australien. Par ailleurs, les fonds détenus en portefeuille n’ont pas non plus particulièrement bien résisté et pour finir, notre position d’arbitrage jouant un retour du marché espagnol contre le marché anglais a aussi contribué négativement au résultat hebdomadaire. Une seule opération significative cette semaine en portefeuille et qui a consisté à alléger l’une de nos plus grosses positions, First Republic Bank aux États-Unis après un très bon parcours ces derniers mois. L’exposition actions est restée autour de 80%. La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à -10.16% contre -3.00% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 10.2 mln d’euros.

Maxima

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima recule de 0.92% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis perd 1.24%. Quatrième semaine consécutive de baisse sur les marchés européens que Maxima parvient à amortir légèrement grâce notamment à une sélection de titres qui bénéficie de la bonne résistance des valeurs les plus défensives comme Sanofi, Deutsche Wohnen ou Ahold. Les fonds détenus en portefeuille ont davantage souffert, notamment Echiquier Value, spécialisé sur les valeurs décotées qui n’ont pas confirmé leur reprise d’il y a quelques semaines. Et bien évidemment, l’exposition au marché actions n’aura joué qu’un rôle marginal puisqu’elle se situe tout proche de 100%. Nous n’avons pas réalisé d’opération significative en portefeuille cette semaine. L’exposition reste donc à 102%. La  performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit à -12.10% contre -10.50% pour l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis. Les encours sont de 8 mln d’euros.

N.B : Les performances et réalisations du passé ne constituent en rien une garantie pour des performances actuelles ou à venir. Elles ne sont pas stables dans le temps.