Point Hebdo : Des marchés à l’épreuve du populisme

La semaine sous revue a été caractérisée par des marchés peu liquides, toujours susceptibles de réagir brusquement aux influences « populistes ».

L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis progresse sur la semaine de 1,62 % et le CAC 40 de 1.64 %. Le S&P 500 monte de 0,87 %, le Topix de 0.69 % tandis que le MSCI Monde dividendes réinvestis exprimé en euros clôture la semaine à -0.78 %.

A l’approche de la rentrée des investisseurs, le facteur dominant semble toujours la recherche de liquidités. Le renforcement du dollar contre les devises émergentes depuis le début de l’année, explique assez largement ce phénomène. Alors que la Fed annonce la poursuite « graduelle » de son programme de hausse des taux, la rentrée pourrait être influencée par cette quête de liquidités en dollars.

Pourtant, les valorisations sont plus attractives aujourd’hui. Sur les marchés obligataires, les spreads de crédit se sont élargis depuis le début de l’année. Sur les marchés d’actions les PER ont baissé. Pourtant, du point de vue fondamental, les hausses de bénéfices et de marges sont encourageantes, surtout en observant le très bas niveau des taux d’intérêts.  Cela est particulièrement remarquable si l’on rapporte ces derniers à la croissance nominale des pays concernés. Par exemple, aux Etats-Unis, des taux à dix ans à 3% alors que la croissance nominale s’inscrit à 5.7% semblent extrêmement bon marché.

De plus, les banquiers centraux réitèrent partout leur soutien aux marchés. A l’importante réunion annuelle de  Jackson Hole, la Fed a expliqué que l’inflation était durablement stable à des niveaux bas, ce qui permettra d’éviter des tensions sur les taux en 2019.

En fait, si l’équilibre actuel des marchés se rompait, ce serait sous l’influence d’un Trump, d’un Erdogan ou d’un Salvini, dont les approches très conflictuelles restent la principale source de volatilité !

Sur le marché des changes, l’euro a nettement progressé pour finir la semaine vers 1.16$. Du côté du pétrole, le baril WTI monte également à 68.72$, comme  l’or, en hausse  de 2% à 1205$ l’once.

Voici un point sur chacun de nos fonds :

SANSO SHORT DURATION

Le marché obligataire européen a connu un beau regain d’optimisme la semaine dernière, mais le mouvement a principalement été marqué sur les marchés dérivés (CDS), le marché du crédit cash a, quant à lui, été freiné dans sa progression par la faiblesse des volumes estivaux. Les indices Itraxx se sont ainsi nettement contractés au cours de la semaine : -20 bps sur l’indice Itraxx Crossover (signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi), -7 bps sur les émissions financières seniors et -13 bps sur les émissions financières subordonnées. Les taux court terme ont poursuivi leur mouvement de légère hausse avec respectivement +0,01% et +0,03% sur les 2ans et 3 ans état français. Cette petite tension sur les taux et la moindre contraction des spreads sur les obligations physiques ont limité la progression du fonds Sanso Short Duration à +0,01% sur la semaine, la performance depuis le début de l’année s’établit donc maintenant à -1,51%. La maturité moyenne du fonds et sa sensibilité sont respectivement de 2,50 ans et de 1,87%. Le rendement actuariel moyen du fonds reste stable à 2,08%. Enfin, la volatilité à 1 an de Sanso Short Duration baisse légèrement à 1,47% et les encours sont de 38 millions d’euros.

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Sur la semaine arrêtée au 23 août, la performance du fonds est de -0.23%, alors que son benchmark baisse de 0.19%. La performance depuis le début de l’année s’établit à -0.91% contre -0.27% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate).
Nos couvertures sur les taux allemands et anglais sont les contributions les plus positives sur la semaine. Les fonds Responsible Sterling et Kempen € Sustainable Credit  représentent les contributions les plus négatives à la valeur liquidative.

Le marché du crédit a été caractérisé par son illiquidité. Alors que les indices sur les dérivés de crédit se resserrent, comme par exemple sur l’indice CDS de notation « investissement » (de 0.7% à 0.67%), les valeurs liquidatives des OPC baissent en ligne avec les indices crédit basés sur le cash (l’indice LECPTREU baisse de 0.19%). La recherche de liquidités qui a caractérisé l’été reste donc d’actualité. Elle pourrait se prolonger à la rentrée, nous donnant ainsi une opportunité d’investir les 3% de trésorerie du fonds dans de bonnes conditions.
La sensibilité globale s’inscrit à 3.54 contre un indice ayant une de 5.08  Les encours sont de 77.9 mln d’euros.

TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de -0.11% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%. Nos couvertures par les marchés à terme sur l’Allemagne sont les principales contributions positives à  la valeur liquidative. Nos positions sur la dette privée et nos couvertures sur les marchés à terme italiens  sont les principales contributions négatives.

Deux forces contradictoires continuent de s’équilibrer sur les marchés obligataires. Les fondamentaux sont  toujours robustes globalement, avec des croissances nominales toujours très fortes (US : 5.7% ; €zone : 4.3 ; Jap : 2.1%….), ce qui plaiderait pour des taux d’intérêts plus élevés. Les banquiers centraux, pour leur part, continuent de promettre une liquidité abondante, notamment parce que l’inflation reste et restera modeste à leurs yeux. Leur discours permet ainsi d’ancrer les taux courts et longs à des niveaux bas.
Les facteurs susceptibles de bousculer cet équilibre sont de nature politique. Les approches très conflictuelles d‘un Trump, d’un Erdogan ou d’un Salvini sont susceptibles de rompre , au moins à court terme, cet équilibre. Une certaine prudence semble donc de mise !

La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens  est de -1.84%. Les encours sont de 22 mln d’euros.

 

OPTIMUM

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Optimum est en hausse de 0.08% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis grimpe de 1.62%. L’ensemble des moteurs de performance ont plutôt bien fonctionné cette semaine avec des contributions positives pour chacun d’entre eux. De belles performances sur les fonds Mirabaud Equities Spain ou Morgan Stanley US Advantage qui parviennent à devancer leur indice de référence respectif, une partie obligataire qui reste en territoire positif sur la semaine et des fonds de performance absolue qui en moyenne contribuent aussi positivement.
Nous n’avons pas réalisé d’opération en portefeuille cette semaine
La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de -2,71 % alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,47 % sur la même période. Les encours sont de 11,7 millions d’euros.

SANSO PATRIMOINE

Sans nouvelle macro-économique majeure et rassurés par la reprise des discussions entre les Etats-Unis et la Chine, les marchés financiers européens ont évolué de façon favorable la semaine dernière. Sur le marché du crédit, le mouvement de resserrement des spreads a été plus net sur les marchés dérivés que sur le cash, ainsi l’indice Itraxx Crossover (signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi) s’est contracté de 20 bps et les indices des émissions financières seniors et subordonnées de façon similaire se sont contractées respectivement de 7 bps et de 13 bps . Dans ce contexte globalement favorable, Sanso Patrimoine affiche une progression de +0,13% sur la semaine. La performance du fonds depuis le début de l’année s’établit ainsi à -1,48%.  Dans le portefeuille actions (exposition nette stable à 16% des encours), on notera les belles progressions de Nokia (+4.80%) et de Total (+4,71%) mais la contre-performance de Michelin (-4,86%). Le rendement actuariel du portefeuille obligataire passe sur la semaine de 2,71% à 2,68%. La maturité moyenne et la sensibilité restent stables à 3,74 ans et 2,73%. La volatilité à un an de Sanso Patrimoine reste inchangée à 2,17% . Les encours du fonds sont de 28 millions d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités est en hausse de 0.14% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne 1.62% et le MSCI World en euro dividendes réinvestis cède 0.78%. Coté actions, on remarquera  des contributions positives des fonds actions européennes comme  Maxima ou Amilton Premium Europe et des performances négatives des fonds globaux comme le certificat SG Low Carbon et du fonds actions japonaises Morant Wright Sakura Yen. Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue connaissent une contribution légèrement positive sans performance ou contreperformance notable. Nos couvertures et expositions de marché ont une contribution légèrement négative  sur la semaine.  La sensibilité aux marchés action est stable à 44%.  La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de -1.66%. Les encours s’élèvent à  43.3 millions d’euros.

RÉSILIENCE

Sur la semaine arrêtée au 23 août, la performance est de -0.13% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis progresse de  1.23% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis)baissent de 0.72%. Nos positions sur les fonds H2O Allegro et Varenne Sélection  sont  les principales contributions positives à la valeur liquidative. Nos couvertures sur l’euro par les marchés à terme et notre position sur le fonds GuardCap Global Equities sont les principales contributions négatives. L’exposition aux marchés d’actions s’inscrit  à 44%.

La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de -1.27%. Les encours sont de 34.2 mln d’euros.

 

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex est en baisse de 0.10% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros recule de 0.78%. Si les bourses mondiales se sont inscrites en hausse pour la plupart la semaine passée, le repli des principales devises internationales vis-à-vis de l’Euro est venu effacer ces progressions une fois converties.
La prudence de la gestion mise en œuvre dans Altiflex aura permis cette semaine à la valeur liquidative d’amortir significativement le repli. Ce résultat s’explique non seulement par un niveau d’exposition relativement faible (73%) mais aussi par une sélection de fonds assez résiliente puisque ceux-ci s’inscrivent en moyenne en hausse hebdomadaire. Enfin, le stock picking s’est aussi avéré assez performant avec notamment 5 titres dont la variation sur la semaine a dépassé les 10%.
Quelques opérations d’ajustement ont été réalisées cette semaine avec par exemple un arbitrage en Atos et Ubisoft sur la technologie européenne ou encore des prises de profits sur Broadcom aux Etats-Unis ou Aristocrat Leisure en Australie. L’exposition reste inchangée quant à elle et marque toujours une certaine prudence vis-à-vis des niveaux actuels du marché.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 3.21% contre 3.69% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 20.0 mln d’euros.

MAXIMA

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima est en hausse de 0.98% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis grimpe de 1.62%. Les marchés européens ont rebondi au cours de la semaine, porté par la poursuite des discussions entre la Chine et les Etats-Unis ainsi que par la stabilisation de la livre turque.
Par contre, le secteur automobile et les équipementiers en particulier ont fortement baissé suite au nouveau profit warning de l’allemand Continental. Exposé au secteur au travers de Peugeot et de Valeo, Maxima a vu sa progression freinée pour cette raison. Pourtant, l’impact de la surexposition mise en œuvre sur le portefeuille au milieu de la semaine précédente a eu un impact positif sur la performance mais les résultats décevants des fonds détenus en portefeuille sont venus en limiter l’impact.
Quelques opérations d’ajustement ont été réalisées cette semaine avec par exemple un arbitrage entre Adidas et Kering, Orange et Telekom Austria ou encore avec des prises de profits sur Wirecard. L’exposition reste inchangée quant à elle à presque 108%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit en hausse de 5.53% contre 0.11% pour l’indice EuroStoxx50 (Dividendes réinvestis) .Les encours sont de 20.0 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

Quelques jours avant le Global Climate Actions Summit qui démarre le 12 septembre prochain, 19 grandes villes dont Paris, Londres, New-York et Los Angeles se sont engagées à ne construire que des bâtiments « zéro émissions » à partir de 2030 et à atteindre la neutralité carbone pour l’ensemble de leurs immeubles, neufs ou anciens, en 2050 au plus tard. Cette prise de position constitue une avancée significative sachant que les immeubles commerciaux et résidentiels représentent environ 40% des émissions de CO2 aux Etats-Unis et dans la plupart des pays développés, notamment au travers de leur consommation d’électricité et de chauffage. Elle devrait contribuer à soutenir la demande, déjà forte, pour les produits permettant d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, que ce soit dans le domaine de l’isolation, de l’éclairage ou du chauffage.

Sanso Megatrends est directement exposé à ces segments de marché via des sociétés comme Kingspan ou Owens Corning qui produisent des matériaux d’isolations ou des fonds comme Quest Clean Tech, RobecoSAM Smart Energy ou encore Wheb Sustainability qui consacrent une part significative de leur portefeuille à des sociétés spécialisées sur ces enjeux.

Sur la semaine du 16 au 23 août Sanso Megatrends progresse de 0.19% tandis que le MSCI World enregistre une baisse de 0.72%.Depuis le début de l’année la performance de Sanso Megatrends est de 4.89% contre 7.42% pour le MSCI World.

L’encours du fonds est de 69.4 ME au 23 août 2018.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine du 16 au 23 août la performance est de 0.47% contre 0.58% pour l’indice de référence, le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI World. Depuis le début de l’année la performance est de 0.73% contre 2.84% pour ce même indice.

L’affaiblissement du dollar a profité à certaines positions de notre poche actions internationales sur la semaine, notamment notre exposition aux marchés émergents et à la robotique, l’ETF iShares Automation & Robotics progressant de 0.34% alors que le MSCI World recule de 0.72%. En revanche, après s’être repris début août, certains fonds actions zone Euro perdent de nouveau du terrain vis-à-vis de l’Euro Stoxx, notamment Oddo Avenir Euro et HSBC Sustainable Euroland Equity dont les performances relatives sur la semaine sont de -0.9% et -0.7% respectivement. Notre exposition aux marchés actions est de l’ordre de 95%.

L’encours du fonds est de 19.7 ME au 23 août 2018.