Point Hebdo : USA VS China, Brexit, Yang-Tsé & Permafrost

L’ensemble des marchés mondiaux clôturent la semaine en hausse, les nouvelles sur la guerre commerciale sino-américaine étant finalement moins graves qu’attendues et les données macroéconomiques ressortant en général positives.

L’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis progresse sur la semaine de 2,58 %, le CAC 40 monte lui de 2,65 %. Le S&P 500 progresse de 0,86 %, le Topix remonte fortement avec une hausse de 4,36 % tandis que le MSCI Monde dividendes réinvestis exprimé en euro clôture la semaine à +0,74 %.

L’annonce d’une nouvelle tarification douanière sur 200 milliards de produits chinois par Donald Trump était attendue, tout comme les représailles Chinoises, mais le taux de 10% fixé par l’administration américaine face à un 25% initialement prévu rassure. La réplique de Pékin reste donc également mesurée, avec une taxe sur seulement 60 milliards de produits américains importés.

Ces appréhensions mises de côté, les investisseurs ont finalement pu se focaliser d’avantage sur les chiffres macroéconomiques, notamment sur les dernières statistiques américaines, qui ressortent positives et qui démontrent l’excellente santé de l’économie américaine. Le Dow Jones salue ces bonnes nouvelles et retrouve ses niveaux de janvier, tout en dépassant un nouveau record historique jeudi dernier.

Côté européen, les chiffres macroéconomiques demeurent solides, malgré quelques déceptions. L’attention des investisseurs se porte sur l’Italie, Rome devant annoncer cette semaine son projet de budget 2019 ainsi que les objectifs de déficit de l’année prochaine. Le consensus tablerait sur de bonnes surprises sur ce sujet.

La question du Brexit ressurgit à l’occasion du sommet de Salzbourg, où les chefs d’état et de gouvernements de l’Union Européenne se rencontrent afin de négocier les termes d’un potentiel accord. Les propositions de Theresa May se trouvant rejetées par les autres dirigeants, la première ministre britannique réplique le lendemain à la télévision et dénonce ce qu’elle appelle une « humiliation » pour son pays, jugeant qu’une sortie de l’union « sans-accord » serait préférable à un mauvais accord. Le principal point de discorde concerne le statut de l’Irlande du nord, Bruxelles souhaitant que le territoire demeure dans l’Union européenne après brexit. Une division jugée inacceptable par Theresa May, qui réaffirme qu’il n’y aura pas de nouveau referendum.

Sur le marché des changes, l’euro vaut désormais 1,1752 $/€, en hausse de 1,1 % sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s’affiche à environ 69 $ et le Brent ressort à 78 $. L’once d’or s’échange autour des 1.199 dollars.

90. Selon une étude allemande, 90% des déchets plastiques dans les océans proviendraient de seulement 10 fleuves en Asie et en Afrique.

Le Yang-Tsé, le Fleuve Jaune, le Mekong, le Gange ou encore le Nil… L’essentiel des déchets que l’on retrouverait dans nos océans auraient comme point d’origine les populations importantes bordant ces fleuves, notamment du fait de la mauvaise collecte et gestion des déchets de ces pays.

Pour comparaison, le Yang-Tsé, principal pollueur des océans, transporte chaque année 1.5 million de tonnes de plastique, contre 18 tonnes pour la tamise en Angleterre.

Une autre étude, publiée par Nature Geoscience, fait le point sur les nombreux dangers que représente la fonte du permafrost. La fonte des 12 à 14 millions de kilomètres carrés (25% de l’hémisphère nord) de sols gelés pourrait fortement mettre à mal les efforts entrepris par l’humanité pour limiter le réchauffement climatique.

La prise en compte des gaz à effet de serre relâchés par le permafrost mettrait déjà hors d’atteinte la barre des 1.5°C d’augmentation de température de l’accord de paris.

Mais ce n’est pas tout, des chercheurs ont également mis en évidence que les eaux de fontes du pergélisol contiendrait également de l’acide sulfurique, qui participerait à l’érosion des roches sous-jacente et à la libération d’autant plus de dioxyde de carbone, ainsi que du mercure, qui pourrait potentiellement contaminer les océans et toute la chaine alimentaire.

Voici un point sur chacun de nos fonds :

 

SANSO SHORT DURATION

Semaine positive pour le marché du crédit obligataire en euro. La très petite tendance à la remontée des taux court terme (+0,01% sur le 3 ans état français) s’est poursuivi cette semaine. Sur le marché du crédit, les indices Itraxx se sont légèrement contractés mais ont techniquement affiché des variations hebdomadaires peu significatives à cause du changement de séries (changement de sous-jacents): -16 bps sur l’Itraxx Crossover (signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi), +7 bps sur l’indice des émissions financières seniors et +14 bps sur l’indice des émissions financières seniors subordonnées. Dans ce contexte, toujours peu de modification dans notre portefeuille cette semaine: la maturité moyenne du fonds et sa sensibilité ont légèrement baissées à respectivement 2,40 ans et 1,77%. Le rendement actuariel moyen du fonds est passé de 2,11% à 2,07%. Freiné par la contre-performance de l’obligation Cofinoga, le fonds ne progresse que de +0,04% sur la semaine, la performance de Sanso Short Duration depuis le début de l’année s’établit ainsi à -1,49%. La volatilité à 1 an de Sanso Short Duration reste stable à 1,48% et les encours sont de 38 millions d’euros

SANSO SUSTAINABLE CREDIT

Sur la semaine arrêtée au 20 septembre, la performance du fonds est en ligne avec son benchmark qui baisse de 0.03%. La performance depuis le début de l’année s’établit à -1.37% contre -0.73% pour son indice de référence (90% Barclays Euro Corporate / 10% iBoxx Sterling Corporate).
Nos positions sur les fonds Sanso Short Duration et Mirova Sustainable Corp  sont les contributions les plus positives sur la semaine.  Nos couvertures sur l’Italie représentent les contributions les plus négatives à la valeur liquidative.

La semaine a été marquée par l’annonce faite par la Société du Grand Paris d’émettre 5 milliards d’euros de « green bonds » à 10 ans. L’objectif principal du projet du Grand Paris est le développement durable de l’économie et de l’emploi dans la région afin de maintenir, voire de renforcer, la position de l’Ile-de-France parmi les métropoles les plus attractives au niveau international. Le Grand Paris s’inscrit d’abord dans une logique de projet s’appuyant sur la création d’un réseau de transports publics : le Grand Paris Express. Un investissement de 26 milliards sur 15 ans est prévu.
Du point de vue environnemental, l’enjeu est de prouver qu’une performance économique moins consommatrice d’énergie est possible.
La sensibilité globale s’inscrit à 4.01 contre un indice ayant une de 5.08  Les encours sont de 77.6 mln d’euros.


TAUX RÉELS EUROPÉENS

Sur la semaine, la performance est de -0.30% alors que dans le même temps l’indice du fonds, l’Eonia capitalisé + 2.5%, progresse de 0.04%. Nos positions sur la dette privée sont les principales contributions positives à  la valeur liquidative. Nos couvertures sur les marchés à terme italiens sont les principales contributions négatives.

Alors que la Réserve Fédérale se réunit cette semaine,  c’est ce qu’elle annoncera pour la suite de son programme de hausse des taux qui comptera pour les marchés. Le consensus de marché sur les hausses de taux futures est très loin de ce qui a été jusque-là promis par la banque centrale et pourrait se réajuster à la hausse. En effet, Laël Brainard, membre votant du FOMC a nettement révisé sa position. « Ultra-Colombe » par le passé, elle explique aujourd’hui que le plan fiscal de 2018 implique une hausse du « taux neutre » à court terme au-delà du « taux neutre » à long terme, et devient ainsi un « faucon », susceptible de faire basculer l’opinion du comité.
Cette réunion pourrait « officialiser » la différence entre les USA et le reste du monde, notamment des points de vue monétaire et fondamental, un facteur de soutien pour le dollar.

La performance depuis le début de l’année du FCP Taux Réels Européens  est de -2.72%. Les encours sont de 18 mln d’euros.

 

OPTIMUM

Sur la période, la VL est en hausse de 0,06 % (performance arrêtée au 20 Septembre). La stratégie d’alpha portable démontre une contribution légèrement négative sur la période, le bon comportement des fonds européens se retrouvant effacé par la sous performance du fonds américain Morgan Stanley US Advantage. La stratégie de portage obligataire est, elle aussi, négative sur la période, l’ensemble des titres et fonds obligataires détenus en portefeuille restant relativement neutre, à l’exception du titre Cofinoga Funding qui corrige de deux figures. Notre poche de fonds de performance absolue est neutre sur la semaine.
La performance depuis le début de l’année du FCP Optimum est de -2,47 % alors que son objectif de gestion, l’EONIA+1% est en progression de 0,53 % sur la même période. Les encours sont de 11,5 millions d’euros.

SANSO PATRIMOINE

Le répit observé sur les marchés émergents a permis aux marchés financiers européens de poursuivre leur rebond. Le marché du crédit obligataire a bénéficié de l’optimisme renouvelé des investisseurs et du rebond des indices boursiers. Le mouvement de resserrement des spreads s’est encore prolongé tout au long de la semaine. Les indices Itraxx se sont ainsi contractés mais le changement des sous-jacents dans l’indice rend la comparaison hebdomadaire moins significative: -16 bps sur l’Itraxx Crossover (signatures BBB+ à BB- sur lesquelles le fonds est majoritairement investi). Sur la semaine toutes les poches d’investissement ont contribué de façon positive et Sanso Patrimoine affiche sur la semaine une progression de +0,30%, ce qui porte la performance du fonds depuis le début de l’année s’établit à -1,25%.  Notre exposition nette actions est restée stable au cours de la semaine à 21%. Le rendement actuariel du portefeuille obligataire est passé sur la semaine de 2,65% à 2,62%. La maturité moyenne et la sensibilité restent stables à 3,71 ans et 2,68%. La volatilité à un an de Sanso Patrimoine baisse légèrement à 2,18% . Les encours du fonds sont de 28 millions d’euros.

SANSO OPPORTUNITÉS

Sur la semaine, la VL du FCP Sanso Opportunités est en hausse de 0.16% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx 50 dividendes réinvestis gagne 2.58% et le MSCI World en euro dividendes réinvestis 0.74%. Coté actions, on remarquera  des contributions positives des fonds euro Memnon European Fund et Morant Wright Sakura Yen et des contributions négatives des fonds Altiflex et BNPP SDG. Les titres vifs obligataires, fonds obligataires et fonds de performance absolue connaissent une contribution positive  de 0.08% avec à noter une excellente performance du fonds Karakorum Momentum. Nos couvertures et expositions de marché ont une contribution négative  sur la semaine de 0.30%, conséquence de notre positionnement défensif actuel.  La sensibilité aux marchés action a été relevée à  40%.  La performance depuis le début de l’année du FCP Sanso Opportunités est de -2.04%. Les encours s’élèvent à  42.8 millions d’euros.

RÉSILIENCE

Sur la semaine arrêtée au 20 septembre, la performance est de +0.20% alors que dans le même temps, l’Eurostoxx50 dividendes réinvestis progresse de 2.08% et les actions internationales exprimées en Euros (dividendes réinvestis) de 0.88%. Nos positions sur les fonds Maxima et GuardCap Global equities  sont  les contributions les plus positives à la valeur liquidative. Notre position sur le Nasdaq  et notre position sur le MST Velox sont les principales contributions négatives. L’exposition aux marchés d’actions s’inscrit  à 64%.

La performance depuis le début de l’année du FCP Résilience est de -1.19%. Les encours sont de 34 mln d’euros.

 

ALTIFLEX

Sur la semaine, Altiflex est en baisse de 0.37% alors que dans le même temps, le marché des actions internationales (dividendes réinvestis) exprimé en Euros est en hausse de 0.74%. Les actions et les fonds détenus dans Altiflex ont globalement sous performé cette semaine. De plus, la sous exposition du portefeuille est venue freiner la performance  dans ce contexte de marché haussier.
Nous n’avons pas réalisé d’opération significative en portefeuille cette semaine. L’exposition reste donc toujours prudente à un niveau légèrement supérieur à 72%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Altiflex s’établit à 0.62% contre 4.08% pour son indice de référence (50% MSCI Monde dividendes réinvestis/50% EONIA Capitalisé). Les encours sont de 19.6 mln d’euros.

MAXIMA

Sur la semaine, la valeur liquidative du FCP Maxima progresse de 1.03% alors que dans le même temps, l’indice EuroStoxx50 dividendes réinvestis est en hausse de 2.58%. Les actions et les fonds détenus dans Maxima ont globalement sous performé cette semaine. Par contre, notre surexposition s’est révelée payante dans ce contexte de marché haussier. D’ailleurs, en fin de semaine, nous avons remis en place une couverture à hauteur de 10% du portefeuille. Nous n’avons pas réalisé d’autre opération significative.
L’exposition du portefeuille est désormais située légèrement au-dessus de 90%.
La performance depuis le début de l’année du FCP Maxima s’établit à 5.96% contre 0.21% pour l’indice EuroStoxx50 (Dividendes réinvestis) .Les encours sont de 20.5 mln d’euros.

SANSO MEGATRENDS

Le secteur de la santé devrait  continuer d’enregistrer une croissance supérieure à celle de l’économie mondiale dans les années à venir si on se réfère aux dernières perspectives publiées par Evaluate Pharma qui estiment la croissance annuelle du secteur à 6.4% par an pour la période 2018 – 2024. Certaines ères thérapeutiques enregistrent bien sûr une croissance supérieure à celle du secteur dans son ensemble. C’est le cas de l’oncologie, souvent cité comme le principal marché de croissance pour les cinq prochaines années et dont le potentiel de croissance est estimé à 12.2% par an par Evaluate Pharma.

Pour profiter de ces tendances Sanso Megatrends est exposé à des acteurs du secteur de la santé comme les américains Celgene et Jazz Pharmaceuticals ou le français Ipsen ainsi qu’à des fonds multithématiques investissant une part significative de leurs encours sur le secteur de la santé comme le Wheb Sustainability Fund ou le Hermes Impact Opportunities.

Sur la semaine du 13 au 20 septembre Sanso Megatrends progresse de 0.21% tandis que le MSCI World enregistre une hausse de 0.88%. Depuis le début de l’année la performance de Sanso Megatrends est de 4.56% contre 8.22% pour le MSCI World.

L’encours du fonds est de 69.2 ME au 20 septembre 2018.

SANSO SUSTAINABLE EQUITIES

Sur la semaine du 13 au 20 septembre la performance est de +1.29% contre +1.63% pour l’indice de référence, le composite 70% Euro Stoxx, 30% MSCI World. Depuis le début de l’année la performance est de +1.02% contre +3.04% pour ce même indice.

Les marchés ont bien réagi à l’annonce par les Etats-Unis de la mise en place de droits de douanes sur 200 Mds d’importations chinoises. Le niveau des droits de douane moins élevé que prévu ainsi que l’exemption de certains produits ont été perçus comme une forme d’invitation à une réouverture des négociations et une reprise du dialogue entre les deux pays a semblé s’amorcer. Cela a permis aux marchés de rebondir, l’Euro Stoxx progressant de 1.95% et le MSCI World de 0.88%. Notre exposition de 90% aux marchés actions, justifiée par un degré élevé d’incertitudes, a donc pénalisé la performance relative. La contribution de la sélection de fonds a été proche de la neutralité, notre position opportuniste sur les banques de la zone Euro permettant de compenser la sous-performance de certains gérants actifs, notamment Oddo Avenir Euro et Sycomore Sélection Responsable. Nous avons, en fin de semaine, légèrement allégé notre exposition au secteur bancaire.

L’encours du fonds est de 19.8 ME au 20 septembre 2018.